Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'empathie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Vagabonde
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: L'empathie   Sam 21 Fév - 23:20

Bonsoir à tous, 

Voilà j'ai  découvert  récemment  la notion d'empathie  et je voulais  savoir  si certains  d'entre vous  étaient  empathes et comment vous vous en êtes  rendu compte et comment  gérez cela. Je ne suis  pas sûre  de l'être  mais je me reconnais  beaucoup dans les différents "symptômes " que j'ai pu lire. 
Je suis clairement  très  sensible aux émotions des autres et je me sens facilement  comme "agressée" quand je suis en présence  de quelqu'un  en colère par exemple , je me sens souvent fatiguée et je ne supporte pas la violence sous toutes ses formes  (Je fais facilement  des cauchemars apres avoir vu un film violent par ex alors que j'ai 29 ans) et d'autres choses dont certaines plus "physiques " (maux de ventre quasi quotidiens, douleurs etc).
Je me suis toujours  sentie differente à cause de cela et vos avis et temoignages pourraient peut etre m'aider à  comprendre.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 10:04

Bonjour Vagabonde,

L'empathie est une très bonne chose, je trouve même que l'on devrait apprendre cela l'école, peut-etre pas avec des devoirs et interrogation, mais en tout cas bien essayer de le faire comprendre a un maximum de personnes.

je me mets souvent a la place des personnes, c'est un point de vue très intéressant, on peu voir comment la personne pense ou réfléchi a certaines choses.De ce fait on sait d'une certaine façon se qu'elle ressent et pourquoi elle le ressent, on sait même l'aider.

Si on se met a la place d'un criminel par exemple, le tout est de ne pas voir les actes affreux qu'il commet, mais bien de savoir ce qu'il l'a amenè a faire ce genre de choses, on remarque souvent que c'est du a un manque de quelque chose, un mal être depuis des années qui a été cultivé malheureusement dans le mal.

Un enfant qui s'est fait brutalisé par ses parents, aura tendance a reproduire la même chose, le coupable sera l'enfant dans la forme, mais dans le fond se seront les parents les vrais coupable....l'empathie dans ce cas n'est pas de voir ce que l'enfant fait subir aux autres, mais bien de ce qu'il a subit !

Ce qui est très important dans l'empathie c'est de voir et ressentir les émotions, mais sans les reprendre pour sois, sinon tu te sens agressé comme tu le décrit, ces émotions ne sont pas les tiennent, laisses les aux personnes a qui elles appartiennent.

Une émotion doit être gérée, je vais même dire rangée, soit on l'accepte (généralement elle est positive) soit on la rejette(généralement négative), dans les 2 cas on doit faire avec, je l'accepte parce qu'elle me convient, je la rejette parce que je n’adhère pas a celle ci.

Dans le cas d'une émotion négative , je pense que la première réaction a avoir est d'accepter que l'on ne sait rien faire avec, pose toi la question a savoir si tu la garde en toi, qu'est ce qu'elle t'apporte....tu as la réponse :-) elle ne t'apporte rien de positif, alors jette là et laisse là a la personne a qui elle appartient.

Est-ce que tes maux de ventre sont réellement en relation avec l'empathie ??
Ils sont souvent lié au stress...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
Vagabonde
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 10:48

Bonjour Nossolar,

Merci pour ta réponse Smile Je n'arrive pas trop à faire la différence entre l'empathie et la sensibilité et à savoir si ce que je ressens viens de moi ou non. Quand l'émotion de l'autre personne est évidente, c'est facile mais pas dans les autres cas.
Pour les maux de ventre etc oui c'est du stress et de l'angoisse mais la plupart du temps je n'ai aucune raison d'être stressée. Je me dis que "j'absorbe" peut être inconsciemment le stress des autres (notamment au travail), ça expliquerait pas mal de choses. Comment savoir?
Revenir en haut Aller en bas
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 11:12

J'imagine la différence comme ceci :

L'empathie me mettre a la place de la personne et voir ce qu'elle ressent.

La sensibilité, c'est notre façon de juger ce ressenti.

Je ressent que la personne souffre(empathie), et la sensibilité va, on va dire mettre une échelle de cette souffrance par exemple de 0 a 100%

La sensibilité est pour moi le réglage fin, je pense que l'empathie et sensibilité vont de paire !

L'angoisse je connais aussi, j'ai encore difficile de m'en défaire...mais je me soigne blup

Il faut essayer de relativiser, enfin plus facile a dire qu'a faire...

Depuis que j'ai vu des vidéos de jean marie muller, je commence a comprendre que nous devons sortir tout ce stress, ces émotions négative que nous retenons en nous, parfois elles sont même inconsciente...

Du coup parfois le matin sur la route dans ma voiture, je commence a crier (je sais on a l'air d'un con, enfin c'est ce que je pense hein !!!) mais franchement cela fait du bien, dernièrement un matin quelques petit soucis de ventre, j'ai donc crié dans ma voiture, et lâcher ces colères en moi, étrangement mal de ventre disparu, et je me sentais bien mieux et je rigolais en me disant mais qu'est ce que tu fais comme truc bizarre toi :-)

Je ne me serais jamais imaginer faire cela et encore moins le dire, c'est certainement un problème de paradigme ! la preuve je change wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
jean-luc
Grand initié
Grand initié



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 12:43

comme dit nossolar,l'empathie va de paire avec la sensibilité,sinon qu'est-ce que l'empathie.après ne pas être une éponge.
Revenir en haut Aller en bas
Indra
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 16:49

Bonjour, euh Nossolar j'aurai trop peur de te voir crié shocked sans blague. Je me mets aussi à la place de la personne sans pour autant m'oubliée. Et je me demande le pourquoi du comment.
Revenir en haut Aller en bas
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 17:59

Lol Indra, moi aussi je me fais peur fou

J'aime bien le terme éponge Jean-luc c'est tout a fait cela !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
Vagabonde
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 18:47

Peut on être affecté par l'état d'esprit de son entourage (consciemment ou non) sans forcément être empathe? Je dis cela car je ne penses pas être capable de déceler les émotions des autres, je ressens simplement certaines émotions parfois sans raison particulière. Comment dans ce cas savoir si cela vient de moi ou si au contraire je fais "l'éponge" ?
Revenir en haut Aller en bas
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Dim 22 Fév - 18:59

Vagabonde a écrit:
Peut on être affecté par l'état d'esprit de son entourage (consciemment ou non) sans forcément être empathe?
Oui bien sur, si des personnes se disputent a proximité et que cela dure depuis un petit temps on sera affecté, puisque nous sommes dans 'cette mauvaise ambiance'

On dit d’ailleurs l'ambiance est électrique !

Ta deuxième question est bien complexe....
Je ne suis pas certain de l'avoir comprise !
Si tu ne capte pas les émotions des autres alors ce sont bien les tiennes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 17:44

Coucou, calin

Définition Larousse d'empathie:

Faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent


Je vais la reprendre à ma façon:

Faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent "par rapport à sa situation, son problème où son bonheur".


Il ne s'agit en aucun cas de télépathie, juste de la capacité de se mettre à la place d'un autre dans une situation donnée et d'éprouver des sentiments par rapport à la dite situation.

confettis  Pour ce qui est des gens que tu croises et qui expriment leur sentiment de tristesse, joie, colère sache que pour leur défense un sentiment ne peut être imputé à celui qui l'exprime car ce dernier n'est qu'un réflexe.
Dans le cas de la colère il est de type "cocotte minute" et n'est généralement jamais prémédité et donc ça ne doit pas t'atteindre.

Je dis généralement car comme tout le monde sait, "les personnes manipulatrices existent" (ex:être en colère sciemment, faire son cinéma) et donc dans ce cas il faut faire la part des choses.

En conclusion certaine colère sont incontrôlables et sont du à l’instinct de conservation, d'autre sont moins pardonnable.

Je pense que Nossolar à raison quand il te dit de prendre du recul par rapport aux sentiments des autres.

Pour Nossolar: Tu n'est pas seul, moi aussi je crie et ri dans ma voiture, et ce depuis des années. Mais depuis quelques temps, j'ai passé un cap, maintenant je fais ça avec toutes les fenêtres ouverte. 

Bonne soirée à tous bise
Revenir en haut Aller en bas
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 17:56

cristophoros a écrit:
Pour Nossolar: Tu n'est pas seul, moi aussi je crie et ri dans ma voiture, et ce depuis des années. Mais depuis quelques temps, j'ai passé un cap, maintenant je fais ça avec toutes les fenêtres ouverte.
ouf je me sens moins seul content

Mais pourquoi avec les fenêtres ouverte ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 18:29

Imagine, dans un embouteillage, fenêtres ouvertes, d'abord tu cries.....puis lentement tu tournes doucement la tête et là tu vois l'air réprobateur du conducteur sur l'autre file. Là, c'est l'effet domino, tu regardes droit devant toi et tu es mort de rire. mdr

Ça ce n'est que l'étape ou tu es Acteurs!

Parce-que tu vas voir que je sais aussi en être victime, il y a deux mois j'étais arrêté à un feu rouge, au même moment que ça passe au vert et qu'on démarre des jeunes derrière, sur la file de droite crient et moi grand couillon j'avance et en même je tourne la tête dans leur direction.
Une micro-seconde plus tard je ressens un grand boum et je les vois passer "mort de rire"!
J'avais bien démarré oui! Mais pas la voiture devant moi! mdr 


Depuis je ne cries ou ne ri qu'en rase campagne et les fenêtres fermées pour qu'il n'y ai pas d'accident de sanglier ou de chevreuil.... bise
Revenir en haut Aller en bas
Vagabonde
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 18:37

Bonsoir à  vous,

Merci pour vos réponses Smile je vais peut être essayer de crier alors aussi fenêtres fermées, je veux pas qu'on me prenne pour une folle hihi.

Sinon voilà ce que j'ai trouvé sur le net 

http://empathiesolution.blogspot.fr/

je me reconnais dans presque tous les points des 30 caractères, qu'en est il pour vous?
Revenir en haut Aller en bas
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 18:38

Alors là je dis LOL ton histoire m'a fais bien rire  lol  (sauf pour ta voiture....)

Perso je ne me vois pas crier dans un embouteillage...je ne suis pas encore a ce stade là....

Qui sait peut-être un jour !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 18:40

Bonjour à tous,

Savez vous que l'empathie et la compassion ont été étudiées scientifiquement (je me répète ! : cf. "Plaidoyer pour l'altruisme" de Mathieu Ricard) ?

L'empathie est la capacité de tout être humain à ressentir l'émotion d'une autre personne.
Certaines personnes sont particulièrement sensibles et ouvertes à cela, d'autres beaucoup moins, questions de psychologie, de sensibilité naturelle aussi. 

Ce qui se passe naturellement aussi, c'est que, si nous sommes en résonance empathique avec une autre personne, cela réveille en nous la même émotion que nous allons alors éprouver vraiment. Cela peut déclencher la remonter de souffrances personnelles relatives à cette émotion, d'autant plus que la personne avec qui nous "résonnons" aura peut-être la même problématique ...
D’où angoisse, stress, malaise ... Au lieu, finalement d'être capable d'aider, on est plongé dans son propre malaise ...

Si nous ne voulons pas être submergé, il faut vraiment être conscient de ce qui est "de l'autre" et de ce qui m'appartient. Et bien sûr, tenter de régler ses propres zones de fragilités ... ce qui sera toujours la meilleure protection. Car alors l'émotion ressentie, venant de l'autre, n'aura plus aucun pouvoir sur nous.

Voilà une expérience scientifique qui a été faîte :
On demande à un groupe de personne de méditer en empathie avec la souffrance des autres pendant une semaine, et à un autre groupe, de méditer sur la souffrance des autres, mais avec la méditation de la compassion ...
Au bout d'une semaine, ou quinze jours, les gens du premier groupe sont plus mal qu'ils n'étaient initialement : tristesse, anxiété, crises de larmes, détresse psychologique aggravée ... Ceux du second groupe sont, au contraire, plus sereins, confiants, apaisés.
A tel point que le premier groupe est formé à la méditation de la compassion pour réparer les dégâts !

Pratiquer la méditation de la compassion a clairement un effet protecteur ... Les raisons en sont assez simples ... 

Amicalement. Roland.

PS je me reconnais dans la majorité des 30 points ... qui correspondent aussi pas mal aux caractéristiques des surdoués ...


Dernière édition par *Roland* le Lun 23 Fév - 18:51, édité 1 fois (Raison : PS ...)
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 18:58

Vagabonde a écrit:
je me reconnais dans presque tous les points des 30 caractères, qu'en est il pour vous?

Hello Vagabonde,

Je vais dire +- il y certain point ou je suis tout a fait dedans.

Le point 6 par exemple, je ne le ressent pas du tout !

Le 4 me fait sourire depuis quelques temps je ne regarde plus le jt par exemple, trop de mauvaise nouvelles, pour les films je vais dire cela depend, mais j'ai déjà entendu des collègues raconter des films et j'étais écœuré en me disant mais quel est le but d'un film aussi atroce....

Le 5 ho que oui :-)

Le 19 est bien vrai, sauf que je pense qu'il est impossible d'avoir réponses a tout....

Le 24 alors là pas du tout !!!!

Mais je trouve que dans ces 30 critères pas mal de personnes peuvent s'y retrouver sans avoir de l'empathie...

Je ne sais plus comment on appelle cela, les fameux texte d'horoscope ou quand on le fait lire a chaque signes ils s'y retrouve...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 19:40

salut tout le monde, calin 


Je suis comme Nossolar, Vagabonde, je pense que le texte est tellement "généraliste que tout le monde peut se retrouver dedans.
C'est tant mieux car c'est comme "une preuve" d'espoir.

Après pour répondre à Roland oui, l'altruisme est composé "d'empathie" et surtout "d'absence de jugement".

Et oui, on ne peut être altruiste sans expériences de souffrances.

Je m'explique rappelez-vous l'adage:

"Si jeunesse savait, vieillesse pourrait".
                      ou
"Il faut souffrir pour être beau"


Et bien pour l'altruisme c'est pareil, il faut un éveil, il faut prendre conscience de la souffrance physique ou psychologique dans son corps pour pouvoir après être un empathe (dépourvue de jugement) envers les autres.

Quand vous étiez enfant, que voulez dire le feu sa brûle?

Sans expérience, juste la peur inculquée par les parents comme quoi c'est une chose négative.

Mais tout a changé  depuis que vous vous êtes brûlés maintenant vous êtes capable et même obligé ( par votre nature) de compatir avec un brûlé car vous savez exactement ce que c'est, qu'être brûlé.

Après, au bout de plusieurs expériences négatives on peut même être en empathie avec une expérience que l'on n'aura peut être jamais vécut car on pourra toujours se l’imaginer, justement, au travers de toutes les expériences douloureuses que l'on aura vécu.

Bonne soirée bise
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Lun 23 Fév - 21:14

Salut Christophoros,

Pas tout à fait d'accord avec toi ... !

Premier point : L'empathie existe indépendamment de l'expérience négative ou positive, que l'on pourrait avoir, proche ou non, de celle de l'autre ...

Mais il est clair que si l'autre vit une difficulté que tu as vécu, tu comprendras mieux la nature de son expérience que si tu n'as que les données émotionnelles directes fournies par l'empathie ... Dans ce cas, tu ressentiras ses émotions, sans comprendre leur contexte ...

Et comme je le redis, si par l'empathie, tu es en contact avec des éléments qui réveillent des malaises en toi, si tu te sens totalement impuissant face au mal-être de l'autre, par exemple, tu ne peux plus être dans "l'altruisme", ni dans l'aide à l'autre. Tu tenteras de te protéger, soit en fuyant, soit en voulant "guérir" à tout prix l'autre, pour soulager ton propre malaise, donc sans respecter son réel besoin d'aide ...

Deuxième point, pour qu'il y est "altruisme", il faut de l'empathie, et aussi une intentionnalité positive : "vouloir de le bien de l'autre comme on veut le sien propre, et sans arrière pensée" ... Il faut les deux !

L'empathie en soi, n'est ni positive ni négative ... Un vendeur qui utilise son empathie, pourra te manipuler émotionnellement, bien plus facilement que sans, à son propre profit !

Dans le Sciences et vie hors série (p.96) sur les grands singes :

"Un chimpanzé ou un éléphant ... ont de nombreuses capacités de bases ... comme l'empathie, le sens de l'équité, le sens des règles sociales."
"Désormais nous savons aussi bien par des études sur l'homme que sur l'animal, que c'est (l’empathie) un processus automatique que nous contrôlons bien moins que l'on ne croyait. Et très souvent nous sommes inconsciemment et involontairement empathiques. On trouve ce genre de tendance chez tous les mammifères : les émotions sont contagieuses, les individus sont affectés par les émotions des autres, c'est quelque chose de profond qui vient du lien entre la mère et les petits qu'elle allaite."

Frans de Waal, éthologue et psychologue, près de 50 ans de recherche. 

Bonne soirée ! Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
Vagabonde
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mar 24 Fév - 7:38

Ok l'empathie peut mener à l'altruisme si on y met une intention positive. Le problème c'est que je fais partie de ces personnes qui ont construits inconsciemment une barrière entre eux et les autres pour se protéger (d'où mes questions sur l'empathie que je soupçonne être à l'origine de ça). Je n'ai pris conscience de cela que très récemment.  Je sais que pour avancer je dois lever ce mur et m'ouvrir aux autres. 
Je voudrai simplement ne pas me transformer en "éponge" jap

Bonne journée à vous bise
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mar 24 Fév - 20:31

Bonjour Christophoros,

Juste quelques réflexions complémentaires si tu permets ...

Je sais que tu as déjà pas mal cheminé, plus que la moyenne, en tout cas, et que ce que j'écris ne te sera peut-être pas très utile ... mais bon ... par acquis de conscience ! sunny

Si tu as du (enfant) mettre l'empathie dans l'inconscient, c'est qu'accepter de la vivre te mettait dans une situation difficile, voir très pénible ... 

Ré-activer l'empathie consiste simplement, finalement, à se mettre à l'écoute de certaines sensations internes en relation avec l'autre ... 

Donc, en te ré-ouvrant à cela, d'une manière ou d'une autre, remonteront les souffrances du passé, liée à son occultation.

Donc : y aller doucement, avec certaines personnes, à certains moments, choisis ... de manière que le contact avec la souffrance occultée se fasse en douceur ... Douceur avec soi-même donc !

Compte tenu du fait que tu as su te "couper" de l'empathie, tu auras toujours cette capacité, cette ressource, chaque fois que nécessaire ... A mes yeux, tu ne risques donc pas de te transformer en "éponge" !

Par contre les souffrances du passé, pourront être assez difficiles à (re-)vivre, et parfois à contrôler, au moins temporairement (d'où l'importance de choisir le moment et le lieu, pour expérimenter) ...

Point de vue perso ... et sous ma seule responsabilité ! Wink

Amicalement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Mer 25 Fév - 15:57

Salut tout le monde, calin 


Comment vous dire..., il y a plusieurs façons de se comporter face à la souffrance, deux attitudes à avoir, l'une qui te construit et fait que l'empathie devient naturelle et sans souffrance et l'autre subit qui fait qu'à chaque fois que tu éprouvera ce sentiment tu en ressentiras, à nouveau les effets néfastes, de tes mémoires.

Moi, depuis petit j'ai toujours choisi la première. Comme toi Roland j'ai eu affaire à un psychopathe (voulant trop bien faire) mais c'est déjà là que le "comme toi s'arrête". content

Le miens, je ne lui ai jamais tourné le dos car j'avais conscience de ce qu'il voulait faire (me soumettre), quoiqu'il en coute et crois moi il m'en a couté, je lui ai fait face, l'ai combattu jusqu'à qu'il cède (ce fut à la fin de sa vie) mais toujours sans haine avec beaucoup d'amour.

Puis un jour, pour le côté physique un malheureux accident fit sont œuvre, entrainant par décompensation une maladie génétique. Une de celle qui ne se voit pas mais qui te fait atrocement souffrir jour et nuit entrainant d'énormes complications. Ben là aussi tu vois j'ai eu la bonne attitude, pas tout de suite je l'avoues.
Au début "aussi je me suis dressé face à elle mais j'ai vite compris que là pas de statut-quo, non là je ne gagnerais pas. Alors très vite j'ai changé d'attitude, j'ai appris à l'écouter, puis j'ai appris à l’accepter comme une ami qui avait tant de chose à m'apprendre et ce fut fait.

Pour moi, tout est là c'est dans la façon d'appréhender tes problèmes qu'est le secret si tu les appréhendes en harmonie avec ce que tu es, ton essence profonde alors quand tu seras en empathie avec quelqu'un rien de négatif sur toi même ne remontera.
Car tu n'auras jamais été emprisonné dans un sentiment d'injustice pour la seule raison que n'auras jamais à te reprocher une quelconque passivité vis-à-vis d'une soumission physique ou morale dans ton passé.

Pour les autres c'est de la culpabilité et de la honte de ne pas s'être battu contre l'adversité qui remonte, rien d'autre.

Bonne soirée bise
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Jeu 26 Fév - 21:57

Bonjour Christophoros,

Tout à fait d'accord avec la manière dont tu conseilles d'aborder la souffrance, les difficultés : Être à l'écoute, ne pas vouloir que cela soit autrement, rester ouvert ... Quand je dis de tenter de simplement observer le mal-être, et tout ce qui va autour, cela va dans le même sens.
Pas toujours facile.

Ton propos à propos du psychopathe à qui tu as eu à faire, éclaire beaucoup de chose pour moi. Entre autre ton attitude et ta compréhension différente de celles de la plupart, concernant ce qui s'est passé entre moi et Shyvayah ...

Mais le plus important pour moi, n'est pas là. Il me semble qu'il éclaire grandement ce que pourrait être ta problématique avec l'empathie ...

Je ne crois pas que tu sois coupé de ce que tu éprouves empathiquement ... Par contre, la manière dont tu (ton inconscient, tes processus naturels de traitement de cette information) traites cette information, est très fortement conditionnée par cette relation dont tu as parlé.

Je m'explique. La fréquentation de ce personnage, dés l'enfance, a obligé l'enfant que tu étais, à se défier de ce que son empathie lui indiquait ... Pourquoi ?

Parce que cet homme, psychopathe, pervers manipulateur, était capable de manipuler ses propres émotions pour manipuler celles des autres, pour les obliger à faire ce qu'il voulait qu'il fasse, comme tu l'as ressenti ...
Donc, en tant qu'enfant, tu as "appris" au plan émotionnel, pour te protéger (tu t'es imprégné de ce comportement), qu'avec une personne proche en général, il faut, et il est normal, de se défier de tes ressentis empathiques car les émotions de l'autre ont pour but une prise de pouvoir inacceptable .... Elles sont manipulatoires, donc non-fiables, et ton empathie, si tu l'écoutes, t'amène dans le mur.

Le problème est que, les gens en général, dans la société, ne sont pas souvent conscients des buts cachés de leurs fonctionnements émotionnels ... Et toi, avec ton empathie, tu vas ressentir cela comme une tentative de manipulation, alors que l'autre est simplement inconscient de ses propres réelles attentes ...
C'est le cas aussi de l'immaturité affective, quand une personne répète inconsciemment les schémas émotionnels qui lui permettaient de manipuler ses parents quand elle avait 3, 4 ou 5 ans ... La personne ne manipule pas ses propres émotions comme dans le cas du pervers manipulateur, elle est, au contraire manipulée par elles, dans l'espoir généralement déçu de prendre le même pouvoir dans la situation présente, qu'elle a pu avoir quand elle était enfant sur ses parents ... (suis mon regard ... ! content ).
Mais pour toi, tu ressens une manipulation perverse ... Alors que la personne est sincère. Tout comme dans le cas d'une attente inconsciente, en décalage avec les émotions exprimées ... 
Avec beaucoup de gens, tu sais mieux qu'eux-mêmes, ce qu'ils veulent, espèrent, craignent, ce qui se cache sous leurs comportements et leurs émotions apparentes (tout comme moi, souvent, dans certains registres, certains domaines). Avec le risque que tu t'en protèges comme d'une tentative de manipulation, alors qu'il s'agit d'une tentative maladroite de communication ... 

La manière dont tu perçois l'empathie et les problèmes qu'elle pose :
Citation :
"Car tu n'auras jamais été emprisonné dans un sentiment d'injustice pour la seule raison que n'auras jamais à te reprocher une quelconque passivité vis-à-vis d'une soumission physique ou morale dans ton passé.
Pour les autres c'est de la culpabilité et de la honte de ne pas s'être battu contre l'adversité qui remonte, rien d'autre."
traduit essentiellement ton propre vécu, ta propre histoire, essentiellement avec cette personne ... 

D'autres personnes ont, à mes yeux, une problématique très différente en lien avec l’empathie ...
Dans mon cas par exemple, l'empathie face aux mal-être des autres, me mettait dans une situation d'impuissance très grande, avec le désir simultané de "réparer" et guérir les personnes ... Double contrainte impossible à tenir ! J'ai mis très longtemps à m'en dégager ... et je doit toujours resté vigilant ... ! Cent fois sur le métier, remettre son ouvrage !

Évidemment, s'il y a des éléments importants que tu n'as pas formulé sur cette situation, tout ou parti de ce que j'ai écrit, serait à modifier ...

Je ne sais pas si ces réflexions éclaireront vraiment ton questionnement ! Mais je tente le coup ! Wink sunny

Bonne soirée. Amicalement ... Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Sam 28 Fév - 11:38

Salut Roland, calin 


Pardonnes-moi de ne pas avoir répondu plus rapidement, mais je subis une grippe sévère depuis quelque jours.

Petite mise au point:

Bon, on va faire court et concis!
Supposons je dis bien "supposons" que j'éprouve le besoin ou l'envie de suivre une psychothérapie, tu comprends bien que je me laisse le choix du thérapeute et que très certainement je me renseignerais quand à ses lettres de recommandation. D'autre part je choisirais certainement un praticien ayant ses diplôme en la matière et ayant prêter son serment d’Hippocrate vue que cela fait parti de la médecine de l'intime et que je n'aimerais pas étaler ma genèse sur la place publique et encore moins sur un forum indexé par deux moteur de recherche.

A partir de ces réflexions je te demanderais dans l'avenir de rester généraliste dans tes réflexions aussi bien à mon égard qu'à celui de n'importe quel autre membre du forum!

Te remerciant par avance... great 

Revenons à ma différence concernant L'empathie:

Toi tu me dis que toute nos relations humaine sont basés sur l'empathie .
J’entends bien mais on pourrait en dire autant avec le pouvoir et la séduction.

Cette conception et cette façon de chercher "la solution dans la masturbation de l'esprit" dans une voie sans issue me fait penser à l'expression "du chien qui se mort la queue, de celui qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez ou de celui qui veut donner sans que ça lui en coute..

Pourquoi?
Ben, j'en reviens à mon dernier post, je me cite:

"Pour les autres c'est de la culpabilité et de la honte de ne pas s'être battu contre l'adversité qui remonte, rien d'autre".

C'est un peux comme si ces personnes ressentaient la faim sans jamais manger. Habituellement cette dernière n'est pas douloureuse, c'est juste un signal t'indiquant que c'est le moment de penser à te restaurer et donc rien de mal en sois juste un avantage.
Et donc si ces personnes ne veulent pas souffrir la solution c'est de se préparer à manger et de passer à table.

Il en va de même avec l'empathie solutionnée.

Voila ma conception de cette dernière avec sa solution, par sécurité toutes ressemblances fortuites est à bannir (tu vois je prend des sécurités). wink

Imaginons que depuis quelques mois j'ai de nouveaux voisins un couple avec 4 enfants, la mère venant de passer son permis arborant fièrement un beau A sur son véhicule, tu me diras jusque là rien de plus banal, le genre de voisins juste bonjour, bonsoir et encore parce-qu'il n'auront pas pu t'éviter...
Mais voilà, un jour alors que je jetais un œil par la fenêtre, je vois cette dame à vélo suivit de ses gosses en partance pour l'école sous la pluie, bizarre, en plus la météo annonce de la pluie toute la semaine.

Ma première pensée empathique génératrice pour moi de souffrance, pouvant imaginer ressentir ce qu'ils vivaient: Les pauvres!
J'aurais pu en rester là et ressentir comme les autres pendant un moment à mon tour de la culpabilité et de la honte comme expliquer dans la phrase que je cite de mon dernier post.

Mais voila c'est mal me connaître, je descend, vais voir son véhicule que je trouve accidenté et décide le soir avec un ami qui a la même conception que moi de l'empathie d'aller visiter cette famille.
Le mari est un petit fonctionnaire sans permis, elle, s'occupe de ses enfants et donc une famille des plus modestes, elle nous apprend qu'elle est allé faire un devis 1700 euros et que si elle prévient l'assurance elle aura en plus du malus (jeune conducteur), 300 euros de franchise et qu'elle n'a pas les moyens.
Pour info, comme tout le monde, elle nous a déjà vue effectué des réparations sur nos véhicules et donc accepte quand on lui propose d'effectuer les travaux.
Direction les casses à la recherches, d'aile, de capot à la bonne couleur, pare-choc, radiateur etc... Puis un samedi de boulot, on lui rend sa voiture, elle nous invite à prendre l’apéro, elle rayonne de joie quand on lui dit qu'il y en a eu pour 300 euros de pièces (j'en ai eu des gratuites).
Blabla blabla il nous faut partir, elle nous  tend une liasse de billet de 50 euros, mon ami les prend, les comptes, il me regarde, me sourit, hoche la tête en disant 1000, quand même, retire 300 et lui remet 700 dans les mains. Elle, elle est gênée. Mais.... pourquoi? Il lui répond: Pour les enfants et sur ce nous partons.
Depuis je n'ai pas plus de relation avec ces voisins, si ce n'est que depuis ils me disent bonjour "avec un grand sourire", demande des nouvelles de mon ami, ma famille...

Ps Roland: il va de soi que cette histoire est une fiction (je ne voudrais pas que tu te fasses des idées)

Si tu remarques bien, le fait d'assumer son empathie par une action concrète annihile tout sentiment de frustrations et donc de souffrances qui aurait pu être généré par l’inaction.
Dans ce cas l'action est générateur de plaisir, ne dit-on pas plaisir d'offrir.

Bonne journée

bise
Revenir en haut Aller en bas
*Roland*
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: L'empathie   Sam 28 Fév - 14:21

Bonjour Christophoros,

Mes réflexions étaient de simples propositions ... Apparemment elles frôlent tellement l'intime, que tu ressens mon intervention comme ayant une visée "psycho-thérapeutique" ... Je tiendrai compte de ta demande te concernant à l'avenir ... mais évite tout de même d'exposer des situations personnelles, si tu ne souhaites pas que les autres y projettent leur propre interprétation ! Et si c'est du "fictif", précise le aussi, sinon : malentendus !

Si elles sont fausses, elles ne te concernent pas, si elles sont justes, et que cela t'agace, dit moi d'arrêter, comme tu l'as fait, et ce sera terminé.
Il ne s'agit que de mes projections ... formulées dans l'éventualité où elles puissent avoir du sens pour toi, et contribuer à ta propre réflexion ... Si tu n'en veux pas, très bien ! Smile

Pour moi, la connaissance de soi, est l'autre face de la spiritualité ... Un alpiniste se priverait il de sa jambe et de son bras droit pour tenter une escalade ? Évidemment non.

Le rejet, la peur, la crainte d'une profonde connaissance psychologique qui se manifeste souvent dans les milieux spirituels, sont le signe évident, pour moi, d'une incompréhension fondamentale de la spiritualité. Celle-ci vise une compréhension très profonde et intime de la nature même de l'esprit, et cette connaissance passe aussi, selon moi, par la dimension psychologique.

Il y a aussi une autre illusion dans cette crainte : celle de croire que nos processus internes sont intimes et personnels ... dans leur détails de leur fonctionnement, ils le sont, dans les processus par lesquels ils fonctionnent, ils sont communs à tous ...

Chacun défend le pré-carré de son intimité psychologique, la croyant unique, c'est le champ de l'ego ... Alors que notre unicité personnelle n'a rien à voir avec ce système d'adaptation au monde sociale et de défense face aux conflits internes qu'est l'ego ...

Quand à préférer des personnes diplômés par les institutions, psychologues et psychiatres, je te laisse ce choix ! Personnellement, je n'ai jamais rencontré de gens issus de ces formations qui aient réellement été capables de m'aider. Les personnes qui m'ont aidé, n'avaient pas de diplômes institutionnels, par contre, elles ont toutes suivies une formation personnelle puissante et forte dans le milieu de la spiritualité ... 
Les psys dans mon travail:
 

Pas de la spiritualité théorique, évidemment ! La spiritualité concrète, pratique, pragmatique dirait peut-être certains : C'est-à-dire que tant qu'une personne n'a pas mis dans sa vie, les principes, les convictions, les vérités qu'elle dit être les siens, elle se raconte des histoires en parlant de spiritualité ...
Exemple : quelqu'un qui professe l'égalité homme femme, et qui laisse sa compagne faire 80 % des tâches ménagères et du temps consacré aux enfants ...
Et ce n'est pas parce que l'on parle d'expériences intérieures différentes de la norme que l'on est, selon moi, dans le spirituel ... On est dans l'exploration d'une petite part de notre humanité ...

Je te laisse interpréter à ta façon la vision que je propose de l'empathie, qui est, effectivement, un des fondamentaux du fonctionnement psychique humain.

Et ton propos éclaire mieux ta vision des choses.

Pour toi, l'empathie peut entraîner, en toutes situations, une action efficace et immédiate, qui fait que la souffrance de l'autre sera réparée ou atténuée, et que la personne qui a éprouvé de l'empathie pour elle, se sentira bien ...

Il y a des gens dont l'empathie s'étend à des personnes pour lesquels il n'y a aucune réponse immédiate et concrète possible (tsunami, sida, faim dans le monde) ... Certaines personnes sont même capables d'éprouver la souffrance cachée des autres, dans un bus, en marchant en ville ... que peuvent ils y faire concrètement ?
Autre exemple : éprouver de l'empathie pour une personne en dépression ne donne pour autant aucun moyen de l'aider ...
Tu vas me dire, pour les catastrophes : il suffit de faire un don à une association, ou décider d'aller sur place, de donner de son temps ... Cela n'empêchera pas de croiser de multiples personnes pour lesquelles rien ne pourra être fait ...

Donc ton point de vue sur l'empathie reflète tes capacités empathiques personnelles, et les difficultés limitées que tu as rencontré quand à sa mise en œuvre ... A mon humble avis, bien sûr ! Smile

Amicalement. Roland.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiere-amour-etre-bien-chemin.eklablog.fr/
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: L'empathie   Sam 28 Fév - 19:31

coucou Roland, calin 



Moi ce que je comprend Roland, c'est que tu as du être très seul dans ta souffrance, je dirais même mortellement seul ce qui a amené ton instinct de conservation à l'introspection.
"Spirituel oui!" Mais par obligation.

D'abord content que tu t'en sois "apparemment" sorti.
Ensuite, crois tu que la maladie dont tu souffres/souffrais est contagieuse?
Car ceci expliquerais le fait que "par croyance" peut être tu penses que tout le monde souffrirait du même virus...

Ça c'était juste pour clarifier mon petit côté "intime" que tu aurais frôlé, rassures toi il m'en faut plus pour m'émoustiller.

Tu remarqueras quand même que je fais "volontairement" l'impasse sur une grande partie de ton post qui n'est que justification par rapport à ce que je t'ai reproché et donc qui ne fait pas avancer notre schmilblick.

Roland à dit:


Pour toi, l'empathie peut entraîner, en toutes situations, une action efficace et immédiate, qui fait que la souffrance de l'autre sera réparée ou atténuée, et que la personne qui a éprouvé de l'empathie pour elle, se sentira bien ...

Il y a des gens dont l'empathie s'étend à des personnes pour lesquels il n'y a aucune réponse immédiate et concrète possible (tsunami, sida, faim dans le monde) ... Certaines personnes sont même capables d'éprouver la souffrance cachée des autres, dans un bus, en marchant en ville ... que peuvent ils y faire concrètement ?
Autre exemple : éprouver de l'empathie pour une personne en dépression ne donne pour autant aucun moyen de l'aider ...
Tu vas me dire, pour les catastrophes : il suffit de faire un don à une association, ou décider d'aller sur place, de donner de son temps ... Cela n'empêchera pas de croiser de multiples personnes pour lesquelles rien ne pourra être fait ...

Donc ton point de vue sur l'empathie reflète tes capacités empathiques personnelles, et les difficultés limitées que tu as rencontré quand à sa mise en œuvre ... A mon humble avis, bien sûr !

Ma réponse:

Tu n'y est pas du tout, tu t'enterres dans ta propre pensée alors que la mienne (j'espère) est libératrice.

Tu me parles de sida, de tsunami, de faim dans le monde (pour info j'ai jamais donné) je ne peux rien y faire.....
Et alors?
Oui bien sur, j'ai jamais dit que je m'appelais Don Quichotte de la manche et même pour aller plus loin je ne me sent pas concerner.
N’ai je pas élu des gens responsable pour ça, des impôts ne sont-ils pas collectés à cet effet, une partie de toutes mes assurances ne servent-elles pas déjà à ça...

Mon ami recentres toi, tu te disperses, à vouloir porter seul la misère du monde sur tes épaules, tu t'épuises, t'affaiblis, tu sers à rien (escuse ma provoc).

Non moi dans ma proposition, je suis différent de toi, je garde mes forces, et oui je suis pragmatique, en vérité je fais ce que je peux quand (oui tu as raison) je le peux.
En bas de chez moi, un peux plus loin, dans ma cité. 

C'est déjà bien non?
Si seulement tu faisais pareil se serait doublement mieux.

En plus sa a l'avantage d'être réaliste, concret efficace et c'est vrai des fois on peut pas (et alors?), alors on fait de son mieux, on accueille au lieu de rejeter, on devient un rayon de soleil pour celui qui est coupé de la réalité. On "évite" justement d'aller tops loin dans la discution philosophique ou psychologique car on sait que cela à des moments peut déclencher une crise....

T'inquiètes pas mon ami, moi aussi je connais, un ami devenue schizophrène, des dépressifs, des amis suicidés.... J'ai pas 12ans.

La seule chose que j'aimerais que tu comprennes c'est que:

L'empathie - l'action (pas forcément matérielle) = frustrations (souffrances par rejet de sa propre image)
1 - 1 = 0

Tandis que:

L'empathie + l'action (pas forcément matérielle) = gratification personnelle, revalorisation de sa propre image ainsi que celle du sujet.

1 + 1 = 2

Le simple fait de faire prendre conscience à quelqu'un qu'il a de la valeur à nos yeux, peut être par un simple sourire est un énorme pouvoir.
Car ce pouvoir a la capacité de rendre visible l'invisible.

Bonne soirée Roland

bise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'empathie   Aujourd'hui à 10:58

Revenir en haut Aller en bas
 
L'empathie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Test d'empathie
» [Fiche] Développer mon empathie.
» l'empathie est t'elle un pouvoir comme la télépathie?
» Un peu d'empathie s.v.p.
» Du nouveau sur l'empathie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Développement personnel :: Mise en pratique du développement personnel-
Sauter vers: