Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'empathie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 4 Mar - 18:51

salut rooks,merci a toi de " t ouvrir" a nous,il y a plusieurs points dans ton message qui du coup deviennent consequences d un autre.

ce n est pas de l empathie que tu ressens mais plus un probleme d ancrage.

Citation :
".Je me suis rapidement rendu compte que je devenais facilement le confident de ceux qui m'entourent et encore parfois pas seulement Cela me fait plaisir et me procure de droles de sensations de bien etre parfois.

 Etre disponible pour ecouter l autre c est une bonne qualité,mais etre trop ouvert c est un defaut de qualité si on ne fixe pas de limite aux emotions engagées.
tu attire les autres pour deux raisons qui peuvent etre séparée et peuvent aussi etre commune.
beaucoup de personne ont besoin d etre ecouté et de pouvoir parler en "toute securité" et en toi elles voient une personne qui ne va pas juger et disponible a ecouter et une personne a laquelle on peut s "ouvrir",parler de sujets intimes ou profonds.
Mais certaines fois il y a des personnes qui cherchent des ecoutants comme toi et sans protection pour en faite puiser leur energie ,les vider,ils s alimentent des energies des personnes .

Citation :
" lorsque cela devient trop profond j'ai le corps qui tremble comme quand on a froid et ça peut devenir compliqué de le camoufler dans la voix.Generalement quand on a fini de papoter je ressens chez la personne comme un petit plus,un petit mieux.Certe son ou ses problemes sont les meme et au meme stade qu'avant le papotage mais il y a quelque chose en plus de positif,chose qui dans le moment,elle avait certainement oublié.(je sais pas si je suis tres clair ...)

Le truc moins bien au final c'est un peu pour moi.Quand ça dure et que c'est dans la profondeur je me sens pas au top sans savoir pourquoi,un peu genre depression et oui fatigué,bon pas non plus a tomber par terre hein "

et là,c est plus clair ,tu rencontres en faite souvent des personnes qui viennent puiser ton energie ou tu leur donnes trop de ta propre energie et ça ,ça se voit ton corps le dit,apres tu es vidé,limite en depression,tu vois l image???la depression comme une cocotte minute,là où la pression s eleve a cause du couvercle qui empeche de faire sortir la vapeur???

parce que tu as un defaut d ancrage,tu t investis trop emotionnellement et du coup tu donnes de trop et trop d energie ,certaines fois c est toi qui en profite mais d autres ce sont les autres c est pour cela que souvent il y a un mieux.
c est bon de discuter et d avoir des discussions tres profonde ,ce sont memes les seules vrai discussion,et je ne recherche que ces discussion mais on ne doit pas tout donner.
Dans un echange il y a les 10 ou 15 premieres minutes qui servent a se presenter ,a se poser,a jauger les forces ou les energies en presence,je laisse passer ces premiers moment qui ne servent a rien ,mais les minutes suivant sont tres enrichissantes si on sait s ancrer,se poser sans faire marcher son mental,parce qu il y a une circulation d energie tres favorable pour tous,le groupe fait monter la vibration energetique  et on peut se sentir euphorique. c est là qui faut doser le flux d energie que l on met dans l echange sans trop se limiter et sans trop en donner ,et il faut mettre et donner un flux de partage,d amour ;benefique et bien veillant pour l ensemble des participants pas que pour un ou 2,si on voit qu il n y a que 1 ou 2 qui "domine" il faut arreter de donner et donner moins et amener  ces 1 ou 2 a venir chercher l energie que tu peux proposer mais il faut qu ils presentent la bonne clé pour que tu leur en donne...

tout est une histoire d energie et de circulation d energie et de par ton defaut d ancrage tu as du mal a te positionner,te centrer pour bien etre stable sur tes bases et donc que tu decides que tu peux donneer tu donnes de trops ,tu t ouvres de trop.

Citation :
" Je deteste la foule,je suis pas a l'aise du tout,je m'enerve a une vitesse qui pourrait faire peur a plus d'un hihihi,souvent je ne sais pas ou regarder comme si j'etais gené.Donc oui je suis souvent seul enfin avec ma ptite famille.Bien sur nous avons des activités a l'exterieur comme tout le monde mais j'essaie d'eviter les endroits a grande foule pour aussi leur eviter de passer un moment pas super agreable  

et voila la consequence,tu fuis la foule,parce que tu sais inconsciemment que tu vas etre vidé ou pompé,cela s appelle du vampirisme energetique,et tout cela par un defaut d ancrage...

donc rooks ,ce n est pas de l empathie mais un manque d ancrage et ec sont tes emotions qui sont amplifiés,parce que deja tu les retiens de trop et aussi parce que tu ne sais pas doser la diffusion dans les echanges,tu t ouvre vite parce que tu as besoin de lacher et certains en profite pour s alimenter et cela comme une depression energetique en toi du coup en fin d echange,ton corps est devenu faible et tu as inconsciemment ,une impression de mauvais moment,ton corps te parle.
un bon echange c est lorsqu on se quitte tout le monde est joyeux et on a plus envie de defaire les liens crées,on a une bonne patates,on a donné de l energie et on a reçus de l energie...

je te conseille de travailler l ancrage dans ta famille,dans la societé,dans ton corps,la triptique physique ,mental et ame...
lorsque tu marche as tu une demarche sûr sur tes appuis,les yeux devant,de l energie a avancer???
dans ta famille est tu element moteur,initiateur et createur???
dans la société,aimes tu le groupe,proposes tu des echanges ,des elements des idées???

on travaille l ancrage avec le premier et deuxieme chakra qui vont du coup influencer le troisieme .
le premier chakra:il faut se sentir bien sur terre etre bien stable sur ses pieds c est le :je suis ,je survie.

le deuxieme chakra:C’est ressentir plus de plaisir au travers de tous nos sens (plaisirs nutritionnels, sexuels, sensuels, émotionnels, spirituels). C’est l’ouverture aux autres, l’échange, le contact. C’est la procréation, la famille, la créativité, l’imagination, la fantaisie, la courtoisie, la patience, la compréhension et l’amour de la vie. C’est aussi la reproduction de l’essence divine. c est le "je sens et je ressens".

le troisieme chakra:

C’est expérimenter la liberté, la volonté, l’envie de, l’affirmation et le contrôle de soi, l’ambition et l’émotion. C’est entreprendre et prendre sa place. C’est être bien avec soi-même et rayonner. C’est aimer et aider les autres.c est le "je veux et je rayonne"

j ai pris rapidement ces description sur le net,je ne vais pas refaire un sujet sur les chakra et sur l ancrage il y en a deja beaucoup sur le forum notamment dans la partie "meditation"...

en esperant que ces mots raisonnent en toi great
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 4 Mar - 21:22

Bonjour Mélahel et à tous,

Par l'empathie, nous ressentons les émotions de l'autre.

Merci de lire les explications neuro-scientifiques.
Définitions de l'empahtie.:
 
Si nous portons en nous des souffrances inconscientes, en lien avec les émotions ressenties, ces souffrances vont remonter, et nous rendre incapable d'aider, d'avoir une attitude sereine auprès de lui ...

C'est de la psychologie de base.

Nous portons tous des souffrances, et des émotions inconscientes ... 

Nous ne sommes pas "à la place de l'autre", nous ressentons ses émotions, presque comme si elles étaient les nôtres ... 

Et nous projetons sur ces émotions ressenties chez l'autre, effectivement notre imaginaire, incluant nos souffrances inconscientes aussi. 

Si nous comprenons, mentalement, en connaissant le vécu réel de la personne lié à ses émotions, alors, sans être à sa place, nous comprenons le pourquoi et le comment de ses émotions. C'est une deuxième étape, l'empathie cognitive. 

La compréhension empathique sereine, aide l'autre à se mettre au clair avec ses propres émotions. Si en plus, nous comprenons intellectuellement, le pourquoi et le comment, nous pouvons aider l'autre à trouver le sens de ce qu'il éprouve ... s'il ne le sait pas déjà ...

J'espère que cela éclaircira un peu ton point de vue, concernant ce que j'écris.

Une personne qui souffre empathiquement de la souffrance de l'autre, ne peut pas faire autrement que tenter de se protéger de cette souffrance. Chez certaines personnes de manière naturelle, et chez d'autres grâce à la méditation de la compassion, le contact empathique avec la souffrance de l'autre, fait émerger une puissante énergie de confiance et d'amour ... cela ne me semble pas être la cas de Jean Luc, mais je peux me tromper, et encore moins celui de Rooks, qui me semble tout ébranler d'avoir eu un moment un peu privilégié avec quelqu'un ... Il y aurait, me semble-t-il, d'autres choses à travailler en plus de "l'ancrage".

Cordialement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 4 Mar - 21:40

Tu as une vision trop psychologique, trop mental, trop intellectuelle, trop séparé et isolé, trop figé dans tes propres émotions pour qu on puisse se comprendre.
j essaye d elargir cette notion d empathie et tu ramenes ça a chaque fois que sur ta compréhension psychologique et intellectuelle de cette notion d empathie. 
Je ne sais plus quoi te répondre pourtant c est simple :
Pour etre empathe ou ressentir de l empathie il faut savoir s oublier en tant qu ego et mental, pour certains c est tres simple et presque naturel pour d autres c est tres compliqué parce qu ils sont pris et tiraillés par leurs propres emotions et ont une vision de la vie tres psychologique, intellectuelle et mental....
les animaux sont empathes tres souvent.
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 4 Mar - 22:05

coucou Roland, calin


T'inquiètes des que ma grippe et le reste qu'elle induit m'aura lâché les baskets je te répondrais.

Mince Roland, c'est bien d'avoir des convictions mais vouloir les mesurées à celle des autres crois tu que telle est la solution?
Crois-tu qu'un débat se résume à: 1 a tort l'autre a raison!
Sur ce forum j'ai remarqué qu'être en contradiction n'est pas un problème, si plusieurs portes restent ouvertes ce ne peut être que mieux...
De toute façon sur le long-terme personne n'aura raison les choses évolueront et c'est tant mieux.

Relis-toi depuis le début, tu verras tu es extrémiste jusque boutis-te, tu nous parle de bouddhisme (je suis universel), mais tu n'en a pas les attribut.

Sur un post plus haut tu dis que je conseille, jamais de la vie frère aimé, je propose, suggère et ce depuis le début. Je pense que tu as beaucoup de mérite à t'être sorti de ton histoire, je pense aussi que tu as découvert certaine chose qui peuvent t'aider dans ton métier de l'ego-décentré, égo-mêlé à l'esprit  ou esprit tellement pur qu'ils ne peuvent se joindre à nous dans nos société tellement malade.
Aurais-tu découvert ça?
C'est pour ça que tu es tout affolé?

Tu sais et je sais Roland, rien n'est facile et c'est pour ça que je ne vais cesser de te combattre à chaque fois "que tu crois" détenir la vérité!
Crois moi mon frère je suis plus jeune que toi et je vais te donner ce qui te manques.
Tu n'es pas seul Roland tes parts d'âmes sont aussi présentes dans le monde entier.
C'est peut être n'importe quoi mais fais moi plaisir médite sur ce que je viens d'exposer (avec mon cœur) et tu verras demain dans une semaine tu ne subiras plus aucun rejet car c'est pas ta méditation de pierre paul ricard qui nous dérange c'est juste dans ta façon de l'imposer. Change ton fusil d'épaule, offre la de bon cœur et peut être que les choses, du moins dans le perception vont changer.

Je t'aime mon "frère"

bise Bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 4 Mar - 22:40

Bonjour Mélahel,

Personnellement, je ressens dans tes propos beaucoup de confusions et de dispersions ...

C'est pour cela que je reviens aux définitions et aux principes psychologiques de base ... Je conçois parfaitement que cela puisse te déranger.

Il faut appeler un chat un chat, savoir de quoi nous parlons ... Et vouloir élargir la notion de "chat" avant que d'avoir mis les choses au clair sur la définition du mot "chat", me semble problématique ! Wink

Il faut déjà s'entendre sur le sujet de la discussion avant de vouloir "élargir" une notion, l'empathie ... Celle-ci relève de l'expérience et d'une perception immédiate, que, consciemment ou non, nous portons en nous, avec ou sans égo ou mental (ce que montre ce que j'ai mis en gras dans la définition de Wikipédia, il y a d'autres éléments de preuve que j'ai amené précédemment, même si cela te contrarie) ! L'empathie est pour moi, une expérience quotidienne ... très simple effectivement. Ce sont les explications et les arguments qui sont compliqués, face à des gens comme toi ! Wink

Tes certitudes me concernant m'attristent un peu ! Smile Amicalement. Roland.

Bonjour Christophoros ...

Oui, je suis une peu "jusqu'au boutiste" dans certaines domaines ! J'avoue ! lol

Je ne crois jamais détenir la vérité, je m'attends toujours à être démenti, par les autres, par la vie ... J'exprime celle du moment, toute relative, entachée de ma monstrueuse ignorance, bien plus vaste que toute la/les connaissances que je pourrais croire posséder (illusion !) ! Et demain est un autre jour ... !

Merci frère humain, de ta présence attentionnée !

Amicalement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 4 Mar - 22:50

Citation :
je ne crois jamais détenir la vérité, je m'attends toujours à être démenti, par les autres, par la vie ... J'exprime celle du moment, toute relative, entachée de ma monstrueuse ignorance, bien plus vaste que toute la/les connaissances que je pourrais croire posséder (illusion !) ! Et demain est un autre jour ... !

Merci frère humain, de ta présence attentionnée !

Amicalement. Roland.

Tu ne crois mon ami (excusez moi), mais si ma tante en avait je l'appellerais mon oncle. mdr

Relis tout tes posts, médites et on en reparlera dans quelque jours.
Tu sais, par respect on est tous au même niveau ici, on se complète, s'assemble mais on reste tous différent dans nos individualités.
Et c'est ça qui est magnifique... confettis

bise
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc
Grand initié
Grand initié



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 4 Mar - 23:15

roland a écrit: cela ne me semble pas être la cas de Jean Luc, mais je peux me tromper.

oui roland tu te trompe,car c'est une énergie d'amour et de compassion qui sort de mon être,
car je ressens sa souffrance et  vois ce qui la fait souffrir.cela se produit que lors d'une aide.
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Jeu 5 Mar - 0:00

*Roland*  mon ami prend conscience tu- es dans la cour des "miracles"!

confettis wink
Revenir en haut Aller en bas
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Jeu 5 Mar - 6:32

Rolland puisque tu es sur de ta notion d empathie a base psychologique, soit tu fais un exposé seul et on arrete d échanger, parce que la tu tournes en boucle juste pour imposer ta notion d empathie pour affirmer et te rassurer dans ta compréhension et conscience de l empathie. 

Moi cela ne me derange pas le moins du monde, mais ça commence a faire un sujet a rallonge et toujours les memes echanges pages apres pages.

Pour ma part je ne participerai plus a ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Jeu 5 Mar - 19:16

Rooks regarde dans tes Mp il y a 3 ou 4 MP

bise
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Ven 6 Mar - 4:31

Bonjour Rooks,

A mon tour de présenter la vision que j'ai de ta situation.

Pour moi, tu es une personne très sensible et naturellement très empathique.

Donc, dans une situation où il y a beaucoup de monde, tu reçois de multiples "impacts émotionnels" contradictoires, qui te mettent naturellement mal à l'aise.

Par contre, tu es beaucoup plus à l'aise dans les relations intimes ou duelles, c'est-à-dire avec les gens familiers, avec qui tu as tes repères intérieurs, ou dans une relation de personne à personne, car ce que tu ressens ne reçoit pas l'interférence créée par la présence, les réactions et les émotions d'autres personnes présentes.

Le cas que tu décris, pour moi, correspond à une situation où des gens ressentent ton ouverture et ta sensibilité, et comme, à ce moment, ils portent un malaise ou une tension, ils viennent spontanément vers toi, pour l'exprimer. Donc ils vont "vider leur sac", c'est-à-dire dévoiler une part d'eux-même, et déverser, en même temps, le malaise qu'ils portent en eux sur toi.
Quelque part, ces personnes n'assument pas leur malaise, car leur problème vient d'eux, pas de toi. Ils ne cherchent pas non plus, de solutions, ils ne voient même pas le problème.
Alors, oui, ils se sentent mieux à la fin de l'échange, ils ont déverser cette tension, qui malheureusement, reviendra, car rien n'est résolu. Et toi, moins bien ... c'est, malheureusement, normal, car la personne s'est déversée sur toi, sans jamais te prendre en compte en tant que personne ...
Ce que tu ressens de vibrations dans le corps, est pour moi, le signe que ton énergie intérieure voudrait bousculer ces gens, sans pouvoir le faire, car tu es, toi-même, trop dans l'attente d'une relation très personnelle avec l'autre ... et que tu n'as pas une vision claire de sa situation, ni de pourquoi il vient déverser cela sur toi ...

Voilà ! Mon regard est fort différent de celui d'autres personnes ! C'est la richesse d'un forum ! Tu prends ce qui te convient le mieux ! 

Amicalement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Ven 6 Mar - 4:47

Bonjour Mélahel,

Tu es, me semble-t-il, aussi sûr que ta notion "élargie" de l'empathie est la bonne, que moi je paraît l'être pour la mienne ! 

Mais si l'expression de quelques définitions de l'empathie (dans un fil sur ce thème), suivie de l'exposé d'un principe de base de la psychologie, sont une gène pour toi ... (pourquoi ? En quoi ? Je ne comprends pas !)

Alors, oui, la différence est tellement énorme, que l'échange entre nous, en est impossible ... Dommage. 

Bonjour Christophoros,

Oui, j'en ai conscience ! Chaque différence est merveilleuse et précieuse ...

Mais on dirait que certaines différences posent problème ! 
__________________

Je prends note, Jean Luc. Ce n'est simplement pas ce qui transparaissait lors de ton premier message sur ce thème. Et ce que tu décris est très bien.
__________________

Amicalement à tous. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Ven 6 Mar - 15:44

salut Roland, calin 


Non, non ta différence ne dérange personne ici c'est juste ta façon de l'exposer et de la revendiquer qui pose problème.
C'est juste une question de posture...

Mehael t'a dit qu'il ne répondrait plus à ce post mais je pense qu'il t'a fait un cadeau (à nous aussi d’ailleurs): "les 12 Lois de la Vie" 1er parti.
Je pense que tu t'y reconnaitras (surtout celle qui te pose problème) comme je me reconnais aussi dans plusieurs.

Comme dirait kukai: à méditer confettis  "Merci méhael" calin

bise
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Sam 7 Mar - 15:03

Bonjour Christophoros,

Pour éviter le hors sujet, et pour répondre à ta remarque sur ma différence qui ne poserai pas problème ... et aussi, pour éviter de bousculer la susceptibilité de certaines personnes (ne suivez pas ce lien, si cela vous semble être le cas).

J'ai répondu ici !

Amicalement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Mar - 19:02

Bonjour à tous, calin 


Un grand texte bien complet sur les empathes et l'empathie trouver sur le net:

Par Laura Marie:



http://lauramarietv.com/quest-ce-que-lempathie-comment-vivre-en-etant-empathique/



Quand une âme s’incarne dans le monde physique et se manifeste au travers d’un corps physique pour vivre dans la dimension physique (3ème dimension), elle perd la mémoire de sa vraie nature et se retrouve dans l’illusion de la « matrice » et de la séparation (avec tout ce qui l’entoure). Elle se perçoit comme séparée des autres humains, des animaux, des végétaux, de la rosée du matin, alors qu’en réalité, elle est connectée à ce Tout, mais l’a simplement oublié, de nombreux voiles s’étant insérés devant ses yeux, et étant déconnectée, la plupart du temps, de ses autres perceptions (invisibles à l’oeil nu). Ainsi, la personne évoluant au travers de ce corps physique, pense que ce qu’elle fait aux autres peut ne pas avoir un impact sur elle-même. Elle pense que ce qu’elle fait aux animaux peut ne pas avoir d’impact sur elle-même ni sur le reste du monde. Et il en va de même pour les végétaux. Elle passe devant les arbres de sa rue chaque matin sans même les remarquer ni honorer leur présence, les considérant comme « dûs » ou comme une simple « décoration », dénuée de toute conscience. Elle peut découper des troncs sans sentiments, raser des forêts, brûler, pulvériser des produits chimiques sans ressentir la disharmonie que cela créé.
Pour la personne déconnectée, la vie n’est




qu’individualisme, c’est s’en sortir soi-même coûte que coûte (« la loi du plus fort »), et satisfaire ses propres besoins. Il y a « nous », et puis il y a « les autres ». Il y a « nous », et « eux ». Aucun sentiment de fusion avec le tout n’est jamais expérimenté ni ressenti. L’illusion de séparation de la matrice a parfaitement effectué son rôle sur ces personnes. Souvent, chez les personnes « déconnectées » de leur réelle nature, l’ego « négatif » est prédominant et l’identification sociale, raciale, religieuse, ou toute autre forme de conditionnement ou de croyance, très prononcée. L’individu ainsi piégé dans ses croyances se voit comme séparé de son voisin, du cochon qu’il mange en tranche, de la vache qu’il consomme en hamburger, du veau dont il a privé de lait en buvant son chocolat le matin, du lapin qu’il porte en capuche. Ces personnes peuvent regarder des reportages et être témoins de ce que leurs actions causent sur d’autres humains ou sur des animaux, et continuer quand même. Ils sont incapables de se mettre à la place d’un autre et à vrai dire, cela ne leur viendrait même pas à l’esprit, tant leur niveau de séparation entre eux et « les autres » est grand, ce qui leur donne l’illusion d’être parfaitement irresponsables de ce qu’ils font, disent, ou même pensent. En clair, ils vivent sur une planète étant régie sur la base de la « communauté » et de la « communion », comme s’ils étaient seuls. Ce qui donne naissance à tous les dérèglements observés sur cette planète (guerres, maltraitances humaines et animales, destruction de l’environnement et épuisement des ressources vitales, etc…).
 


qu’individualisme, c’est s’en sortir soi-même coûte que coûte (« la loi du plus fort »), et satisfaire ses propres besoins. Il y a « nous », et puis il y a « les autres ». Il y a « nous », et « eux ». Aucun sentiment de fusion avec le tout n’est jamais expérimenté ni ressenti. L’illusion de séparation de la matrice a parfaitement effectué son rôle sur ces personnes. Souvent, chez les personnes « déconnectées » de leur réelle nature, l’ego « négatif » est prédominant et l’identification sociale, raciale, religieuse, ou toute autre forme de conditionnement ou de croyance, très prononcée. L’individu ainsi piégé dans ses croyances se voit comme séparé de son voisin, du cochon qu’il mange en tranche, de la vache qu’il consomme en hamburger, du veau dont il a privé de lait en buvant son chocolat le matin, du lapin qu’il porte en capuche. Ces personnes peuvent regarder des reportages et être témoins de ce que leurs actions causent sur d’autres humains ou sur des animaux, et continuer quand même. Ils sont incapables de se mettre à la place d’un autre et à vrai dire, cela ne leur viendrait même pas à l’esprit, tant leur niveau de séparation entre eux et « les autres » est grand, ce qui leur donne l’illusion d’être parfaitement irresponsables de ce qu’ils font, disent, ou même pensent. En clair, ils vivent sur une planète étant régie sur la base de la « communauté » et de la « communion », comme s’ils étaient seuls. Ce qui donne naissance à tous les dérèglements observés sur cette planète (guerres, maltraitances humaines et animales, destruction de l’environnement et épuisement des ressources vitales, etc…).




Puis, il y a les humains qui sont dotés de « compassion ». Ces personnes sont capables de ressentir la souffrance de l’autre, et sont animés d’une intention d’amour envers eux. Mais la compassion est encore différente de l’empathie. Le terme « compassion » évoque le fait de ressentir une forme de « sympathie » envers l’autre, voire parfois une forme de « pitié ». Elle n’implique pas nécessairement la réelle « fusion » des deux êtres comme s’ils ne faisaient qu’un, et sans aucune forme de « condescendance » comme ce peut parfois être le cas avec la compassion. Bien évidemment, si tous les humains pouvaient posséder cette vertu qu’est la compassion, alors l’humanité serait bien différente. Mais au delà de la compassion, se trouve encore une plus haute forme de connexion avec le Tout : l’EMPATHIE.

L’empathie


L’empathique (ou empathe) ressent non seulement les émotions mais aussi la souffrance physique des autres. Il ne fait qu’un avec toute personne ou groupe de personnes ou animaux sur lesquels il porte son attention (même sans nécessairement être à côté physiquement). La fusion est instantanée et au delà de la compassion, il DEVIENT l’autre, et RESSENT dans son corps, physiquement et/ou (selon les degrés d’empathie) émotionnellement, les émotions et la souffrance de l’autre comme si c’était lui. Il est son égal, voire l’autre prend alors même plus d’importance que sa propre personne qu’il va souvent instantanément oublier tant la fusion est totale. Sa conscience a fusionné avec la conscience de l’autre pour ne faire plus qu’un. L’empathique peut donc, dans certains cas, même se « sacrifier » pour quelqu’un d’autre, car dans ces moments de fusion, il est totalement désidentifié de sa propre identité, et la survie ou l’arrêt des souffrances de l’autre devient alors son ultime priorité. Ce n’est même pas un processus conscient ou volontaire, c’est instantané chez l’empathique, sans qu’il n’ait à le décider ni à « faire d’effort ». C’est automatique, tout simplement parce que l’empathique n’a, lui, pas perdu sa connection avec le Tout. Il est ce Tout.


 


Mais au même titre que

l’hypersensibilité, l’empathie, dans la matrice (autrement dit, dans la société de l’humain déconnecté de sa réelle nature), est considérée comme une « faiblesse », un « défaut », ou un « problème ». Un humain « réussissant » dans la matrice est un humain déconnecté de ses émotions. La « force » dans la matrice est associée à l’absence de sentiments, le cerveau gauche étant le roi de la matrice et le cerveau droit et tout ce qui touche à l’émotionnel, à fuir et à montrer du doigt, considérés comme des failles ou des faiblesses. Ces qualités sont ainsi montrées du doigt et même traitées comme des maladies,  non seulement parmi les femmes (polarité féminine), alors que c’est leur fonction primaire dans l’univers que d’apporter la sensibilité, l’empathie, la créativité et la valeur des émotions, mais encore plus chez l’homme. Ainsi, un homme qui pleure est considéré comme un être faible. Un homme souhaitant défendre les femmes, traité de « gay », un homme ne souhaitant pas manger d’animaux, considéré comme « n’étant pas un vrai homme ». Ceux qui contrôlent ce monde et qui ont parfaitement connaissance du pouvoir des émotions et de la connexion entre les humains ont ainsi tout fait pour « inverser » toutes les valeurs et ainsi rendre à la mode tout ce qui n’est pas sain et tout ce qui est contre-nature, afin que l’humain, éduqué et formaté à toujours privilégier le regard des autres plutôt que ses propres ressentis et valeurs, refoule toujours ce qu’il a en lui, sa propre vérité, pour « suivre le moule » et ne pas être « différent ». L’empathique, au lieu de réaliser qu’il est né avec cette habilité extraordinaire d’avoir dès sa naissance percé les voiles de la matrice et de ressentir cette connexion avec le Tout, croira ainsi qu’il a un problème, aura honte de ces habilités et prendra des médicaments pour calmer sa souffrance d’être rejeté, moqué et d’être différent, et voudra la plupart du temps plus que tout que quelqu’un lui « retire » cette faculté qu’il prendra par conséquent comme une punition ou un poids horrible à porter, souhaitant plus que tout, juste, « être comme tout le monde ». Il entendra régulièrement des remarques du type « tu es trop sensible », « tu n’es pas mère Teresa », « arrêtes de vouloir sauver le Monde », « contrôles-toi », « tu n’arriveras à rien en étant si sensible ou si faible ». Il regardera les autres et se demandera comment ils font, eux, pour ne pas avoir mal pour les animaux, pour les autres humains qui souffrent, et quel est son problème, pourquoi lui il n’y arrive pas. Il fera parfois même tout pour essayer de ne plus l’être, constatant qu’on ne peut pas se retirer ces choses là. L’empathie est en nous et ne peut pas partir, tout simplement car elle fait partie de nous, mais ce n’est pas tout : NOUS L’AVONS POUR UNE RAISON.
 


L’empathie est le plus haut état de connexion intuitive avec le reste de l’Univers. C’est l’une des plus grandes capacités que l’humain puisse avoir. De nombreux mammifères sont eux aussi dotés d’empathie, incluant les rongeurs. Par exemple, un rat qui a appris à appuyer sur un levier pour obtenir de la nourriture arrêtera de s’alimenter s’il perçoit que son action (appuyer sur le levier) est associée à la délivrance d’un choc électrique à un autre rat. Un dauphin, pourtant capable par sa puissance, de tuer un humain en lui donnant des coups de queue, préfèrera se laisser attraper ou mourir plutôt que d’avoir à tuer un humain (souvent constaté par exemple pendant les massacres au Japon). Et si vous êtes un vrai empathe, alors rien que cette phrase vous aura donné les larmes aux yeux (comme pour la photo des lions), car seulement en lisant ces mots vous aurez fusionné avec le dauphin, instantanément, et ressenti sa grandeur d’âme et sa souffrance… Une personne extérieure et non empathique qui arriverait alors à ce moment là ne pourrait pas comprendre cela : comment pouvons-nous pleurer rien qu’en pensant à quelque chose que nous ne subissons pas nous-même et que nous ne subirons la plupart du temps jamais ? Car c’est cela la véritable empathie. Elle brise toutes les barrières, raciales, sociales, ethniques, d’espèces… ainsi que toutes les barrières physiques. La fusion se passe à un autre niveau que le niveau « physique », c’est pour cette raison que simplement par la « pensée », nous pouvons nous connecter à l’autre et fusionner avec lui. Nous pouvons ainsi fusionner avec n’importe quelle conscience.
 
Les difficultés pour l’empathe
 
Même si vous n’êtes pas empathes vous-mêmes, vous pouvez maintenant facilement imaginer les côtés difficiles de ressentir une telle connection avec tout ce qui nous entoure, dans un Monde comme le nôtre si déconnecté et causant tant de souffrances aux êtres les peuplant. Et si vous l’êtes, inutile de vous le préciser, vous le savez parfaitement, raison pour laquelle vous avez si souvent souhaité ne plus l’être, ne plus rien ressentir, tellement la douleur est parfois immense.
 

Les risques et les difficultés pour l’empathe :

 


- Fusionner avec les autres en permanence sans pouvoir le contrôler, dans des moments où nous ne le souhaiterions pas, ou où nous sommes déjà affaiblis énergétiquement : dans le métro, au travail, à la maison, dans notre relation, en regardant des films, les infos. L’empathie si elle n’est pas volontairement un minimum contrôlée peut être très lourde à porter au quotidien. En effet, un seul humain ne peut porter tous les problèmes du Monde, et toutes les pensées et maux de tous les humains… Le travail de l’empathe sera donc d’apprendre à parfois déconnecter son empathie volontairement…
 
- S’oublier soi-même et perdre sa propre identité et personnalité par fusion perpétuelle avec les autres étant donné que nous percevons toutes leurs pensées. Nous pouvons aussi être tentés de correspondre à ce qu’ils veulent (le ressentant de manière très claire) et donc de nous créer une « fausse identité » calquée à leur volonté.  C’est ainsi que l’empathe peut se perdre totalement dans une relation de couple, ou qu’un enfant empathique peut être trop dominé par ses parents voire abusé, ou encore qu’un individu empathique peut perdre sa personnalité et ne pas oser dire ce qu’il pense en groupe, connaissant en avance les pensées ou remarques qu’il va déclencher (l’empathique ayant souvent en plus la blessure du rejet et / ou de l’abandon, qui leur ont permises justement de comprendre les autres ensuite, cela donne une combinaison « idéale » pour l’abus ou le manque de limites personnelles, la perte totale de soi).
 
- Ne pas arriver à dire non et à mettre des limites. L’empathe, comme il a la capacité de tout ressentir chez l’autre, émotions mais aussi pensées, sera très souvent tenté de privilégier le bien-être et la volonté de l’autre puisqu’il peut la voir, plutôt que la sienne. Il mettra ainsi souvent ses propres sentiments, besoins et volontés de côté et dira souvent « oui » par volonté de faire plaisir à l’autre et n’arrivera souvent pas à dire « non ». Etant capable instantanément de ressentir l’effet que son « non » produira sur l’autre, il ne pourra donc bien souvent pas dire non, pour ainsi éviter à l’autre de ressentir cette chose qu’il a immédiatement ressentie simplement en s’imaginant lui dire non. Il préfèrera se « sacrifier », lui, par empathie. L’empathe préfèrera en effet toujours souffrir lui, plutôt que de déclencher une quelconque souffrance ou désagrément à autrui (aussi petit ce désagrément soit-il… il peut s’agir même d’un plat à choisir au restaurant). C’est la plus grande difficulté de l’empathe, d’arriver à dire non, ainsi que d’arriver à mettre des limites et à affirmer ses propres volontés. C’est l’une des choses les plus éprouvantes pour lui, car pour cela, il doit apprendre, dans ces cas là, à aller contre sa propre nature (se déconnecter de l’autre pour revenir dans sa propre perspective). Pourtant, il apprendra que c’est indispensable dans une société déconnectée, s’il ne veut pas se détruire lui même et s’il veut pouvoir mener à bien la mission qui lui incombe en tant qu’empathe (nous le verrons plus bas).
 


- Devenir « craintif » des autres, de ce que nous voyons et regardons par « peur » de prendre les émotions des autres ou leur énergie négative, se placer en tant que « victime » de son empathie et victime des autres, penser que l’on est plus propice aux attaques que les autres, que l’on est plus « faible » que les autres « à cause » de notre empathie et se voir comme quelqu’un de « tout petit » et de « fragile », face aux « grands requins de ce Monde » (« les autres »). Dès lors que l’empathe se place en tant que victime de son empathie, il n’est pas dans sa pleine puissance et sera donc dans une vibration non suffisamment élevée pour lui permettre de ne pas souffrir de son empathie mais surtout de se créer une réalité positive (puisque nous créons notre réalité sur la base de notre vibration, voir article « Comment créé-t-on notre réalité ? »).
 
- Penser que nous n’avons pas notre place dans ce Monde, que nous sommes ici « par erreur ». Rejeter son incarnation ou rejeter qui nous sommes. Nous en revenons comme au point précédent à la vibration de l’impuissance qui est la plus basse sur l’échelle des émotions (juste au dessus de la vibration de la mort, O). L’individu se rejetant est par conséquent comme un individu « mort » avant l’heure. Reprendre son pouvoir est impératif pour l’empathe (et pour tout humain en général de toute façon).
 
 Ce que l’empathie permet :


Au vu de tout ce que nous venons d’évoquer, et par simple recours à la « logique », il est évident de comprendre ce que la qualité d’empathie permet dans le Monde. Lorsque l’on ne fait plus qu’un avec l’autre, il devient alors impossible ou tout du moins très difficile de le heurter. Si tous les humains étaient connectés entre eux et avec les autres espèces, alors aucun des plus gros problèmes dont nous sommes témoins sur Terre ne pourraient exister : la pédophilie, la prostitution, les massacres d’animaux pour nos modes, nos divertissements et notre alimentation, le viol, la maltraitance, la pollution des airs, de la Terre et des mers, l’intoxication alimentaire, la violence, les guerres… car tout cela n’est que le résultat de l’agissement d’humains complètement déconnectés de tout ce qui les entoure. C’est la raison pour laquelle encore une fois, ceux qui contrôlent ce monde (ou tout du moins tentent de le contrôler), souhaitent plus que tout que l’empathie ne se développe pas chez les humains, et font tout pour au contraire provoquer toujours plus de déconnexion des humains, des animaux et des végétaux entre eux : par le développement de la technologie au détriment de l’humain (transhumanisme, homme-machine), produits chimiques dans l’alimentation (pesticides) et encouragement à la consommation de produits transformés et non naturels pour encourager à la déconnection à la nature et à l’alimentation naturelle et originelle de l’homme par lequel l’information, la lumière et la force vitale lui est normalement transmise; par la banalisation et la désensibilisation à la violence par les films et séries, l’hypersexualisation des femmes en les rendant comme des « objets » (pornographie de plus en plus violente et déconnectée, industrie de la musique et du cinéma de plus en plus dégradant pour la femme) donc déconnectés encore une fois des sentiments et émotions, ainsi que du respect de soi et de l’autre.
 


L’empathe, lui, a besoin de sentir la connection avec le Tout, sans cela il dépéri. Il n’a aucun intérêt à être heureux seul, il veut faire partager son bonheur et aider ceux qui souffrent. Il est incapable de faire à quelqu’un d’autre ce qu’il n’aimerait pas qu’on lui fasse. Il considère les animaux comme des êtres hautement développés et conscients, puisqu’il est capable également de les ressentir, cela n’a jamais été une question pour lui. Il fusionne également avec la nature, la mer, les forêts, les montagnes, les rivières, les rochers, le soleil. Il ressent les particules et l’essence de tout ce qui l’entoure jusque dans ses propres cellules. Il est donc beaucoup plus difficilement corruptible, puisqu’il serait même capable d’aller jusqu’à se sacrifier pour les autres. Il n’est donc pas un bon élément pour la matrice, c’est ce qu’il est important de comprendre.
 
Comment vivre dans ce Monde déconnecté en tant qu’empathe?

La question est donc, comment arriver à utiliser la « bonne partie » de l’empathie, sans en subir la « mauvaise » ? Comment arriver à tirer profit de cette magnifique qualité, sans en vivre les conséquences difficiles ?

 


1) La priorité pour l’empathe est de REPRENDRE SON POUVOIR. L’empathie n’est ni un défaut, ni une tare, ni une maladie mentale : c’est un signe de haut état d’avancement spirituel, de capacités extra-sensorielles et de connexion avec le Tout. Il convient donc de bien intégrer cela en soi. Il ne s’agit pas non plus de se sentir « supérieurs », mais tout simplement de ne plus se considérer INFÉRIEURS ou comme ayant un problème ou un dysfonctionnement. L’empathie devrait être l’état NATUREL de l’humain. L’humain qui n’est pas empathique est au contraire celui qui n’a pas toutes ses facultés intuitives développées et qui sommeille encore sous les voiles de l’illusion de la séparation dans la matrice physique.
2) L’empathe doit plus que quiconque veiller à sa VIBRATION puisqu’il fonctionne, s’il ne sait pas contrôler son empathie et sa vibration, comme une « éponge » avec les vibrations des autres. En présence de quelqu’un, il va non seulement percevoir ses émotions et ses pensées, mais aussi prendre sa « vibration » (s’il ne cherche pas volontairement à maintenir la sienne). Nous émettons tous une certaine « fréquence vibratoire » et si l’empathe ne fait pas attention, il peut descendre à la vibration de celui qu’il côtoie, entend (musique, communication téléphonique…), ou même auquel il pense. Tout étant vibration, la vibration n’a pas besoin de contact physique pour être influencée. La pensée seule peut faire varier notre vibration. Par conséquent, l’empathe devra veiller à maintenir une vibration élevée le maximum possible (par son alimentation, ses pensées, vêtements qu’il porte, activités,…) afin d’être le plus efficace également dans ses actions pour le Monde (ayant cette qualité non « par hasard », c’est toujours parce qu’il doit les mettre au service du Monde). Un empathe « submergé » par son empathie n’est plus un empathe efficace pour sa mission et pour le Monde. Un empathe efficace est un empathe qui arrive à maintenir sa vibration élevée tout en fusionnant avec l’autre pour le comprendre puis l’aider, mais SANS descendre à son niveau vibratoire ni de détresse. Pour maintenir sa vibration élevée en vue de ses actions pour les autres, l’empathique doit donc apprendre à être doux avec lui-même, à se « chouchouter », à se faire plaisir, il doit être attentif à son hygiène de vie, et toujours veiller à contrebalancer la dureté de sa mission (d’aide par la compréhension) avec la joie, en trouvant des activités qui lui permettent de ressentir la joie (sinon il sombrera trop facilement et trop fréquemment dans les émotions négatives). L’empathe ne doit pas avoir peur de paraître « léger » ou « égoïste » aux yeux des autres ou même vis à vis de lui-même en effectuant des activités moins « sérieuses » et plus légères, il n’a tout simplement pas le choix car si cette balance n’est pas équilibrée, il chute vibratoirement et n’est donc plus d’aucune efficacité ni pour lui-même dans la création de sa propre réalité, ni pour le Monde. (Exemple : s’occuper de la maltraitance animale, informer, militer, mais de l’autre côté garder sa passion pour la photographie et continuer à faire des photos ou à faire son activité préférée pour contrebalancer).
 
3) Apprendre à DECONNECTER son empathie sur commande. Une seule personne, comme nous l’avons vu plus haut, ne peut porter tous les problèmes et tous les maux du Monde. Chaque âme dotée d’empathie ayant réussi à déjouer les voiles de l’illusion choisit de s’incarner pour impacter le Monde dans un domaine, à son échelle, à sa manière. Aucune âme n’a comme mission de sauver toutes les âmes, car c’est tout bonnement impossible. Il convient donc pour l’empathe de véritablement intégrer profondément cette réalité en lui, aussi triste soit elle, car c’est ce qui est : il ne pourra pas « sauver » tout le monde. De nombreux humains et animaux mourront et souffriront sous ses yeux pendant toute la durée de son existence. Son rôle est donc de l’accepter car il n’a pas le choix que de l’accepter, et ensuite de retrouver son plein pouvoir de manière à agir efficacement : utiliser son empathie dans le(s) domaine(s) où il est appelé à agir (en suivant sa joie profonde et les causes qui l’appellent : femmes maltraitées, animaux blessés, enfants, handicapés…) et déconnecter volontairement son empathie des autres causes. C’est difficile pour lui, mais il n’a pas le choix, et ainsi, il agit au moins pour une cause, car sinon, il n’agira pour aucune, car trop affaibli par le poids de son empathie généralisée. Une bonne technique consiste à s’imaginer (la pensée étant créatrice) que nous pouvons activer et désactiver notre empathie simplement en appuyant sur un bouton sur notre tempe (ou ailleurs). Ainsi, nous décidons désormais d’activer notre capacité à fusionner avec l’autre QUE lorsque c’est NÉCESSAIRE, et le reste du temps nous restons dans notre propre perspective.
 


4) Retrouver sa propre identité. L’empathe ayant tendance à fusionner avec toutes les consciences qui l’entoure, aura donc tendance à se « perdre » et à se noyer dans la masse. Il devra donc retrouver sa véritable identité et essence s’il veut retrouver son plein pouvoir, se faire respecter et retrouver sa joie. Même si nous « sommes tous connectés » et que « nous ne faisons tous qu’un », nous décidons de venir nous incarner sous une perspective unique et une essence unique qui nous constitue (notre âme), et renier cette identité c’est donc renier notre âme et ses particularités. Comme les animaux qui sont connectés à la « conscience collective », mais qui ont tout de même tous une personnalité propre (notre chat est bien différent du chat du voisin). L’empathe doit retrouver sa véritable essence, se reconnecter à son âme et apprendre à respecter qui il est. Pour cela, quand il n’y a pas de situation de « danger » et « d’aide impérative », l’empathe doit apprendre à ne pas être connecté en permanence à l’autre, et « à rester dans son corps ». Il doit apprendre à rester dans sa propre perspective, car il est venu pour expérimenter avec cette unique perspective, non celle d’un autre. Ainsi, l’empathe a besoin de se retrouver régulièrement seul et d’avoir son propre espace pour se reconnecter à lui.


 
5) Apprendre à dire non et à mettre des limites. Certainement encore une fois la partie la plus difficile pour l’empathe, et pourtant la plus « vitale » s’il ne veut pas se détruire. Le don de soi s’arrête là où notre propre destruction ou « abîmement » commence… Aucune cause ni aucune personne ne justifie que nous nous détruisions pour elle. L’objectif est d’arriver à vibrer suffisamment haut pour pouvoir impacter positivement l’autre, ou une cause, sans se descendre soi. Et pour cela, il va falloir, au même titre qu’il va falloir déconnecter son empathie de certaines causes, apprendre à dire « non » à certaines personnes ou à certaines choses. Cela s’appelle « mettre des barrières saines », poser des limites. Mettre des limites ne veut pas dire vouloir contrôler ce que le monde extérieur fait ou ne fait pas, c’est plutôt : déterminer ce que NOUS acceptons ou non. Cela implique de se reconnecter à ses PROPRES émotions (et non celles des autres), et respecter ce que nos propres émotions nous disent. Apprendre à dire non quand nos émotions nous disent de dire non. Apprendre à ne plus avoir peur ou honte de montrer qui nous sommes réellement et de dire haut et fort nos pensées pour respecter notre intégrité et nos valeurs, et rester en alignement. Chaque fois que quelqu’un dépasse nos limites, c’est parce que nous n’avons pas respecté nous-mêmes nos propres limites… il convient donc d’établir à nouveau ces limites… Et encore une fois, mettre des limites cela ne veut pas dire, dire aux autre ce qu’ils doivent faire ou non, mais respecter ce que l’on veut et ne veut pas, NOUS. Par ailleurs, nous respectons toujours plus ceux qui se respectent eux-mêmes.
 
Pour finir…


Prenez le temps de prendre une feuille et de noter tout ce que votre faculté d’empathie vous permet dans votre vie et dans le Monde. Dressez une liste aussi longue que possible pour bien réaliser l’avantage énorme pour soi et pour le Monde qu’est d’être empathe. Cela peut être par exemple d’avoir peu de conflits dans sa vie, comme nous comprenons les autres, d’être proche des animaux et de se sentir en communion avec eux, ainsi qu’avec la nature, de se sentir vivants, plein de vie grâce à cette connexion avec le Tout, de réaliser mieux que quiconque la Beauté de la Vie.  Réalisez que si vous n’étiez pas empathe, vous n’auriez certes pas les « inconvénients » de l’empathie, mais pas non plus ses innombrables avantages, qui valent tout l’or du Monde.

 

L’empathie est un magnifique cadeau qui nous permet tellement de facilités à communiquer, à se faire comprendre, à comprendre, et à aider les autres. Elle peut être difficile à gérer quand on la prend comme un « fardeau » et non comme la merveilleuse faculté qu’elle est, quand on se place en tant que « victime » plutôt qu’en tant qu’humain PUISSANT connecté au Tout. L’empathe oublie souvent également qu’il a la chance de ressentir TOUTES les émotions des autres et vibrations de l’Univers, par conséquent, pas seulement les émotions « négatives » et choses « négatives » (de basse fréquence) de ce Monde, mais aussi tout le bonheur, toute la Beauté et toute la magie le constituant, sachant que la Beauté surpasse la noirceur dans l’Univers. Il convient donc à l’empathe de ne pas oublier qu’il peut volontairement faire varier son « point de focus » de manière à également fusionner avec la Beauté, avec la Grandeur de l’Univers, avec la Lumière, et avec le caractère véritablement miraculeux que constitue LA VIE. Il reconnectera ainsi avec la véritable PUISSANCE qui le constitue et qui l’anime, afin de mettre au service de l’humanité ses facultés tout en en étant maître et non victime d’elles. Il a repris son plein pouvoir et l’utilise maintenant sciemment et en pleine conscience de sa puissance et de son utilité.

 

 

A lire également :

- Comment Vivre dans ce Monde Lorsque l’on est Hypersensible?

 – Etes-vous un « Enfant Indigo » ? 18 caractéristiques des Indigo

- 21 Symptômes de l’Eveil Spirituel

- Comment Crée-t-on notre Réalité ?

 

Règles de partage ou republication sur un autre blog :

Si vous souhaitez republier cet article, voici les règles à suivre :

- Indiquer en début d’article clairement « Par Laura Marie »
- Ne modifier ni texte ni images.
- Indiquer à nouveau la source de manière claire en bas de l’article comme suit : « Cet article a été écrit par Laura Marie, dont voici la source originale : (avec le lien complet de l’article).
 

Rejoignez le groupe Facebook Laura Marie « Nouvelle Génération Consciente » et la page Facebook de Laura pour plus de posts.



Bonne soirée bise
Revenir en haut Aller en bas
noun18
Initié
Initié



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Mar - 20:18

Merci Christophoros smile 

Certes un peu long wink  mais très intéressant.

Bonne soirée à toi aussi bise
Revenir en haut Aller en bas
Indra
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Mar - 22:08

Mais c'est un enorme pavé ! :-). Il y a matière à en écrire un livre.
Revenir en haut Aller en bas
Rooks
Grand initié
Grand initié



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Mar - 11:21

Merci Cristophoros,c'est tres complet,clair et beau a la fois confettis Grande chance que beaucoup peuvent se retrouver la dedans.
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mar 24 Mar - 8:04

Bonjour à tous,

Pour moi, les propos de Laura Marie montre une confusion, entre le plan émotionnel et le plan spirituel.

On ne peut être en empathie qu'au plan émotionnel, on ne peut pas l'être avec un arbre, une rivière ... car ils n'ont pas d'émotions humaines.

On ne peut pas être en empathie avec le Tout, l'Univers non plus, car nous faisons partie de Lui, et Il fait partie de nous.
Être en empathie, suppose qu'il y est un "autre" ... or, nous ne sommes pas "autre" que l'Univers et le Divin. 

Dans mon expérience, quand par chance j'ai pu être connecté à l'Un, au Tout, ou au Divin, jamais je n'ai éprouvé de souffrance liée à la souffrance et aux mal-êtres des autres ... Au contraire, la vie elle-même apparaît alors comme une immense félicité, une joie sans commune mesure ... (Voir mes textes Satori, Conscience, La puissance divine ... et autres sur mon blog ...)
Et la souffrance émotionnelle, si elle est vue et perçue chez les autres, apparaît pour ce qu'elle est : un voile de gaz vaporeux qui ne cache pas l'extraordinaire lumière du Réel, du Divin, de la Vacuité, quelque que soit le nom qu'on Lui donne ... 

Et dans cet espace de conscience, oui, il y a une connection, une conscience de/avec l'arbre, de/avec la rivière, de/avec la fleur, de/avec les étoiles, etc. mais pas par l'empathie, par la perception directe de l'unité de toute chose, dans laquelle chaque chose/être est vivant d'une profonde conscience, est Un avec le tout, et pourtant différent ...

Mais ce n'est que ma ridicule conscience et expérience personnelle des choses ...
J'avoue, à mon grand regret, ne pas être fréquemment à ce niveau de perception et de conscience ... Il n'en est pas moins réel à mes yeux !

Bonne journée ! Amicalement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'empathie   Mar 24 Mar - 9:05

Pour l' empathie , les amérindiens disent  " il faut, pour bien connaître un autre, enfiler ses mocassins et marcher avec"

Se mettre à la place de....
Se décentrer vers un autre centre...
Et je pense comme Roland que c' est au niveau de l' émotion et du sentiment...

Etre UN avec la Nature est pour moi, quand j' ai cette expérience de l' ordre de la communion, (parfois fusion), bref du niveau  spirituel....de la conscience spirituelle,
Et ce n' est pas la même expérience....Le même vécu....que l' empathie, envers la souffrance humaine, animale et même végétale ( souffrance ou joie de vivre)....
Empathie émotionnelle mais aussi empathie cognitive, quand il m' arrive de savoir ce que l' autre va dire avant qu' il le dise ( empathie et pas télépathie, ne confondons pas ).

Pour l' empathie , pour ne pas me laisser engluer par l' émotion de l' autre , par sa souffrance, je me remets dans les mains du" tout autre" en moi , dans la Vie qui me dépasse...Je reprends RACINE en elle , afin de ne pas pleurer avec l' autre et l' aider....SI....il accepte mon aide  de passage ( relire le bon Samaritain).
La vie en moi l' aide , plus moi!
Et ainsi , je continue mon chemin sereinement, j' ai confiance en la vie ....
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mar 24 Mar - 14:01

bonjour à tous, calin 


Encore un peux de matériel trouvé au détour du web:

Qu'est-ce qu'un empathe

http://akbal.canalblog.com/archives/2015/03/23/31757842.html

bonne lecture lumiere
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mar 24 Mar - 22:01

Oui Ivresse,

Ce qui fait que l'on n'est pas emporté par l'émotion souffrante de l'autre, c'est la confiance que l'on a en soi-même et en la vie, en la force de l'amour qui transcende toutes les difficultés ... 

Mais l'empathie nous fait aussi partager la joie, la détente, l'apaisement, la reconnaissance, la bonne humeur des autres ! Ne l'oublions pas !

Ceux qui restent focalisés sur le négatif, le sont à leur propre dépens, et du fait, sans doute, d'un déséquilibre personnel ... 

Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mar 24 Mar - 22:51

cristophoros a écrit:
bonjour à tous, calin 


Encore un peux de matériel trouvé au détour du web:

Qu'est-ce qu'un empathe

http://akbal.canalblog.com/archives/2015/03/23/31757842.html

bonne lecture lumiere

tres interressant ce lien cristophoros great
Revenir en haut Aller en bas
Vagabonde
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 25 Mar - 1:02

Merci pour les liens Cristophoros. Je cerne mieux le sujet Smile Peut il y avoir plusieurs degrés d'empathie? Pour ma part je ressens assez facilement l'état d'esprit d'autres personnes même si elles restent silencieuse mais ça s' arrête là. Après je me reconnais dans beaucoup de points de la description d'un empathe.
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 25 Mar - 8:16

Bonjour,

Le dernier lien de Christophoros, donne une bonne description des différents aspects de l'empathie ...

Comme M Jourdain faisait de la prose dans le savoir, nous vivons et pratiquons tous l'empathie, sans le savoir, ... ou en le sachant !

Chacune d'entre nous, par rapport à cela, est plus ou moins conscient de ce phénomène, et de la même manière, il le maîtrise plus ou moins ...

Dans certaines situations, nous sommes très à l'aise avec l'empathie, dans d'autre pas du tout, dans d'autres encore, nous serons totalement coupés de ce qu'elle nous indique, à cause de nos réactions personnelles et émotionnelles conscientes et/ou inconscientes ... 

Par exemple, si nous avons un contentieux avec la personne avec qui nous échangeons, et qu'elle manifeste de la détresse, nous aurons tendance à ne pas prendre en compte ce ressenti empathique ...
Ou si nous sommes à l'écoute d'une personne en grande difficultés, et que nous portons en nous, la même détresse, notre empathie nous fera fuir, par qu'elle fera remonter notre impuissance personnelle ...

Oui, il y a des degrés dans la conscience que nous avons de l'empathie et de son fonctionnement en nous. Oui, il y a des degrés dans la maîtrise que nous pouvons en avoir également ... Comme tous les aspects de notre psychologie cela peut se travailler !

Donc oui, nous sommes tous "empathes", cela n'a rien d’extraordinaire, ne manifeste aucune supériorité spirituelle en soi, et il est normal de se reconnaître dans tel ou tel aspect des portraits présentés ci dessus.

De la même manière nous sommes tous "artistes", même si certains sont bien plus habiles que d'autres dans certaines domaines et pas dans d'autres ... Et s'ils ont développé leur talent, alors que d'autres pas du tout ... !

Amicalement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 25 Mar - 8:48

ben dites donc..... lol
En lisant l' article de cristophore great , je viens de me mettre un "nom définissant" sur moi....
Je suis une empathe pur sang....terrible!
Le ciel soit loué, mes terrains reposants sont l' animal et  les végétaux, là, je suis bien, moins fatigant à ressentir dans mon décentrement qu'avec les humains, surtout quand on travaille avec la souffrance  de l' homme. 
Empathie effectivement avec le bonheur  autant qu' avec le malheur des êtres vivants.
On ressent tout  de la vie....Sa joie , sa beauté, son harmonie , sa cruauté, sa souffrance, ses blessures....

Hélas,  je suis de nature à refuser toute définition, donc je suis plus que cette empathie ...
Plus que tous les mots qui essaient de définir et catégoriser la vie , végétale , animale et humaine. Je reconnais qu' il faut nommer et définir  pour se repérer un peu dans ce vaste monde, mais les mots pour moi sont des prisons ou des pièges.
Je suis méfiante des divers sens que nous donnons aux  mots, aussi pardonnez-moi , si parfois je montre mon agacement quand il y a un abus, une overdose de certains mots fétiches . Vous savez, de ces mots que lorsqu'on les prononce , on a l' impression d' avoir TOUT dit.

Je reste persuadée que bon nombre d' entre vous se retrouve dans cette description de l' empathe , car comme le dit Roland , nous sommes tous plus ou moins empathe , selon que nous y faisons attention ou pas , que nous en prenons conscience ou pas. que nous refusons ou pas de nous décentrer.
Des degrés?
De conscience, peut être , mais pour moi pas dans le ressenti.... Je ressens en bloc ou pas ....C' est du tout ou rien, selon que je fais attention ou pas  aux signaux que je reçois....
L' empathie est pour moi parfaitement naturelle et ordinaire. Rien de spirituel!

Le spirituel, viendrait après , un appel vers plus grand que moi, pour m' aider à changer ce que je peux changer, ou à supporter ce que je ne peux pas changer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'empathie   Aujourd'hui à 1:05

Revenir en haut Aller en bas
 
L'empathie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Test d'empathie
» [Fiche] Développer mon empathie.
» l'empathie est t'elle un pouvoir comme la télépathie?
» Un peu d'empathie s.v.p.
» Du nouveau sur l'empathie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Développement personnel :: Mise en pratique du développement personnel-
Sauter vers: