Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'incontournable réalité du péché - Paul Washer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chenille
padawan
padawan



MessageSujet: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mar 31 Mar - 16:42


https://www.youtube.com/watch?v=lqNI2dBJOHo


Je vous partage cette vidéo, qui rappelle que tous les hommes sont nés mauvais.

Ce sont surtout les 20 premières minutes que je trouve intéressantes.

Et vous invite à réagir si le cœur vous en dit! great
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mar 31 Mar - 19:03

Bonjour chenille, calin 


Je me permet d'abord de réagir sur le vif à ton commentaire avant de regarder ta vidéo.

Chenille rapporte que la vidéo dit:
Je vous partage cette vidéo, qui rappelle que tous les hommes sont nés mauvais.

Pour moi, les humains sont tous sans exceptions naturellement bons et ce depuis leur conception jusqu'à la fin de leur passage sur terre.
Aie! soucis, mais alors tout ces actes "négatifs".

Le "mal", le "mauvais" n'est généré que par l’instinct de survie adossé à la peur du manque qui génère l'esprit de compétition.

Ce qui nous différencie des animaux c'est la créativité que nous exerçons pour arriver à ce que nous prenons pour une sécurité acceptable.
Après bien sur il y a des variantes suivant l'état d'esprit, le passé, la santé dans son ensemble que l'on possède qui va déclencher certaines aptitudes personnelles à cet effet, pas forcément positive pour autrui (hors clan).

Dans les religions monothéiste l’Adam n'était pas soumit à ces contraintes d'où l'absence de mal.

C'est mon avis, une piste peut être, on verra.....
Je regarde ta vidéo

Bonne soirée bise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mar 31 Mar - 19:24

Avant de voir la vidéo, comme cristophoros je réagis à cette phrase:

" tous les hommes sont nés mauvais"

Ouh la , c' est dur et pessimiste à entendre....

Pour ma pensée (quand je suis sobre), l' homme "nait" ni bon , ni mauvais ....
Bon et mal sont des termes de la  MORALE, pas de la vie Naturelle.

Entre nous Dame Nature se fiche bien pas mal de la morale des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabonde
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mar 31 Mar - 20:16

Je viens de regarder les 20 premières minutes. 
Je ne crois pas que l'Homme naisse mauvais. Cette vidéo fait référence à la bible selon laquelle Dieu a créé l'Homme à son image, si on suit la logique doit on en déduire que Dieu est mauvais? 
Que penser de l'art, de l'amour qui peut lier les êtres très profondément? Comment des personnes mauvaises par définition seraient elles capable d'aimer, de s' émerveiller devant un coucher de soleil? L'Homme est peut être un pêcheur mais comment pourrait il apprendre et évoluer sans commettre d'erreur? Je crois en Dieu mais pas en l'enfer qui pour moi correspond simplement au monde actuel. 
Bonne soirée confettis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mar 31 Mar - 20:28

J' aime bien ce que tu as écrit , Vagabonde.... lol
dac
Revenir en haut Aller en bas
Chenille
padawan
padawan



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mar 31 Mar - 22:43

Salutations à vous:)

Tout d'abord j'aimerais laisser Paul Washer vous répondre, puis j'exposerais mon point de vue sur tout ca.

« L'Eternel vit que les hommes faisaient de plus en plus de mal sur la terre : à longueur de journée, leur cœur ne concevait que le mal. Concevait le mal à longueur de journée.

J'ai prêché ce texte dans une université, et un jeune reporter est venu me voir et m'a dit : Je ne suis pas d'accord avec votre interprétation.

Alors je lui ai répondu : Jeune homme, je n'ai pas interprété le texte, je l'ai lu.

Et il a dit : quand bien même je ne suis pas d'accord.

J'ai répondu : Jeune homme, laissez-moi vous dire quelque chose. Si je pouvais sonder votre cœur maintenant. Si je pouvais prendre toutes les pensées que vous avez eues. Depuis le jour de votre naissance jusqu'à maintenant. Si je pouvais prendre toutes vos pensées, pas seulement vos actions, mais vos pensées, uniquement vos pensées ; et que je pouvais les mettre sur une vidéo, et si je pouvais montrer cette vidéo dans cet auditorium ce soir ; vous partiriez de ce campus sans plus jamais vous y remontrer. Parce que vos pensées sont tellement mauvaises et perverties que vous ne pouvez même pas les partager avec votre ami le plus proche. En fait, si votre meilleur ami avait connaissance de vos pensées à son encontre, il ne serait plus votre ami. Et jeune homme, je ne sais pas cela parce que je suis un prophète, mais parce que c'est ce que les écritures disent et parce que je suis un homme tout comme vous.

Je pourrais dire la même chose pour toutes les personnes ici présentes. Vous dépenserez toute votre énergie pour cacher aux autres de cette pièce ce qui vous est passé par l'esprit durant cette dernière heure. Ne me dites pas que les écritures ne sont pas juste quand elles disent : que tous ont péché, car tous les hommes sont des pécheurs.

Chers gens, nous prenons toujours seulement une partie de l'histoire mais est ce que les écritures ne nous disent pas que nous avons besoin du plan de Dieu dans son intégralité ? Je veux parler de l'amour de Dieu ce soir d'une façon que vous n'avez peut-être jamais connu. Mais afin que vous appréciez l'amour de Dieu, vous devez comprendre quelque chose. Son amour est exalté de la même façon que les étoiles son exaltées par un ciel noir.

Laissez-moi vous poser une question : Ou était les étoiles cet après-midi ? Est ce quelqu'un les a mis dans une corbeille pour les emporter ? Pourquoi ne vous les avez vous pas vu ? Parce qu'il y avait tant de lumière. Vous ne pouviez pas vous émerveillez de leur beauté, vous ne pouviez même pas les voir, parce qu'il y avait trop de lumière.

De la même façon vous ne pouvez pas voir la grâce de Dieu et son amour d'un tel éclat quand les prédicateurs vous disent que l'homme est si bon. La seule façon d'apprécier l'amour et la grâce de Dieu est de s'apercevoir à quel point l'homme est sombre. Et quand vous remarquez à quel point votre cœur est sombre et quand vous réalisez que Dieu a de l'amour pour vous, vous tombez à genoux avec le plus grand respect et vous adorez Dieu. » Paul Washer

Je crois que l'homme à généralement l'intention d'être bon mais qu'il n'est pas bon à l'intérieur comme le pointe bien du doigt Paul Washer.

Je crois que les hommes sont guidés vers le bien par leurs éducateurs.

Je crois que les hommes construisent une image d'eux même qu'ils considèrent comme leur identité.

Je crois que quand la conscience du bien et du mal en eux apparaît, un conflit intérieur et extérieur apparaît. Ils deviennent coléreux et haineux envers eux mêmes et envers les autres à cause de cela.

Je crois que suite à cela la ils vivent dans l'inconscience et dans la souffrance psychologique.

Je crois que la seule façon d'aller au delà de ça est d'accepter la partie sombre qui est en nous.

Je crois qu'une fois qu'on arrête d'haïr ce qu'on juge comme mauvais en nous, cela le fait remonter a la surface et diminue son influence d'une part et d'autre part que cela permet à l'amour de jaillir en nous.

Bonne soirée confettis
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 2:29

Coucou Chenille, calin


Chenille à dit:

Je crois que les hommes sont guidés vers le bien par leurs éducateurs.

Et qui sont "ces éducateurs"?
Et qui guide "ces éducateurs?

Je ne veux et n'attend pas de réponse sur la question qui va suivre, mais j'aimerais que tu t’interroges:

Sont -ce tes peurs du chaos qui te font penser ça?

Oui! les humains sont des animaux, mais pas que, l'homme est plus que ça.
T'es tu déjà amuser à regarder ce qui se passe de bien tout les jours sur la terre? Tu serais certainement surprise, car c'est ici et maintenant, "sur notre planète" qu'il se passe depuis quelques temps plus de choses positives que négatives malgré ce que l'on nous dit.
Tu en doutes?
Regardes...

Les gens s'éveillent, voient la réalité en face, font des constats, en discutes et pour beaucoup proposent des alternatives. Parfois stupides je le concède! Mais toute cette synergie qui est en train de se former, n'est pas le chaos, c'est le contraire.

C'est construire, ensemble, avec pas seulement les occidentaux, non c'est planétaire. C'est pour ça que les lignes bougent et qu'on a une sensation d'inconfort.

Pour moi c'est de l'insécurité et de la peur que tu ressens, fais comme moi libères toi.

Comment?

Ai la foi en toi et tes frères ils ne te décevront pas.

Oui, il t'arrive d'avoir de mauvaises pensés, des très mauvaises même, et alors moi aussi! Sommes nous mauvais pour autant?
Tu sais des mauvaises pensées tout le monde en génère et regarde sur le nombre peux de gens les réalisent, la plupart du temps se sont des êtres souffrant de troubles et donc anormaux.
Il serait peut être plus judicieux d'obliger nos représentant à se pencher sur "comment" donner une nourriture saine pour tous car maintenant c'est prouvé la plupart des troubles des derniers dont on a parlé viennent de carences et empoisonnements qu'ils ont subit à long terme.

Pour ce qui est des éducateurs, pour moi ce sont les parents et donc ce sont ces derniers qu'il faut éduquer, déjà à la non-esclusion et l'anti-stigmatisation des minorités et des majoritaires.

Comme premier point d'éducation pour ces derniers, je verrais bien l'étude et la méditation du poème de Khalil Gibran. Vos enfants ne sont pas vos enfants.

Tiens une dernière chose pour que les choses change vraiment, arrêter d'avoir peur, mettez vos enfants tout petits à l'école publique au milieu de cette richesse qu'est la diversité (la vrai, équilibré pas dans une école ghetto), vous verrez comme ils sont à l'aise tous ensemble, comme ils s'aiment....

Si vous faites ça et que vous ne leur projetez vos peurs héritées de celles de vos parents, c'est dans un esprit libre de ce cancer, que demain ils vivront...
Pour moi, elle est là la clé, pour que nos et leurs lendemains soient sans peur et plein de lumière.


Bonne nuit, bise
Ps: toujours pas vue la vidéo, demain promis wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 8:21

OUILLE!

Je ne sais comment le dire....

Ce que dit cristophoros me parle, mais ce qui me heurte c' est qu' il  parle à et de Chenille...
ce texte est presque un prêche!
Les " embrouilles" sur ce forum, viennent qu'  au lieu de répondre par vous même sur vous même , vous faites la leçon à l' autre. Souvent vous attribuez à l' auteur d' un texte , d' une réflexion, des interprétations et dans votre souci d' aide vous  lui apportez la bonne parole?
C' est souvent inconscient, mais l' autre en face , se demande souvent , "mais de quoi se mêle -t-il?"
Cela m' est arrivé avec mon bel ange guerrisseur lol lol lol
Et à chaque fois qu' une guéguerre se déclare ici , c' est souvent à cause de cela , parler de et sur  l' autre!
L' autre est un mystère...

Aussi, pour Ivresse, vous êtes prévenu, PAS de LEÇONS de MORALE!
Sauf , si je vous demande de l' aide, mais là , les MP sont là.. Comme dirait Matthieu 7, ne jetez pas vos perles aux pourceaux... lol lol lol

sans rancune , cristophoros!
Te connaissant un tout petit peu, je sais que tu parles pour aidez l' autre...mais bon, de là à être un " papa" normateur" ( tu m' appelles bien " ta bonne mère" lol )?
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 8:31

bonjour Tigresse calin

Toi aussi tu as des problème de lecture content
Met tes lunettes, tourne ta langue dans ta bouche, relis et tu verras que les intentions que tu me prêtes tournent en boucle dans ton esprit.

La seule personne qui juge et qui fait la morale ici "c'est toi", confer ton post du dessus et les autres que tu as tant de mal à relire 2 jour après.

Mais je ne t'en veux pas, je sais bien que tu n'es qu'une humaine wink

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 8:42

je suis un animal humain, cher porteur de la lumière du monde.....lol
Ne te fâches pas ...
Je ne suis qu' une serpente..et ivre en plus.. lol

Tu penses que j'ai mal lu , alors j' ai mal lu...
Mais j' ai ressenti...Et ça , mon ressenti n' appartient qu' à moi.....
Tu n'y peux rien.
ET JE TOURNERAI MA LANGUE DANS MA BOUCHE QUE SI JE LE VEUX!
OK!
Ne me prends pas sur ton vaste dos de géant pour me faire traverser ta rivière qui n'est point la mienne lol

Je ne réponds d' ordinaire jamais à de la provocation volontaire ou pas .
Car ensuite , cela ne se finit jamais  et on emmerde ceux qui passent .
Mais là, je voudrais dire :" bien sûr que ce que j' ai écris hier , c' était hier et que la vie me donne chaque seconde pour changer....Hier est un tremplin pour mon présent, pas une référence" lol

Pour le reste , je te le laisse, je ne le prends pas super content
Et pour ma part, j'en resterais là....
Si tu veux continuer , cela sera en MP!

Bisous sur la barbe hirsute de mon géant porteur de lumière.
Ouille , ça pique! lol lol lol
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 8:57

Et si je faisais comme toi, si je te répondais:

CE SERA EN MP SI JE VEUX! mdr
OK!

Là ou tu vois de la provocation, moi j'y vois une réponse directe, franche et sincère à tes allégations à mon encontre.

Si tu étais quelqu'un de sage et sociable tu comprendrais.

Moi j'aime pas les MP


Bonne journée calin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 8:58

Je viens de me relire !
Ok!
je reconnais une faute de syntaxe.... Le " vous" ne désignant pas TOUS les autres, mais juste que quelques personnes de ce forum.....
Mea culpa!


Revenons au mal en l' homme
....


Je pense que l' humain est un jeu d' ombres et de lumière...
La lumière doit y être gagnante car comment expliquer que malgré la folie meurtrière de l' homme, nous soyons encore là pour disserter sur lui?
Le discours de Chenille , m' a fait revenir deux textes de la bible AT.
Sodome et Gomorrhe , mais surtout Jonas à Ninive  furieux que le divin ai pardonné aux hommes de Ninive, la justice particulière du divin heurtant sa justice humaine....
Les plans du divin, s' il en a, ne sont pas les plans des hommes .... lol
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 9:14

Coucou Ivresse, calin 


Non non, le vous ne désigne pas les gens du forum qui est public je te le rappelle, il s'adresse aux lecteurs.

En plus si j'utilise le "vous" pour parler "des parents en général c'est que là tu vois je partage mon vécu et donc un retour positif d'expérience.
Pas de leçon juste du partage.
Pour ce qui est de Ninive je t'ai déjà donné mon point de vue sur la question, l'homme ne peut que juger les faits produit à l'instant T, ou des systèmes inertes il n'a en aucune façon le pouvoir de juger l'être.
Certains le croient et c'est pour ça qu'ils pratiquent encore la peine de mort.
D'ailleurs au lieu de parler "de jugement" je préfèrerais qu'on utilise des termes comme punition/réparation.

Aller sans rancune Ivresse bise  Je t'aime aussi snif "L'amour vache" lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 9:19

HUM!
Très très doucement, en mettant de multiples gants , j' ose ( ouh lala!) te dire que le "VOUS" dont je parlais était pour MON texte pas pour le tien.... lol
Humblement désolé  de ta méprise......Qu' est ce que je m'en veux!

C' est quoi " systèmes inertes "?


j' aime bien le mot "réparation"
Je déteste le mot " punition"
J' aime bien réfléchir sur le mot "jugement"





Dernière édition par Ivresse le Mer 1 Avr - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 9:26

Oups à mon tour shy lol  tu vois moi aussi j'ai besoin de lunettes, mais je ne suis pas sage, mon égo s'entête.

Ce que j'appelle systèmes inertes sont les réalisations de l'homme ses inventions, ses organisations tout ce qu'il crée et qui au contraire de celles de Dieu ne possèdent pas la "vie" mais aide enfin devrait aider à mieux vivre la notre!

Pour ce qui est du mot punition, je te rejoins, tu as raison, trop de connotations négatives, gardons réparation. Il n'y a que les ânes qui ne reconnaissent pas leur erreur!
Pardon les ânes d'avoir fait de vous des "boucs" émissaire. mdr
Je vous amène du foin pour "réparer" cette injustice confettis


bise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Mer 1 Avr - 10:07

Ânes et boucs et béliers( les béliers étaient aussi des émissaires des fautes des hommes) sont mes amis....J' ai une tendresse particulière pour eux.
Symboliquement, je les ai étudié et fait des recherches sur eux....
Dans la bible , l' ânesse de Balaam écoute mieux que son maitre le souffle du divin.
Et le rabbin Jésus à choisi un ânon pour se présenter à Jérusalem....
Ils ont de longues oreilles pour mieux entendre, l' invisible.



J' ai étudié aussi le tarot de Marseille, symboliquement et philosophiquement:
Et regarde comme cet âne qui monte vers la vanité du singe , a les oreilles attachées pour ne pas entendre la voix de l' esprit en lui ( couleur jaune)


Pour en revenir  au sujet:
Une de mes réflexions à la suite d' autres....

L' homme serait co-créateur avec le divin....
Il crée un monde artificiel après le monde naturel du divin....
L' esprit du divin est aussi en nous , aussi dans la nature, et je pense que nous créons grâce à son souffle en nous ....
Nous continuons sa création , mais hélas , la science sans conscience aboutit à des catastrophes!
La façon bonne ou mauvaise  dont nous utilisons les " systèmes inertes" comme tu dis , est une vraie question de notre temps.

Au fait:
Le mot PÉCHÉ signifie simplement " rater sa cible"....( traduction de l' hébreu)
pas de quoi battre un chat.....ni un âne! lol
Revenir en haut Aller en bas
Chenille
padawan
padawan



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Jeu 2 Avr - 15:52

Bonjour à vous,

Arf, j'ai lancé trop de conversations, déjà lors de mon dernier j'ai pas eut le temps de finir pris par autre chose. D'autant plus que dans quelques heures je vais probablement m'éloigner pendant quelques jours du net, pour vivre d'autres choses. confus

Il faut que je fasse plus attention à cela, je crois.

Vagabonde a écrit:
Je viens de regarder les 20 premières minutes. 
Je ne crois pas que l'Homme naisse mauvais. Cette vidéo fait référence à la bible selon laquelle Dieu a créé l'Homme à son image, si on suit la logique doit on en déduire que Dieu est mauvais? 
Que penser de l'art, de l'amour qui peut lier les êtres très profondément? Comment des personnes mauvaises par définition seraient elles capable d'aimer, de s' émerveiller devant un coucher de soleil? L'Homme est peut être un pêcheur mais comment pourrait il apprendre et évoluer sans commettre d'erreur? Je crois en Dieu mais pas en l'enfer qui pour moi correspond simplement au monde actuel. 
Bonne soirée confettis

Coucou Vagabonde,

J'aurais beaucoup de choses à dire par rapport à tes questionnement. J'ouvrirais certainement un sujet sur Dieu plus tard, c'est important, de nombreuses incompréhensions sont un héritage direct des philosophes grecs.

Pour moi l'enfer et le paradis sont des réalités intérieurs. Dieu est présent dans chacun des deux cas mais dans l'enfer c'est le malin qui gouverne alors qu'au paradis c'est Dieu.

Comme toi Vagabonde je pense qu'il y a du bon dans l'homme quand il prend conscience de son lien au tout, à sa mère la terre.

Ivresse a écrit:

" tous les hommes sont nés mauvais"

Ouh la , c' est dur et pessimiste à entendre....

Pour ma pensée (quand je suis sobre), l' homme "nait" ni bon , ni mauvais ....
Bon et mal sont des termes de la  MORALE, pas de la vie Naturelle.

Entre nous Dame Nature se fiche bien pas mal de la morale des hommes.

J'entends que ce soit dur à entendre, mais c'est une des pensées les plus libératrices qui existe, je crois.

Jésus, puisqu'on est sur la chrétienté, n'a pas dit l’humanité se sépare entre les bons et les mauvais hommes, jugez ce qui font le mal. Il a dit: pardonnez leur parce qu'ils sont inconscients. D'ailleurs lui-même ne se qualifie pas de bon.

Et dans ma compréhension des choses, l'inconscience vient en grande partie du conflit, de la non-acceptation du mal en soi. Vous viviez dans le jardin d'eden avant d'avoir mangé le fruit de la connaissance du bien et du mal. Ayant mangé ce fruit comme tout homme, votre monde intérieur est devenu un enfer. Parce qu'en vous identifiant au bien en vous, vous sortez du domaine de votre conscience ce que vous jugez comme mauvais. Mais cela n'élimine pas le mal, ça vous empêche juste de le voir dans beaucoup de cas. Ce qui est en définitive est bien pire.

Ainsi vous diminuez volontairement votre royaume intérieur et devenez un esclave intérieur.

Ainsi vous coupez votre source d'amour par ce rejet et vous vous rendez pauvre, dans le besoin affectif.

Ainsi vous nourrissez le mal en vous et devenez de plus en plus boueux.

Voila comment je comprends la chose, et pourquoi je pense que l'acceptation du mal en chaque être et surtout en vous même est une des pensées les plus libératrice qui soit.

Cela dit, je suis aussi conscient que tant que vous êtes identifié au mental et à une image que vous vous faites de vous même, cette pensée ne sera peut être pas libératrice pour vous. C'est ce que j'appellerais être gouverné par le malin en terme chrétien.

Le chemin spirituel est complexe, il comporte des étapes, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. Et je ne suis pas allé au bout de ce chemin. Mais j'aurais tendance à croire selon ma compréhension des choses que si vous ne comprenez pas en vous de quoi je parle quand j'évoque l'observateur en moi. Celui qui écoute ce qui ce passe en vous sans être identifié. Que vous devez commencer par la. Que toutes ces discussions vous desserviront plus qu'elles ne vous serviront, tant que vous n'aurez pas expérimenté cela en vous.

Cela mériterait aussi l'ouverture ou le up de plusieurs sujets, je vais y réfléchir. Perso j'ai expérimenté cela en pratiquant vipassana et la lecture de Tolle m'a aussi aidé à cette étape. Mais les voies sont multiples.

cristophoros a écrit:
Coucou Chenille, calin


Chenille à dit:

Je crois que les hommes sont guidés vers le bien par leurs éducateurs.

Et qui sont "ces éducateurs"?
Et qui guide "ces éducateurs?

Je ne veux et n'attend pas de réponse sur la question qui va suivre, mais j'aimerais que tu t’interroges:

Sont -ce tes peurs du chaos qui te font penser ça?

Oui! les humains sont des animaux, mais pas que, l'homme est plus que ça.
T'es tu déjà amuser à regarder ce qui se passe de bien tout les jours sur la terre? Tu serais certainement surprise, car c'est ici et maintenant, "sur notre planète" qu'il se passe depuis quelques temps plus de choses positives que négatives malgré ce que l'on nous dit.
Tu en doutes?
Regardes...

Les gens s'éveillent, voient la réalité en face, font des constats, en discutes et pour beaucoup proposent des alternatives. Parfois stupides je le concède! Mais toute cette synergie qui est en train de se former, n'est pas le chaos, c'est le contraire.

C'est construire, ensemble, avec pas seulement les occidentaux, non c'est planétaire. C'est pour ça que les lignes bougent et qu'on a une sensation d'inconfort.

Pour moi c'est de l'insécurité et de la peur que tu ressens, fais comme moi libères toi.

Comment?

Ai la foi en toi et tes frères ils ne te décevront pas.

Oui, il t'arrive d'avoir de mauvaises pensés, des très mauvaises même, et alors moi aussi! Sommes nous mauvais pour autant?
Tu sais des mauvaises pensées tout le monde en génère et regarde sur le nombre peux de gens les réalisent, la plupart du temps se sont des êtres souffrant de troubles et donc anormaux.
Il serait peut être plus judicieux d'obliger nos représentant à se pencher sur "comment" donner une nourriture saine pour tous car maintenant c'est prouvé la plupart des troubles des derniers dont on a parlé viennent de carences et empoisonnements qu'ils ont subit à long terme.

Pour ce qui est des éducateurs, pour moi ce sont les parents et donc ce sont ces derniers qu'il faut éduquer, déjà à la non-esclusion et l'anti-stigmatisation des minorités et des majoritaires.

Comme premier point d'éducation pour ces derniers, je verrais bien l'étude et la méditation du poème de Khalil Gibran. Vos enfants ne sont pas vos enfants.

Tiens une dernière chose pour que les choses change vraiment, arrêter d'avoir peur, mettez vos enfants tout petits à l'école publique au milieu de cette richesse qu'est la diversité (la vrai, équilibré pas dans une école ghetto), vous verrez comme ils sont à l'aise tous ensemble, comme ils s'aiment....

Si vous faites ça et que vous ne leur projetez vos peurs héritées de celles de vos parents, c'est dans un esprit libre de ce cancer, que demain ils vivront...
Pour moi, elle est là la clé, pour que nos et leurs lendemains soient sans peur et plein de lumière.


Bonne nuit, bise
Ps: toujours pas vue la vidéo, demain promis wink

Coucou cristophoros,

Au risque de te décevoir je suis un et non pas une. Wink

Les éducateurs sont les adultes qui prennent le temps de guider les plus jeunes. C'est vrai qu’immédiatement on pense aux parents. Mais si je regarde mon expérience j'ai eut des dizaines peut-être même des centaines d'éducateurs.

Je crois par mes propos avoir répondu à tes interrogations du début de ton message.

Tu ouvres le sujet du moment ou nous nous trouvons dans l'histoire, bien vaste sujet et par la suite le sujet de l'éducation, un sujet très complexe sur lequel j'aurais plaisir d'échanger plus tard.

Excuse moi, je n'ai pas le temps aujourd'hui de développer tout cela. Mais je te remercie pour ton partage. Smile

Bonne fin de journée confettis
Revenir en haut Aller en bas
Avidae Lupus
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Ven 3 Avr - 2:02

N'étant fervent d'aucune religion, doctrine, ou philosophie, que je pense toutes être bien plus humaines et terrestres que divines et universelles, j'y trouve cependant de réelles pistes, ainsi que des indices fortement intéressants.


 Ce dont parle Chenille me parle, je n'y avais jamais pensé, mais en toute honnêteté cela m'interpelle. Pas tant le fait que nous naissions tous mauvais ou non, car cela ne change rien pour moi. En revanche cet enfer qui est en nous, ce "mal" qui habite chacun de nous cela m'apparaît comme évident.

 Notre plus grand défi avant d'aimer l'autre, est de nous aimer et de nous accepter nous-même, or cela reste ô combien plus compliqué que d'aimer son prochain. Se pardonner à nous-même est la chose la plus difficile qui soit. Dans ce Monde qui est le nôtre, où la notion de bien et de mal existe, notre plus grand combat est personnel, intime, c'est celui que nous menons contre nous-même. S'il doit y avoir une raison pour l'existence du mal, du mal en nous, ce serait pour nous permettre de reconnaître et de trouver le bien, l'amour. Le mal est un faire-valoir, celui qui fait apparaître le bien. En effet, sans l'obscurité comment distinguer la lumière ? Quelle leçon pourrions-nous apprendre, quel mérite aurions-nous si nous n'étions que bonté et amour dès notre venue au Monde ?

 Nous n'avons de cesse dans notre existence terrestre que de vouloir lutter contre nos plus sombres penchants, nos plus sombres idées. Nous voulons les dissimuler, les refouler de peur d'apparaître comme des monstres, d'être rejeté par ceux qu'on aime.

 Quand je pense à certaines de ces pensées chez moi, je me dis qu'elles sont absurdes, je ne comprends pas leur intérêt ni mes motivations pour les avoir. Elles me donnent parfois l'impression de m'être complètement étrangères, comme intégrées en moi sans que j'y sois pour quelque-chose. Je me surprends et me choque moi-même, j'ai honte parfois. Je sais au fond de moi que ce ne sont pas mes envies, mais plutôt des possibilités, des idées, des pensées, qu'elles traversent mon esprit comme des voitures une autoroute. Je me sidère, m'agace, mais depuis peu je me tourne en dérision, je m'interpelle, je les interpelle ces idées sombres : "Vraiment ? Mais t'es sérieux là ?".

 Ce côté sombre est là, il a sans doute toujours été là et le sera toujours, il est intrinsèquement lié à notre côté lumineux, à l'amour qui est en nous. On ne peut s'en débarrasser, il fait partie de nous, de notre humanité. La seule différence c'est la manière dont on l'utilise, ce qu'on en fait. On peut y céder, le prendre pour notre maître, notre essence, y succomber. Naît alors la violence, l'horreur, la souffrance. On peut l'utiliser en cas d'urgence, de survie, il peut alors nous donner des ressources insoupçonnées pour nous défendre, ou défendre les autres. On peut aussi l'adopter, l'amadouer, l'accepter pour ce qu'il est, un composant de notre nature humaine, de notre nature d'être physique terrestre, où la vie peut également être synonyme de souffrance, de lutte, de violence. Ou encore le refouler au plus profond de nous, le fuir, et risquer l'explosion.

 Nous ne pouvons survivre ici en étant qu'amour, c'est impossible et n'a sans doute pas de grand intérêt du coup. Notre plus grand challenge serait alors d'apprendre le maximum, de nous approcher le plus possible de l'amour terrestre, qui comportera toujours sa part d'ombre, car c'est notre essence d'être terrestre qui est fait de cette balance entre le bien est le mal.

 J'ajouterais que je ne pense pas que l'Enfer soit sur Terre, s'il existe je pense qu'il est potentiellement en nous, et que nous créons notre propre Enfer, il est personnel. La Terre n'a rien à voir là-dedans, elle a sa propre raison d'être.


 Ce qu'on peut qualifier de mal, n'est pas un mal universel ni mondial. Nous avons chacun nos pêchés, et pour ce qui est de la plupart des pêchés ou ce qui peut être décrit comme mauvais dans les différentes religions, ce sont pour certains bien plus des marqueurs sociaux, des valeurs morales qui sont historiques, culturelles, que des valeurs divines universelles. Les seules valables pour moi sont le mal à autrui, le mal à soi-même, provoquer volontairement la souffrance, pour le reste c'est une histoire de limite personnelle, de notre libre arbitre indispensable à notre condition d'Homme.
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Ven 3 Avr - 7:08

Bonjour à tous, calin 


Wahoo! Quand chenille (en fait c'est un papillon) t'inspire tu ne fais pas semblant.

Cette part d'ombre que tu décris si bien, c'est quoi si ce n'est ce qui découle de notre instinct de survie. Pour moi tout nos pensés négatives en sont le fruit. En avons nous encore tant besoin?


 Merci bonne journée lumiere
Revenir en haut Aller en bas
Avidae Lupus
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Ven 3 Avr - 13:39

Haha oui, je suis plutôt du genre bavard quand l'inspiration vient ! lol

 C'est sans doute ça en effet, il y a probablement une grande part qui découle de notre instinct de survie, peut-être aussi, si réincarnation il y a, nos karmas de vies passées, ou encore certains de notre famille. Je crois que l'on naît aussi avec de la colère et de la peur déjà en nous, elles nous sont utiles dans ce Monde, elles peuvent être un héritage également comme je le dis plus haut. Tout est d'apprendre à gérer, à surmonter, et à dépasser ces sentiments. En somme nous ne naissons pas "purs et vierges de tout", nous sommes déjà chargés à la naissance. Mais je ne pense pas que ce soit un mal, nous avons de l'amour également en nous.

 Pour moi tout cela ne fait pas de nous des êtres mauvais à la naissance, cela fait de nous des êtres humains. L’Être Humain est complexe, fait d'ombre et de lumière comme le Monde qu'il habite, sinon il ne peut pas y avoir sa place. Voilà pourquoi oui je crois que nous en avons encore et toujours besoin. On peut penser que c'est négatif, mais je ne vois pas les choses comme ça. 

 On peut améliorer les choses, grandement, faire de notre mieux, mille fois oui, mais nous ne pouvons pas être que Amour et instaurer un royaume de paix totale sur Terre, car elle n'est ni bonne ni mauvaise, elle est point, comme nous sommes, et en notre qualité d'être pour connaître et faire le bien, nous devons avoir cette part de "mal" en nous. Sans cela nous ne serions plus Humains, la vie terrestre serait une autre dimension.

 Je pense que nous pouvons faire de grandes choses, très belles tous ensemble, mais l'harmonie parfaite entre les Hommes dans ce Monde n'est qu'une illusion, un rêve qui ne peut être atteint. Et je pense que c'est très bien ainsi, si nous étions de êtres parfaits d'amour, alors notre présence ici et ce que nous y accomplirions n'aurait aucun intérêt. 

Quand on sait tout, que l'on connaît tout, que l'on est parfait, quel mérite a-t-on de réussir ? Aucun. 
 Je trouve la réalité terrestre certes dure, mais surtout bien plus belle, plus touchante, plus fragile donc plus précieuse, qu'une dimension où tout n'est qu'harmonie et amour. Notre dimension terrestre se mérite, elle peut être très violente tout comme nous, mais elle peut également nous faire connaître des moments de joies et de bonheur intenses, que nous ne pouvons apprécier qu'encore plus parce-que nous connaissons la souffrance et la douleur. Ce n'est pas une réalité injuste et cruelle, dire cela c'est balayer toute sa complexité, tout son mystère qui en font un lieu très précieux.

 La Terre c'est la vie, et qui dit vie dit mort, donc souffrance, douleur. Mais aussi renaissance et joie de vivre. C'est pourquoi je ne vois pas du tout la Terre comme un lieu d'emprisonnement ou de perdition, malgré tout ce qui peut s'y passer, mais au contraire comme une chance et un endroit exceptionnel dans l'Univers. 

 Si au lieu de prisonniers, nous étions des privilégiés du Cosmos ?

 Pour conclure, si cela semble pessimiste de penser que l'Homme ne naît pas "bon", c'est au final bien plus optimiste comme vision des choses que de penser que c'est un être d'amour, violenté dans une dimension agressive et brutale dont il doit trouver le moyen de s'extraire pour atteindre un Nirvana ou autre Paradis.
 
 C'est un chemin incroyable, magique, dans lequel toutes les vies sont possibles, à nous d'en extraire le plus beau, à nous de vivre vraiment, nous avons toute l’Éternité pour accéder à d'autres dimensions où l'Amour universel est roi, où l'espace temps n'existe pas, où les sentiments, les émotions sont absentes, où l'on est en paix et en harmonie totale. Le drame de l'Homme est peut-être de se persuader que dans son imperfection il est imparfait, qu'il est une erreur, ou qu'il est incomplet. Je pense que c'est tout le contraire, et que l'on doit s'accepter dans notre parfaite imperfection, dans notre concentré de toutes les dimensions de l'Univers, des plus brillantes au plus sombres au sein de notre Être, nous sommes l'Univers fait vie, alors vivons !
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Ven 3 Avr - 22:52

Bonsoir Avidae Lupus calin 


Oui c'est une/ta vision et je la respecte.

Mais il me semble que tu confond "bien" avec "amour".

Je vais essayer de te démontrer ma pensé par un exemple:

Un homme part tout les matins travailler (il n'aime pas son job) pourtant le fait d'exercer cette activité sera bénéfique pour lui et la société, elle lui permettra de payer ses factures et son entretient, apportera un plus à la collectivité alors qu'il n'y aura pas d'amour.
Ce qui démontre que bien/mal et amour/haine n'ont rien à voir.

Autre chose, tu dis:
Si au lieu de prisonniers, nous étions des privilégiés du Cosmos ?

Là aussi notre "focus" est différent.
Je ne me sent ni prisonnier de la terre ni privilégié du cosmos, voila ma vision de notre condition et où nous sommes.

Qu'est-ce-que la terre sinon un lieu d'habitation à l'échelle du cosmos, un petit appartement dans une mégalopole qui en plus, ne cesse de s'étendre.
Accepterais tu de vivre avec des colocataires avec qui ce serait toujours guerres, tensions, animosités?
Bien sur que non, tu le supporterais peut être quelque temps, mais au bout d'un moment ce ne serait plus tenable et donc tu chercherais un autre lieu de vie.
A par qu'ici sur terre cette option n'est toujours pas accessible pour le tout un chacun et donc à la longue les nuisances de certains finiront par submerger l'appartement tout entier ce qui génèrera le contraire de l'amour, la haine.
Et si la haine est possible alors il y a aussi possibilité d'amour ce n'est qu'une question de choix les deux n'étant que face différente de la même pièce.
Et justement pour moi "il est là", le voile. wink
Car l'amour n'empêchera jamais le bien ou le mal de s'exprimer, ce n'est pas son utilité. la sienne n'est que positionnement de ton être vis-à-vis d'autrui et dans ce cas le bien/mal n'ont plus que la place qu'ils n'auraient jamais du quitter: Un simple fait à l'instant T.

Enfin pour ce qui est du savoir: L'homme ne saura jamais tout, s'il savait tout ce serait l'enfer par l'ennuie!

Je suis encore d'accord avec toi, à par que là c'est tout simplement impossible,  parce-que la connaissance est intimement lié au tout et que le cosmos est en continuelle expansion.
Ah mais tu parlais certainement de tout connaitre dans l'appartement? lol wink 

Moi je pense qu'on est entré dans une nouvelle ère, que tout s’accélère et qu'il est temps tous ensemble de nettoyer notre appartement "familial" car nous risquons très prochainement (décennies?) de partir en voyage.
Bonne soirée lumiere

Ps: si on ne le fait pas dans un premier temps pour les autres faisons le pour nous:
http://lydiouze.blogspot.fr/2015/04/le-cur-commande-au-cerveau-mais.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Sam 4 Avr - 10:21

Puisque je suis là , ce matin....J' en profite..... lol

Je viens de lire Avidae Lupus

Bonjour à toi, puisque je ne t' avais pas encore croisé sur le forum

J' ai donc été lire d' autres  réponses d' Avidae Lupus....Retrouvées sur d' autres posts.

Sur le forum, parmi les personnes qui parlent et sont le plus actifs,  ton discours se distingue des discours ambiants, tellement il est plein de bon sens et juste selon ma planète. Bien sûr, je laisse à chacun de choisir sa planète, mais on se sent moins seul quand on rencontre des visions de vie  qui vous parlent........
Ce que je lis et comprends d'Avidae Lupus ( tu écris très bien) me semble être plus en concordance avec la planète, où je vis mon  quotidien....

:energie:

Au fait que signifie ton avatar latin?
Loup avide?
Je ne connais pas trop le latin!


:energie:


Pour ceux qui aiment les vidéos...Attention, c' est un point de vue  orthodoxe du péché par l' auteur ( moine orthodoxe)  ....mais avec un langage qui pourrait être mystique ou/et philosophique....J' ai pu dépasser le côté " religieux", avec cet auteur c' est assez facile, il est dans l' OUVERT.
Revenir en haut Aller en bas
Avidae Lupus
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Jeu 9 Avr - 11:44

Bonjour Ivresse, Bonjour Cristophoros,


Cristophoros tu as raison, bien et amour sont distincts, le premier n'inclut pas forcément le second. Si dans mes mots j'ai laissé transparaître ça, alors ce n'était pas voulu. Peut-être également que je les mélange un peu, car au final quand j'agis par amour je pense faire le bien, mais par amour on peut aussi faire mal à l'autre. C'est effectivement simpliste de les mettre au même niveau.

 Je trouve ta vision de notre condition intéressante, je peux la partager aussi. Seulement , je suis dans une vision plus terrestre des choses, non pas que je ne veuille pas m'ouvrir à d'autres horizons, mais j'ai besoin de cette vision plus "Terre à Terre" pour rester ancré ici. Accepter cette réalité comme mienne et la vivre aussi pleinement que je le puisse, avec les outils que cette réalité me donne.

Ce qui ne m'empêche pas bien sûr de m'élever spirituellement, je ne suis pas ici par hasard, et je nettoie ma partie de l'appartement avec acharnement justement Wink .

Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait, je vis, je verrai bien, en attendant je fais de mon mieux et je m'écoute. J'espère que l'Humanité pourra parvenir à plus de sagesse, plus d'amour, j'y crois sincèrement, mais je ne veux pas aller plus vite que la musique et trop me déconnecter de mes semblables. Je ne pense pas que ce soit un mal de le faire, mais ce n'est pas ce dont j'ai envie, alors je me maintiens en laissant le Cosmos où il est là-haut, tout autour, me concentrant sur ici et maintenant. 


Merci Ivresse wink , j'aime bien tes posts également, ton approche "terrienne" des choses permet de ne pas s'envoler trop haut, trop vite, on ne doit pas couper les amarres tout de suite, en tout cas c'est ce que je crois.

Haha oui, Avidae Lupus, ça m'est venu comme ça, je suis sans doute avide de quelque chose, d'amour sans doute, puis j'aime les Loups. Je ne sais même pas si c'est du vrai Latin lol

Je suis ici depuis quelques temps déjà, mais je poste peu souvent et je ne viens pas tout le temps. Mais au plaisir de vous croiser tous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Jeu 9 Avr - 12:58

C' est cela , ne pas couper notre enracinement à la terre ...

Il y a des étapes , sur notre échelle de conscience et il faut avoir la patience de grimper chaque échelon avec attention...
Cette échelle, que j' appelle  de "Jacob", va de la terre au ciel, mais se rappeler que si un petit malin bouscule le bas de l' échelle posée sur la terre ,  l' échelle tombe en entraînant dans sa chute celui qui grimpe .... Un peu l' histoire d' Icare qui à voulu voler trop près du soleil sans y être préparé.....
Exaltation de l' esprit avant la déprime....
la roue de la fortune de ces merveilleuses cartes philosophique du tarot de Marseille.
Il me semble parfois lire , ici, trop de personnes sans aucun enracinement, ils flottent dans un monde éthéré sans base, un monde fantomatique, et même parfois je sens une idolâtrie de leurs convictions, une fixation à des objets sans les dépasser, bref, perdus dans   un rêve qui peut devenir vite cauchemar.....Où folie!
Nous sommes sur TERRE et c' est avec cette Mère MATIERE et notre Pere ESPRIT que nous devons faire notre chemin de vie ....

Bien sûr , ceci n' engage que moi et ma réflexion actuelle. lol

Lupus, 
Si tu aimes les loups, va vite voir le film " le dernier des loups" de J.J. Anaud!
C' est beau et prenant!

Revenir en haut Aller en bas
Avidae Lupus
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Sam 11 Avr - 0:14

Je partage ta vision des choses Ivresse, c'est exactement ce que je pense.

Je crois que nous sommes ici pour faire face à la réalité telle qu'elle est, la réalité de ce Monde. Au final de la nier ou la fuir, dans les excès, la drogue, l'alcool, être en perpétuel voyage, ne sont que des façons de ne pas accepter de s'ancrer, de ne pas faire face à cette réalité qui nous effraie. C'est la même chose si on ne se tourne plus que vers le ciel, ou le monde de l'invisible. A trop vouloir explorer ces autres mondes, on en oublie et on s'extrait du nôtre. Or je ne crois pas que ce soit pour cette raison que l'on est là, sur Terre, pour s'extraire.

Oui, je veux aller le voir justement !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'incontournable réalité du péché - Paul Washer   Aujourd'hui à 16:21

Revenir en haut Aller en bas
 
L'incontournable réalité du péché - Paul Washer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Véritable Evangile (Paul Washer)
» Discours sur le pain vivant descendu du ciel
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» DECOUVERTE D'UNE PLANETE HABITABLE : fiction ou réalité ?
» Prière du médecin selon Jean-Paul II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Le temple de la connaissance :: Films-
Sauter vers: