Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 s'ancrer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Ven 15 Mai - 17:42

Encore une fois christo et echoo, mais ce n est pas si grave, mais vous mélangez et confondez l ancrage et le centrage. ....
a un moment dans vos messages vous etes dans l ancrage et la phrase d apres dans le centrage.....
ce qui apporte du coup de la confusion dans ce sujet sur l ancrage. 
Il y a un ancrage mais qui doit s effectuer dans les 3 dimensions ou plans c est a dire physique, mental et énergétique, on voit plus communément partout l ancrage energetique et mentales de par les visualisations et meditations sur l arbres et ses racines mais l ancrage ce n est pas que cela il faut l etre réellement et physiquement dans son corps aussi et ça c est plus difficile a faire parce qu il demande un mouvement, une action, une attitude physique et donc de vrai changements physiques et comportementaux ey donc un lâcher prise et une remise en question de soi et de sa représentation ou de sa place sur terre, de son univers.
Revenir en haut Aller en bas
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Ven 15 Mai - 20:01

pour reprendre ces notions d ancrage, de centrage et d arbre ,l arbre parce que c est l exemple qui est le plus repris pour l ancrage avec ses racines.
L ancrage serait les racines de l arbre et le centrage serait le tronc de l arbre ....
la personnalité donc le courage ,la reponsabilité,notre caractere,nos envies et nos desirs n entrent pas dans l ancrage,mais dans le centrage...

Dans les pratiques tel que le qi gong,tai chi on apprends l ancrage , le centrage...
l ancrage s apprends par l intermediaire de son corps ,de ses sensations , de sa position et mouvance dans le ici et maintenant,dans le present,etre là a ce moment precis,de bien sentir son poids sur ses pieds(sa base) et l equilibre qu il faut pour tenir sur ses pieds( l enracinement) etre bien dans son corps au present c est etre bien dans ce moment qui passe,se deroule au present,c est etre ancré.

Pour cela il faut se centrer donc ralentir ses emotions ,ses pensées,comprendre son caractere,ses reactions du a CE caractere et SA personnalité,donc revenir a soi,a son moi interieur et non plus  faire reference a sa personnalité qui n est que reactive...se recentrer sur soi,et ne plus se dispercer par nos pensées et nos emotions,nos envies et nos desirs,revenir a soi d où la meditation.....
Pour s ancrer (dans cette realité subjective),il faut donc relaxer son corps,se recentrer(la meditation),calmer son mental qui a tendance a nous deraciner tel le vent ou la tempete,et apres faire des exercices corporels pour revenir a la realité dense par l intermediaire de son corps qui est la seul reference reellement ancré dans la realité,lui ne sait pas mentir,il ne peut pas se projeter soit dans le passée ou dans l avenir,il est bien là,au present,ici et maintenant...
Un bon ancrage nous permet d etre stable sur nos pieds(notre base),de se redresser d etre droit et de redresser notre colonne vertebrale et d avoir la tete droite ,de pouvoir regarder devant nous et loin devant et non pas nos pieds trop proche pour entrevoir l avenir....

Les sportif ont en general un bon ancrage,et ont besoin d un bon centrage pour les competitions.
Ceux qui travaillent la terre ont tres souvent un ancrage tres fort ,meme peu etre trop....ils sont au jour le jour et aussi au gres des saisons...
trop d ancrage n est pas bon non plus,il faut un juste milieu,il faut etre ancré et aussi pouvoir avoir de l intuition,de l imagination,de l inspiriation pour creer.
On peut s ancrer physiquement,mentalement et par l esprit aussi,mais faire ces trois plans separemment n est pas bon non plus, meme si visualiser c est un peu comme faire ,le cerveau l enregistre comme une bonne experience,il faut visualiser,mentalement et aussi faire physiquement comme dans le tai chi ou le qi gong ou le yoga et aussi dans le sport meme si dans cette pratique la partie energetique est un peu mis de coté,la partie esprit et essence de ce sport se developpe sans que cela soit tres spirituel...
Dans les sports asiatique on retrouve tres souvent ces histoires d ancrage et de centage tel que dans le judo,le karaté,taekwondo,kung fu etc etc etc

l ancrage commence donc par le corps ,on peut faire aussi des ancrage mentales,ça on le fait chaque jours avec tout ces ancrages psychologiques que l on ajoute dans notre sac de chercheurs spirituels ou simple humain,et aussi energetique,celui ci c est celui là que l on voit le plus souvent dans les forums spirits ou dans les ecrits de developpement personnel avec cette histoire d arbre et des racines qui descendent dans la terre mais seul ça ne fera jamais un vrai ancrage physique...

Combien de spirituel  y a-t-il qui font des exercices energetiques d ancrage mais qui on du mal a bouger leur corps ou avoir des sensations de stabilité sur leurs pieds,beaucoup travaillent a rejoindre les cieux avec l energetique,le developpement de la conscience ou a acquierir des capacités,a communiquer avec des entités subtils et qui veulent s elever tres haut,tres haut et qui du coup manque cruellement d ancrage,ils n ont plus vraiment les pieds sur terre,bien dans leur corps , dans le vrai et seul moment qui existe le present,ils veulent deja retourner" là haut" alors qu ils n ont peut etre pas  encore reellement vecus et compris cette vie sur terre...

Plus l on a de capacités "extra-sensorielles" plus on doit s ancrer.

nous sommes venus sur terre pour vivre et experimenter la densité et cette condition d humain donc les emotions et la souffrances,nous ne sommes pas venus sur terre pour retourner rapidement " d ou l on vient"(ça c est pour les adeptes de la reincarnation) et pour les autres  pour bien etre ancrer il faut vivre chaque moments et cela devient tres difficiles avec toutes les tentations  de la technologie,du progres,du commerce ,de l argent qui deshumainsent completement les rapports humains pour n en faire qu un produit auxquels on ne croient plus (les rapports humains) parce que peu a peu (mais c est faux et ce n est qu une illusion),ça c est le descentrage, on perds foi en soi,confiance de soi et amour de soi en se separant des autres alors que nous ne sommes qu une seul et meme partie...

beaucoup actuellement manque d ancrage,ils n ont plus foi en eux et leur capacité a ETRE vraiment l enfant qu ils sont en eux,mais cela change en ce moment ,beaucoup veulent se reancrer,se reconnecter a la terre,se reconnecter a leur corps (par le sport) et donc a leur ETRE...s ancrer c est etre humain sur terre.....

si on est pas bien ancré physiquement on aura beau faire tout les exercices d ancrage energetique que l on veut,l energie ne circulera pa correctement...

il faut de bonnes racines a gros arbre pour qu il ne soit pas arraché,ses bonnes racines vont pouvoir puiser dans la terre tout les nutriments qu il faut et ces racines vont pouvoir se deployer dans la terre,ces nutriments vont aller faire grossir ce tronc enorme....

faire un ancrage energetique sans etre bien ancré physiquement,ne va pas apporter plus d energie que nos "racines" pourront en transporter...
un faible ancrage fera une faible energetisation tellurique et donc une tendance a etre descentré et donc un soucis d adaptation a la condition humaine....

bise
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Sam 16 Mai - 8:56

Bonjour Echoo,   calin

Merci, mais c'est ta façon de m'aborder et tes questions des plus pertinentes qui en sont aussi le résultat et donc là aussi permet moi de te retourner ton compliment.

Echoo:
Cela me fait penser que rien n'est jamais évident, pour soi même comme pour les autres. Pour les autres, c'est plus facile, il suffit d'expliquer, car on oubli souvent qu'on est tout seul dans sa tête. Mais pour soi-même, c'est une autre paire de manches !

Quand on est bienveillant on donne, on explique avec son cœur, une chose naturelle, si facile mais il est vrai qu'être sois même en adéquation entre sa conscience/Âme et ses actes est la chose la plus difficile que je connaisse.
C'est tellement difficile que j'ai le plus grand mal dans mon imperfection à l'appliquer continuellement. Mais je remarque que comme tout, à la longue l'entrainement devient payant car cela devient de plus en plus facile à observer.


Echoo:
Je crois que quand j'aurais un moment, je me poserais la question : est-ce qu'il y a des questions auxquelles je n'ai pas envie de répondre ? Je suis sure que ça sera une nouvelle approche positive.




Oui mais, il te faut aussi être indulgente en te posant aussi la question préalable suis-je prête à répondre à cette question et mettre en œuvre la réponse. Certaines, des fois, demande un cadre propice, une certaine maturité de la réalité que tu vies. C'est malheureux ou heureux mais se mentir peut aussi servir de canne afin de maintenir un certain équilibre. Le principal c'est de chercher à s'améliorer et si la perfection n'est pas complète au moins tu auras eu tout au long de ta vie l'intention d'avancer vers cette dernière du mieux que tu as pu.
Je crois avoir répondu à la notion de tolérance pour l'être humain.



Comme tu le dis si bien à la fin de ton texte nous ne sommes qu'une goutte d'eau dans l'océan. Mais n'oublies jamais que quand elle à rejoint l'immensité liquide cette goutte ne s'appelle plus goutte, elle s'appelle "Océan", d'où notre grande responsabilité. Comme Rome ne s'est pas construite en un jour, le monde a réellement besoin de ses briques journalières afin de tendre vers la perfection.
Le monde n'est-il pas à notre image?

Dans le concret voici comment j'ai procédé pour essayer à mon niveau d'améliorer les choses:

Je n'ai pas fait baptiser mes enfants en leur expliquant que la maison de Dieu/source était dans leur cœur, que cette maison était équipé d'une ligne directe et "protégée" vers l'intéressé. Et ce afin que jamais personne ne puisse pervertir la relation privilégiée qu'ils ont avec la source. Ce qui ne les empêche de prendre connaissance des religions, ou pas, par la voie de la lecture.

J'ai aussi réagit d'une drôle de façon quand ils ont commencé à clamer mon papa c'est le plus beau, le plus fort, au début j'ai laissé faire mais très vite vers les 5/6 ans je leur ai dit la vérité, non votre papa n'est ni le plus beau bien qu'il soit beau, ni le plus fort bien qu'il soit fort et qu'en plus il n'a pas toujours raison et qu'il a le droit comme vous de se tromper!
Je leur ai dit que j'aimerais leur aide quand il leur semblait que j'étais dans l'erreur et que je ferais de même à leur égard.
Cela à tout de suite créer beaucoup de respect, une relation vrai, rempli de confiance, cela a libéré leur libre arbitre, leur notion de responsabilité au niveau de leurs actes, en plus de développer grandement leurs estime de soi.
La notion de Pouvoir/séduction est inexistante chez nous (c'est la démocratie et tout le monde s'y pli) même si ils leur arrivent de tenter (ce sont des enfants et ils s'éduquent aussi au travers des autres), on lui préfère entraide participative et cela marche bien mieux.
De toute façon ils n'ont pas la majorité, lol  nous non plus d’ailleurs, on est parfois obligé de négocier dans le bon sens du terme.

Ce qu'il faut savoir c'est que l'homme génère la réalité et c'est pour ça que précédemment  je t'ai dit que le monde était à l'image de l'homme.
La seule façon d'améliorer le monde passera par l'éducation de nos enfants et là je ne parle pas d'école (qui est indispensable), là je parle de "spiritualité démocratique", ce qui n'a rien à voir avec la dimension politique du terme qui n'est rien d'autre qu'une religion/convention d'utilité publique du moins quand son essence de base est appliquée.

Echoo:
Apporter simplement sa goutte d'eau dans l'océan... Et en être très heureux car on ne sais pas ce que cette petite graine aura semé, mais peut-être beaucoup de chose...


Voici 3 humains dont les graines ont germées, elles sont à l’œuvre en ce moment même et ne s'arrêteront pas de pousser et c'est tant mieux!
Ces trois graines se nomment: Gandhi, Martin Luther-King, Mandela, j'ai un très grand respect pour ces trois "Maitres". Une petite préférence pour le premier qui a certainement été l'inspirateur des deux autres. Dans son pays en plus d'avoir combattu pacifiquement pour l'indépendance il a aussi été contre le le racisme religieux. Car il avait compris que c'était un poison. L'Inde par sa diversité est le reflet du monde je suis sur qu'à ce niveau là on (le monde) aurait beaucoup à apprendre.

Voilà, j'espère avoir répondu à tes attentes, ce n'est toujours que mon avis, ma vision des choses. J'ai vue que méhael nous a répondu, j'aime bien méhael car il m'apprend toujours beaucoup de choses et je pense qu'il est encore dans le vrai, mais là je suis crevé, je lui répondrais plus tard, "il m’excusera".

Bonne journée   bise
Revenir en haut Aller en bas
Echoo
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Sam 16 Mai - 10:13

Melahel :

J'adhère à ta définition, mais je trouve que ce sont 2 concepts très proches, différents mais interactifs et qu'il n'existe pas vraiment de définition objective de ces 2 termes.
Curieusement, dans ton explication, il y a aussi des choses que j'attribue à l'autre concept.
Cela n'a pas beaucoup d'importance au bout du compte car ce qui compte c'est que chacun le comprenne et en prenne conscience.
Mais le ressenti personnel sera primordial, et pas forcément discutable dans le détail au bout du compte.

Mon vécu de ces notions est qu'il s’agit de choses que je pratique au quotidien depuis des années, sans vraiment savoir qu'il y avait des concepts associés, et donc sans forcément les dissocier. 
Je l'ai fait dans des conditions pas toujours facile car élever seule 3 enfants, ça ne laisse pas beaucoup de temps pour se poser d'autant plus qu'un des trois est hyperactif (et là pour la réflexion ou même l'énergie qui reste pour lire, c'est mort...)
Ils sont maintenant un peu plus grands et même si leurs besoins sont toujours très présents, je peux disposer de mon temps différemment.
J'ai donc découvert les 2 notions assez récemment, ce qui m'a permis de trier (quand je fais ça, c'est de l'ancrage et quand je fais ça, c'est du recentrage). Passé un moment, je me suis demandée si c'était bien pertinent de se poser ces questions et  que la définition n'avait pas beaucoup d'importance, mais après tout en y réfléchissant, j'ai vu que cette "classification" entrainait une meilleure compréhension et permettait d'aller plus loin. Donc c'est utile.

J'ai vu des tonnes de définitions, d'avis, de vidéos, toutes étant plus ou moins différente. Ce que je recherche en général, c'est la simplification et l'essentiel, J'ai donc pris une base chez mon ami Larousse :

S'ancrer : Se fixer, s'établir solidement quelque part.
recentrer : Remettre dans l'axe (ce qui a été désaxé).

Et puis j'en ai conclu que j'étais bien ancrée si j'étais solidement établie dans ma vie telle qu'elle est, avec ma personne telle qu'elle est dans mon présent, dans mon monde et surtout que j'appréciais d'y être et que je savais pourquoi.

Et que j'étais bien centrée quand mes pensées s'attachaient à l’essentiel sans s’envoler vers des choses périphériques et secondaires.

Mais si malgré tout un jour je pense travailler sur mon ancrage alors que c'est sur mon recentrage, je crois que ça ne sera pas grave...
Mais je te remercie vraiment pour ces précisions, j'avoue que c'est important pour moi et particulièrement utile.



Christophoros :

Je viens de voir ta réponse, mon temps m'est un peu compté ce matin car je dois aller faire un petite marche en forêt (très bon pour mon ancrage... cool ) mais tu as écrit un mot qui représente ma ligne directrice depuis des années : la bienveillance.

Il y a longtemps (peut-être même à la fin des années 80, pfff) j'ai eu des discussions avec des personnes de mon entourage qui m'ont beaucoup marqué. Le sujet c'était, en gros, ce diction qui était très à la mode : "trop bon, trop con" et j'ai entendu beaucoup de paroles qui disaient "maintenant, j’arrête d'être gentil", "de toute façon, on se fait toujours avoir" etc...

Cela a entrainé chez moi une sorte de rébellion, car ça ne me convenait pas du tout. Je me suis dit que non, je ne pouvais pas faire comme ça et que la bienveillance était possible, et que ça ne voulait pas dire que j'allais me faire bouffer toute crue car je suis aussi apte à me défendre si besoin.
J'ai donc fait de la bienveillance la base de ma vie. Cela ne m'a pas du tout rendue niaise, et quand il a fallu être dure, je l'ai été (ne serais-ce que pour pouvoir continuer à mettre en application la bienveillance), mais je n'ai jamais regretté d'avoir choisi cette ligne de conduite.

Voilà une raison pour laquelle ton message me parle beaucoup.

Une autre raison, c'est que je suis aussi d'accord avec l'importance des petites graines qu'on a semé en élevant nos enfants. Les miens sont assez grands pour que je sache qu'ils pourront faire du bien au monde, si les conditions sont réunies, grâce à ce qu'ils ont intégré, et le transmettre à leurs enfants. Ca sera ma petite goutte d'eau, celle que j'ai constitué avec ce qui m'a aussi été transmis.

J'ai bien conscience que tout ceci reste très concret, mais c'est mon fonctionnement car je suis partie d'une base active pour aboutir à une réflexion, et pas le contraire. Cela n'est pas toujours compatible avec les discussions sur certains forums, qui deviennent parfois trop perchées pour moi. Ce n'est pas une critique, c'est juste un constatation car je pense aussi que aller loin dans la réflexion est aussi très utile.  En tout cas en ce moment, ça m'est utile.

Mais 'est maintenant le moment de sauter dans mes chaussures de marche (et mon kway, visiblement) et de vous souhaiter une excellente journée !
Revenir en haut Aller en bas
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Sam 16 Mai - 13:57

oui,je sais ,ce sont 2 notions qui sont souvent confondu et melangé donc du coup ça apporte beaucoup de confusion dans les termes malgrés toutes les videos ,commentaires et descriptions que l on peut lire sur le net et dans les livres,le principale c est de les experimenter et d affiné sa comprehension de ces notions...

pour faire tres simple tes 2 definitions sont pas mal:

"S'ancrer : Se fixer, s'établir solidement quelque part.
recentrer : Remettre dans l'axe (ce qui a été désaxé).


bien sur que l un agis sur l autre et agis aussi sur le troisieme "la conscience de..." et vice et versa c est pour cela qu a force d experimentation  on change de conscience parce qu on redefinie sa notion soit de centrage ou d ancrage...

il n y a pas de verité ultime mais que "des conscience de..." et donc l ancrage et le centrage sont en fonction du troisieme "la conscience de ..."

Echoo a écrit:
Melahel :

J'adhère à ta définition, mais je trouve que ce sont 2 concepts très proches, différents mais interactifs et qu'il n'existe pas vraiment de définition objective de ces 2 termes.
Curieusement, dans ton explication, il y a aussi des choses que j'attribue à l'autre concept.

pour faire simple la personnalité n entre pas en jeu dans l ancrage,ce sont les 5 sens qui font l ancrage et la personnalité,les emotions,le "j aime/j aime pas" qui font le centrage.

Echoo a écrit:
Cela n'a pas beaucoup d'importance au bout du compte car ce qui compte c'est que chacun le comprenne et en prenne conscience.
Mais le ressenti personnel sera primordial, et pas forcément discutable dans le détail au bout du compte.

great  bravo,deja prendre conscience que ces 2 notions existent  c est beaucoup et apres les experiences de chacun feront que cela va s affiner de par notre conscience de ces notions.
Rome ne s est pas fait en un jour...

Echoo a écrit:
Mon vécu de ces notions est qu'il s’agit de choses que je pratique au quotidien depuis des années, sans vraiment savoir qu'il y avait des concepts associés, et donc sans forcément les dissocier. 
Je l'ai fait dans des conditions pas toujours facile car élever seule 3 enfants, ça ne laisse pas beaucoup de temps pour se poser d'autant plus qu'un des trois est hyperactif (et là pour la réflexion ou même l'énergie qui reste pour lire, c'est mort...)

oui ce sont des experiences qui peuvent te desancrer et aussi te decentrer,mais apparemment tu as travailler pas mal sur ces notions pour ne pas te laisser decentrer par tout ces evenements et aussi offrir un ancrage (le tiens ) a tes enfants,surtout l hyperactif i ,qui lui manque de focalisation donc de notion avant/arriere qui sont utilent pour relacher les tensions accumulé,et s autoriser l action,la concentration,la comprehension ,l expression et la prise d initiative ,c est le reptilien l ancrage,et du coup manquait aussi de centrage notion de haut et bas,l alignement,la planification,la creation des ordres,la relaxation,la detente et la stabilité physique et emotionnelle..

Echoo a écrit:
Ils sont maintenant un peu plus grands et même si leurs besoins sont toujours très présents, je peux disposer de mon temps différemment.
J'ai donc découvert les 2 notions assez récemment, ce qui m'a permis de trier (quand je fais ça, c'est de l'ancrage et quand je fais ça, c'est du recentrage). Passé un moment, je me suis demandée si c'était bien pertinent de se poser ces questions et  que la définition n'avait pas beaucoup d'importance, mais après tout en y réfléchissant, j'ai vu que cette "classification" entrainait une meilleure compréhension et permettait d'aller plus loin. Donc c'est utile.

trier,organiser c est du centrage,par contre avoir envie de trier,de ne plus vouloir de bordel c est de l ancrage  lol

Echoo a écrit:
J'ai vu des tonnes de définitions, d'avis, de vidéos, toutes étant plus ou moins différente. Ce que je recherche en général, c'est la simplification et l'essentiel, J'ai donc pris une base chez mon ami Larousse :

S'ancrer : Se fixer, s'établir solidement quelque part.
recentrer : Remettre dans l'axe (ce qui a été désaxé).

en voila de tres bonnes definitions.....c est aussi simple que cela,dans l ancrage la personnalité n entre pas en jeune c est le physique et dans le centrage on nettoie sa personnalité ....c est ça l ancrage et le centrage en faisant tres tres simple parce que c est un peu plus complexe que cela.

Echoo a écrit:
Et puis j'en ai conclu que j'étais bien ancrée si j'étais solidement établie dans ma vie telle qu'elle est, avec ma personne telle qu'elle est dans mon présent, dans mon monde et surtout que j'appréciais d'y être et que je savais pourquoi.

Et que j'étais bien centrée quand mes pensées s'attachaient à l’essentiel sans s’envoler vers des choses périphériques et secondaires.

dac

Echoo a écrit:
Mais si malgré tout un jour je pense travailler sur mon ancrage alors que c'est sur mon recentrage, je crois que ça ne sera pas grave...
Mais je te remercie vraiment pour ces précisions, j'avoue que c'est important pour moi et particulièrement utile.

oui,tu as raison ,je pense aussi que c est tres important pour toi au vu des experiences que tu as du vivre avec 3 enfants a elever seul et un enfant hyper actif...tout cela destabilise pas mal (centrage) et peut te faire perdre pieds(ancrage).



Citation :


Mais 'est maintenant le moment de sauter dans mes chaussures de marche (et mon kway, visiblement) et de vous souhaiter une excellente journée !

ça echoo c, est autant de l ancrage que du centrage,tu as besoin de t isoler un peu de tout ce tumulte de la societé et de ta famille pour te retrouver,seule avec toi-meme et aussi de reprendre confiance en ta capacité a avancer ,a agir a affronter ta famille ,la société et toutes les contraintes de la vie,ta capacité a sentir ,a toucher a utiliser tes  5 sens en sommes ça c est l ancrage,on dit souvent de se mettre contre un arbre et de sentir sa vibration ou de marcher pieds nu dans de l herbe,de regarder les belles plantes dans une foret,de toucher l eau de rivieres,ça c est la capacité a redevenir un etre humain,aux 5 sens ,au cerveau reptilien,pas la capacité a etre un adulte,ou a organiser,ou a prevoir qui sont du centrage...

dans les promenades en foret il y a les deux notions,si on fait que s isoler et marcher on se recentre,si on touche la nature,on sens les odeurs ,on regarde les couleurs,on ecoute les bruits de animaux ou des rivieres,on ressent sous nos pieds les differents sols et comment ils sont,on essaye de sentir toutes les vibrations sutiles et energetiques   etc etc etc ça c est de l ancrage....


bise
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Sam 16 Mai - 21:57

Wahoouu! Echoo tu lis dans mes pensés?
Tu es relié à la même base de données?
Merci d'avoir poser, soulever et soumis mes "propres"questions à méhael et merci à ce dernier d'y avoir répondu en détail tout en faisant l'effort de vulgariser au maximum ses pensés par des images afin que le plus grand nombre, moi compris saisisse toute la nuance de ces notions. (non, non il ne s'agit pas de fayotage  wink  je vois déjà certains esprits venir avec leur gros sabot!  lol  C'est de la reconnaissance pour l'effort/travail/devoir bienveillant accomplit.

Mais je vais m'efforcer de compléter "à ma façon" certains points/idées soulevés. Comme vous l'avez remarqué j'aime bien réaliser dans le concret, bien souvent par le jeux, par des schémas de vie l'équation de mon analyse en mon Âme/conscience. Et oui notre "matheux" à raison tout est langage! (pataphysique)

 

Citation :

Méhael et Echoo:
pour faire tres simple tes 2 definitions sont pas mal:

"S'ancrer : Se fixer, s'établir solidement quelque part.
recentrer : Remettre dans l'axe (ce qui a été désaxé).

L'importance du dico (hors sujet?):
Le dico est un outil d'importance capitale, en connaissant les mots et toutes leurs nuances dans le contexte où ils sont utilisés il devient difficile de se tromper et cela évite souvent quiproquos et déboire dans nos échanges.

Chez moi et afin que mes gosses comprennent toute l'importance et les dimensions de la puissance des mots et du langage j'ai refais les jaquettes de nos dicos qui ne s'appellent plus dictionnaire mais que j'ai nommé Bible des mots (en gros) avec la mention de: livre/outil le plus important de la terre. C'est un nom plus conforme pour des petits et aussi un pied de nez à la source qui nous a punit pour Babel. (j'espère qu'il a de l'humour jap )

D'autres part nous avons remplacer les cartes du jeux Trivial poursuit par cette dernière (Bible, le dico adapté à leur age) ce qui pour des petits (à l'époque) était beaucoup plus utile, les règles aussi ont été un peux adaptées. Ce qui est rigolos c'est qu'ils ont réussit à exporter le concept chez certains de leurs camarades et que même les parents ont été contaminés.
Aujourd'hui ils sont ados mais ont toujours plaisir à faire une partie. Pour moi la vie sous tout ses aspects, dans notre façon de l'appréhender doit être  un jeux pour être en permanence dans la joie et afin de subir le moins de contraintes autant que possible.


Citation :
méhael:
bien sur que l un agis sur l autre et agis aussi sur le troisième "la conscience de..." et vice et versa c est pour cela qu a force d expérimentation  on change de conscience parce qu on redéfinie sa notion soit de centrage ou d ancrage...

il n y a pas de vérité ultime mais que "des conscience de..." et donc l ancrage et le centrage sont en fonction du troisième "la conscience de ...


Ceci n'est pas une critique, l'interface internet ne si prête pas beaucoup, "mais aujourd'hui" aussi bien toi méhael qu'Echoo avaient répondu aux posts sans dire bonjour d'où ma première question et tu comprendras ma réponse qui n'est rien d'autre que mon interrogation sur le sujet. J’attends que vous confirmiez ou infirmez cette dernière:

Comment être "ancré/centré (conscience de) dans nos interactions directes et indirectes avec les autres?


J'ai l'intime conviction et ce depuis toujours que nous sommes tous connectés par des énergies/liens invisibles et qui augmentent d'intensités rien qu'en nous croisant dans la rue, sur un palier d'immeuble etc...
Que l'autre, comme nous les ressent se connecte à notre insu, pour preuve combien de personne (ou vous même) baissent la tête pour ne pas croiser le regard où accélèrent pour ne pas croiser l'autre, de peur d'être peser, mesurer, cataloguer, juger. Que d'émotions négatives (toutes sont possible, les plus grands fantasmes sont à l’œuvre, même à long terme, pouvant à mon avis se transformer en maladie) transportées ad vitam æternam entre certaines personnes si rien ne change.

Pour moi, un regard, un signe, dire bonjour  c'est prendre conscience de l'autre et c'est lui montré la non-négation de son existence en plus d'affirmer la sienne, c'est être ancré/centré de la plus belle façon, celle du partage de votre humanité/énergie et l'acceptation de la réalité de l'autre.
Pourquoi réserver ce si jolie "don" à votre seul entourage, prenez conscience de sa grande puissance car il joue en cascade sur l'esprit collectif tout entier.
Dire bonjour, faire un sourire, un signe c'est rajouté du positif, pour vous et pour les autres, c'est aussi faire pénétrer de la lumière dans ce monde.
Cette réflexion ne vise ni les jeunes ni les vieux, elle vise les êtres humains dans leur ensemble (moi compris).   confettis


2) Ma façon bizarroïde d'avoir accélérer la prise de conscience de mes enfants "du monde de l'autre"  pour pouvoir interagir dans le respect par un stratagème technique, "le jeux":

Comme tous les enfants ayant un modeste écart d'âge ils ont été soumis à la jalousie et à la négation des besoins de leur alter égo.

Invivable, comment faire?
Pataphysique (pas confondre avec Jeanne) au secours lol ! Réflexion, idée,  croquis (géométrique) puis mise en œuvre pour expérimentation (moi aussi je sais être fou). Oui j'étais comme eux, ils me rendaient fou à l'époque 4 et 6 ans! lol

Pour info, ils ont participé à la construction de "l'appareillage" et donc ont participé à leur première expérience scientifique jap  qui devait leur faire comprendre "facilement" ce qu'essayait depuis quelques temps de leur inculquer leurs parents.

J'ai pris de la gaine électrique, avec un manchon par enfant puis j'ai formé deux cercles d'environ 1 mètre de diamètre, puis sur chacun j'ai attaché 4 rubans, 10cm plus petits que la hauteur de mes enfants. Pour finir j'ai cousu les rubans sur leur casquettes respective en prenant soin d'équilibrer pour que les suspentes ne tombent pas sur leurs visage 'équipé on aurait cru des Pérouviens). lol 
Puis ce fut l’instant du premier essayage, "pur moment de bonheur", rigolade, intrigués et impatient de tester "l'expérimentation du projet commun avec papa" qui était mort de rire. Car il a fait de suite le rapprochement entre la façon de se déplacer de Neil Armstrong sur la lune avec celui de ses enfants.

Le principe est très simple, vue de dessus il s'agit de deux cercle, l'enfant respectif se trouvant au centre de son propre engin circulaire.
Il faut leur expliquer que ce cercle matérialise leur liberté, que là ils sont chez eux et protéger par leur intimité si cette notion leur est familière.
Si l'enfant est petit lui dire que c'est l'espace ou tout est rien qu'à lui, où tout lui est permis dans le respect des règles de vie négociée avec les parents (c'est beau de croire wink ).
Puis faire avancer les enfants l'un vers l'autre jusqu'à que leurs cercles respectif finissent par ce chevauchés, leurs expliqués que quand cela arrive (superposition partielle des cercles) ce n'est plus un espace de liberté, mais un lieu d'échange, de proposition, d'écoute, de calme, et même d'acceptation ou non du partage, un lieu de respect ou le vis à vis est plus important que sois même...
Une fois qu'ils ont compris la notion, leur expliquer que quand ils communiquent de loin, ils doivent respecter le même principe.

Et bien, croyez le ou non, ça marche, une après midi et c'était plié. Bien sur il y a eu quelques rechutes partielles mais dans l'ensemble nous en fûmes tout les 4 satisfaits.
Mes enfants avait enfin comprit + ou - l'existence de la conscience/monde intérieur de l'autre à vitesse grand V que l'autre pensait aussi et avait des sentiments et qu'en avoir conscience leur facilitait grandement la communication.

Mon idée sur l'hyperactivité, "juste une idée" je ne connais pas bien le sujet, tu me diras si cela peut être efficace.

Je pense que quand on a un souci avec un enfant, on peut essayer dans la mesure du possible de trouver une solution pratique "par l'expérimentation concrète", car n'étant pas doué naturellement pour le "centrage" c'est le seul langage qu'ils comprennent.

J'ai réfléchi à ton histoire avec ton fils hyperactif et cela m'a donner une idée, celle de prendre ton enfant (il faut qu'il ne sache pas nager), puis aller là où il n'a pas pied (mais toi oui), le sécuriser lui parler de tes et de ses problèmes vis à vis de son état/comportement. S'il n'est pas centré il va se débattre, là la sanction est immédiate. Il va de sois que tu le récupères de suite (faut pas qu'il boive de tasse), puis patiemment tu recommence (mais sans l'obliger) à chaque fois que nécessaire, tu le sécurises, lui parle...etc
Séance à reproduire le plus souvent possible, cela (à mon avis mais vous me direz) n'a rien de cruel car ce n'est pas toi qui en est la cause de la punition, c'est sa carence en centrage et crois moi, ton fils t'étonnera il trouvera vite la solution pour ne plus la subir. En même temps propose lui de lui apprendre à nager ça va le canaliser et lui fera connaitre tout les bienfait du centrage.
Un enfant jusqu'à 6/7 ans ne peut apprendre que par l'expérience la notion de concept est abstraite pour lui.
Explique cette idée à son médecin et demande lui si cette expérience est appropriée pour ce problème.
Notre monde n'est plus naturel et nos enfant nous le font sentir, certains ont besoins comme des chiens fou d'explorer le monde, de découvrir par eux même et nous qu'est-ce-qu'on fait (par obligation) on les enferme dans le monde artificiel auquel "nous" nous sommes habitués.
La natation (faire des longueurs) est un sport des plus propice à la méditation et au recentrage mais aussi à l'ancrage.
Dans le meilleur des cas, le mieux c'est d'amener l'enfant tout bébé à la piscine, des assoc style bébés nageurs ou l'enfant tout petit découvre sans aprioris l'eau et cette notion de centrage en compagnie de sa maman.


J'espère que ça pourra servir à ceux qui sont sensible à ce genre de méthode bien sur avec l'aval de leur médecin/PMI car moi vous l'avez compris je n'en suis pas un wink  .

Bonne soirée bise
Revenir en haut Aller en bas
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Dim 17 Mai - 9:20

Tres intéressant christo  great j y reviendrai je n ai pad trop le temps là.
Revenir en haut Aller en bas
Echoo
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Dim 17 Mai - 12:58

Melahel a écrit:
bien sur que l un agis sur l autre et agis aussi sur le troisieme "la conscience de..."

...

pour faire simple la personnalité n entre pas en jeu dans l ancrage,ce sont les 5 sens qui font l ancrage et la personnalité,les emotions,le "j aime/j aime pas" qui font le centrage.

Fabuleux ! tu mets encore une fois le doigt sur quelque chose d'essentiel. C'est tellement important de dire quelles sont les choses que l'on vit, et en même temps tellement difficile de débroussailler tout ce qu'on ressent !



Melahel a écrit:
oui ce sont des experiences qui peuvent te desancrer et aussi te decentrer,mais apparemment tu as travailler pas mal sur ces notions pour ne pas te laisser decentrer par tout ces evenements et aussi offrir un ancrage (le tiens )

J'avoue que si j'avais eu conscience de ces notions plus tot, ça m'aurait vraiment aidé, et il y a quand même des épreuves que j'aurais surmonté plus facilement.
Les regrets ne servant à rien, je me dit maintenant que mon ancrage et mon centrage se sont faits tous seuls, et qu'ils sont d'autant plus solides.


Melahel a écrit:
dans les promenades en foret il y a les deux notions,si on fait que s isoler et marcher on se recentre,si on touche la nature,on sens les odeurs ,on regarde les couleurs,on ecoute les bruits de animaux ou des rivieres,on ressent sous nos pieds les differents sols et comment ils sont,on essaye de sentir toutes les vibrations sutiles et energetiques   etc etc etc ça c est de l ancrage....

Je ne vais pas me promener toute seule en foret. Je pourrais le faire et apprécier. Un jour j'ai essayé, mais à un moment de ma promenade je me suis souvenue que je n'étais pas loin de l'endroit où habitaient quelques paysans psychopathes notoires de mon village. J'ai ressenti un sentiment d'insécurité et depuis je ne le fais jamais seule.

Mais j'y vais avec mon ami, et comme on n'est pas des grands bavard, j'ai bien le temps de sentir la nature qui m’investit, qui baisse mon niveau de stress (c'est presque physique), ma respiration qui se régule, ma présence en harmonie dans cet environnement... Puis mes sens s'éveillent différemment, les bruits, les odeurs, l’atmosphère, et aussi la vue, j'observe beaucoup car je prends quelques photos en cours de route.
Tout ceci me fait évidement beaucoup de bien mais ça me parait difficile de trier dans cet expérience où est l'ancrage et où est le centrage, j'ai l'impression que tout s’entremêle.


Christophoros a écrit:
L'importance du dico (hors sujet?):


Le dico ne peut jamais être hors sujet (sauf pour quelques trolls qui s'en servent à pourrir leurs interlocuteurs à chaque faute de frappe). C'est un repère très stable et fiable. est-ce qu'on en a tant que ça dans la vie ?

Ton idée de renommer les dictionnaires est excellente. Les enfants sont très sensibles au symbolisme, je garde l'idée pour mes futurs petits-enfants !

Les mots sont tellement importants, le choix qu'on en fait est aussi délicat que primordial, ce n'est jamais de trop que se replonger dans leur sens qui est parfois dévié sans qu'on s'en rende compte.
J'aime les mots, tous, et même les gros mots qui sont encore plus chargés de sens !


Christophoros a écrit:

Ceci n'est pas une critique, l'interface internet ne si prête pas beaucoup, "mais aujourd'hui" aussi bien toi méhael qu'Echoo avaient répondu aux posts sans dire bonjour

Tu as entièrement raison, mais je crois que les "codes" sur le net sont un peu différents que dans la vie. Dans un forum, se présenter dans le fil dédié  à ça, c'est dire Bonjour. Et rien que le fait de répondre, c'est plein de sens caché car on n'est jamais obligé de le faire (quand on croise une personne qui dit bonjour, on se sent obligé de répondre, là ce n'est pas le cas). C'est sous-entendre : "je t'ai lu et je te réponds parce que je donne de l'importance à ce que tu as écrit, et donc à toi". Et quand la réponse est longue, c'est encore plus significatif. Ca va au delà du simple Bonjour, non ?
Ce qui fait que la communication sur un forum peut aussi bien être tronquée parce qu'on est caché, que essentielle et sans parasitage grâce  à ces codes différents. Il suffit de prendre le meilleur !


Christophoros a écrit:
Comment être "ancré/centré (conscience de) dans nos interactions directes et indirectes avec les autres?

Pour cette question, de par mon travail, j'ai une vision assez claire de la meilleure posture humaine envers les autres. Pour moi la seule option c'est (petit bond quelques posts en arrière) simplement "être soi même", être "vrai" et surtout simple avec la conscience de l'être.

Je travaille dans cette grande administration dédiée aux personnes qui cherchent un travail, et je reçois en entretien environ toutes les 30 minutes des personnes qui ont des à prioris négatifs sur moi (quand on ne se connais pas) et sur la structure en question (là c'est surtout quand ils la connaissent et ils n'ont pas forcément tort).
C'est un environnement chargé en ondes négatives, en mensonges, en mauvaise foi, en manipulations tout azimut (gros impact politique), et aussi en violences physiques.
Mon premier fil conducteur c'est : ne pas mentir, ne pas cacher, être bienveillant, ne pas fuir même si c'est inconfortable, prendre en compte le visible et le caché, soutenir et structurer, et faire de la personne en face de moi l'être le plus important pendant 30 mn.
Le deuxième fil conducteur, c'est être informée et compétente pour pouvoir répondre clairement parce que les personnes n'ont pas seulement besoin qu'on s’intéressent à eux, mais il leur faut souvent des infos concrètes.
Et malgré la violence ambiante, je n'ai jamais de conflits même avec les personnes qui sont connues pour être très difficiles (qui finissent souvent dans mon bureau vu que ça fini par se savoir).

Pour le reste de la vie, en fait c'est pareil : quand on est soi-même, tout le monde est important et considéré avec la même bienveillance. Je n'ai pas besoin d'aller chercher plus loin et je préfère passer mon énergie à m'attacher à cette base que je trouve essentielle.


Christophoros a écrit:
J'ai pris de la gaine électrique, avec un manchon par enfant puis j'ai formé deux cercles d'environ 1 mètre de diamètre, puis sur chacun j'ai attaché 4 rubans, 10cm plus petits que la hauteur de mes enfants. Pour finir j'ai cousu les rubans sur leur casquettes respective en prenant soin d'équilibrer pour que les suspentes ne tombent pas sur leurs visage 'équipé on aurait cru des Pérouviens).  
Puis ce fut l’instant du premier essayage, "pur moment de bonheur", rigolade, intrigués et impatient de tester "l'expérimentation du projet commun avec papa" qui était mort de rire. Car il a fait de suite le rapprochement entre la façon de se déplacer de Neil Armstrong sur la lune avec celui de ses enfants.

C'est vraiment excellent, cette visualisation a dû tellement être parlante pour eux. Je ne suis pas étonnée qu'il n'y ait pas eu besoin de revenir dessus !


Christophoros a écrit:

J'ai réfléchi à ton histoire avec ton fils hyperactif et cela m'a donner une idée, celle de prendre ton enfant (il faut qu'il ne sache pas nager), puis aller là où il n'a pas pied (mais toi oui), le sécuriser lui parler de tes et de ses problèmes vis à vis de son état/comportement. S'il n'est pas centré il va se débattre, là la sanction est immédiate. Il va de sois que tu le récupères de suite (faut pas qu'il boive de tasse), puis patiemment tu recommence (mais sans l'obliger) à chaque fois que nécessaire, tu le sécurises, lui parle...etc

Mon fils a maintenant 18 ans. Je ne sais pas si j'aurais pu faire cette expérience :
A 18 mois, il est tombé par la fenêtre pour suivre le chat et je l'ai rattrapé au vol.
A 3 ans, il a failli être déscolarisé de la maternelle.
A 5 ans il est tombé dans un étang et j'ai décidé de lui donner des cours de natation. J'ai été obligé d'insister auprès du maitre nageur car il n'avait pas l'age, mais comme mon fils était très physique et savait déjà plus ou moins se maintenir à la surface, il a accepté. Et il a appris à nager, pas parfaitement mais suffisamment pour ne pas se noyer.

Il est fort possible qu'en faisant cet exercice, il ne se soit rendu compte de rien, à moins de le laisser vraiment boire une grosse tasse.

Par la suite, je n'ai vraiment pas eu de soutien des médecins, mais c'est moi qui l'ai centré tant que possible. On est passé par des étapes difficiles, les prises de risques pour sa vie, la ritaline pour pouvoir avoir un minimum de scolarité, les bêtises bien sur, l'appel de la drogue, le bras de fer car son élan le pousse à chercher à prendre le pouvoir face à l'autorité (= moi  angry ) ... Aujourd'hui, il est qualifié en pâtisserie et se qualifie en boulangerie. Son atout est sa force de travail qui est bien supérieure à celle des jeunes de son age, mais avec une faculté de concentration vraiment moindre, qu'il doit compenser. Il est fonceur mais respectueux. Et quand il fonce trop pour se rendre compte qu'il dérange, il accepte qu'on lui explique et recentre son comportement (je en dis pas que ça se fait tout seul, mais ça se fait).
Donc c'est pas fini mais je tiens le bon bout, et c'était pas gagné d'avance...

Mais c'est une p**** d'aventure humaine !

Encore merci pour ces échanges, très bon dimanche !
Revenir en haut Aller en bas
cristophoros
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Dim 17 Mai - 17:26

Citation :
Echoo:
Mais c'est une p**** d'aventure humaine !

Oui, je veux bien te croire, cela doit être super d'être relié cœur à cœur avec lui et d'obtenir de si bon résultat. Déjà rien que le fait qu'il en ai pris conscience est une grande victoire pour vous deux et il va maintenant pouvoir exprimer avec l'aide des autres son plein potentiel positif. confettis

 Ce que devrait être notre centrage + ancrage = pour avoir une meilleure conscience de......
                                                                                                         
J'ai dit sur un autre post que j'avais eu des synchro aujourd'hui, après le
centrage + l'ancrage = conscience de......

Voici "le ce que l'on devrait faire" et l'explication des causes de tout nos malheur dans la dualité homme/femme, homme/homme, homme enfant.

Rappelez-vous ce si jolie film, "La Citée de la Joie" (elle existe vraiment), le scénario se passe en Inde (dans les classes les plus pauvres) et bien là-bas, depuis toujours ils vivent comme on devrait vivre (émotionnellement parlant).

Explication de la part d'un "super citoyen Américain Lambda" (enfin je crois), sur comment devrait être notre rapport à l'autre et par où commencer:

Les ravages du manque de contacts amicaux et platoniques dans la vie des hommes - MOINS de BIENS PLUS de LIENS

C'est rigolo, c'est ce que je crois et fait depuis toujours sans jamais savoir l'exprimer
 pleinement, qu'elle ne fut pas ma surprise en lisant ça!

Bonne lecture calin
Revenir en haut Aller en bas
Echoo
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Dim 17 Mai - 17:44

Cet article est certainement très juste.

Par contre je ne suis pas sure qu'il n'existe pas de préjugés pour les femmes. Il suffit de voir ce qui se passe lorsqu'une personne "tactile" (c'est à dire qui a simplement l'habitude de prendre le bras, mettre la main sur l'épaule pour dire bonjour ou faire la bise) arrive dans un environnement qui n'est pas forcément affectif. J'ai eu l'occasion de voir ça récemment, et les réactions ont été très assez vives, de la part des hommes (il est homo ?) ou de la part des femmes (il veut me peloter ?). Je n'ai pas eu l'occasion de le voir si ça avait été une femme mais je pense qu'elle serait vite cataloguée...
Et les femmes sont tout autant responsable de ce état de fait.

Mais c'est vraiment très vrai que l'arrivée d'un enfant change son rapport au contact physique. Et en lisant ça, je suis très contente que mes enfants, fille ou garçons, viennent encore chercher leur câlin même à 22 ans !
Revenir en haut Aller en bas
Nossolar
Spirituel Confirmé
Spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: s'ancrer   Dim 17 Mai - 19:03

Echoo a écrit:
Il est fonceur mais respectueux. Et quand il fonce trop pour se rendre compte qu'il dérange, il accepte qu'on lui explique et recentre son comportement (je en dis pas que ça se fait tout seul, mais ça se fait).

Ca c'est le meilleur comportement, savoir se remettre en question après une 'critique' constructive ! C'est comme cela que l'on s'améliore content

Et je rajoute aussi de toujours féliciter le comportement de la personne qui a acceptée la critique positivement, cela fait coup double wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xolium.be/stage
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: s'ancrer   Aujourd'hui à 10:58

Revenir en haut Aller en bas
 
s'ancrer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Développement personnel :: Techniques de Developpement Personnel-
Sauter vers: