Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz   Mer 24 Fév - 9:55

dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz

Résumé

En 1943, en Hongrie, Hanna, Lili, Joseph et Gitta, décident d'installer leur atelier d'artistes à la campagne. Peu de temps après, Hanna devient la messagère d'un ange et reçoit sa parole pendant 17 mois. Alors que ses amis sont morts dans les camps de concentration, Gitta, seule survivante du groupe retranscrit ces entretiens et transmet l'enseignement de l'ange.

Quatrième de couverture

Par ces mots commence, dans un petit village de Hongrie, une étonnante aventure spirituelle. En 1943, au coeur de l'Europe déchirée, quatre jeunes gens - Hanna, Lili, Joseph et Gitta - décident d'installer à la campagne leur atelier de décoration. Éloignés de toute pratique religieuse, mais en quête de vérité, ils souhaitent vivre une vie plus attentive à l'essentiel. Dès lors, et durant dix-sept mois, des forces de Lumière - que les quatre amis appelleront aussi «Anges» ou «Maîtres intérieurs» - s'expriment de façon régulière par la bouche de Hanna : «Attention, ce n'est plus moi qui parle !»

Ces entretiens brûlants s'achèvent tragiquement par la déportation et la mort de Joseph, Lili et Hanna, juifs tous trois ; Gitta, la seule survivante, entreprend de transcrire mot à mot les messages de l'Ange. Les petits cahiers où elle a consigné le reportage de cette expérience spirituelle donneront naissance à ce document stupéfiant que sont les Dialogues avec l'ange, publiés pour la première fois en 1976, et traduits depuis dans une quinzaine de langues.

Ce volume est la version intégrale et définitive des Dialogues avec l'ange revue par Gitta Mallasz.

Passage choisi

Ici commencent les notes prises au cours des entretiens qui se déroulèrent pendant dix-sept mois, chaque vendredi, vers trois heures.

25 juin 1943
Premier entretien avec Gitta

Face à mon attitude superficielle, Hanna sent naître en elle une tension qui, grandissante, devient une indignation qui n'est plus la sienne. Et puis, pleinement consciente, les yeux grands ouverts, elle a tout à coup une vision : une force inconnue arrache le papier de mes mains, le déchire en morceaux et le jette par terre, en signe de désapprobation devant ce travail resté tellement en dessous de mes capacités. Hanna est sur le point de dire quelque chose, mais s'arrête net, avec le sentiment que ce n'est plus elle qui va parler. Elle a juste le temps de m'avertir : «Attention ! Ce n'est plus moi qui parle.» Et puis j'entends ces mots :

- On va te faire perdre l'habitude de poser des questions inutiles !
Attention ! Bientôt des comptes te seront demandés !

C'est bien la voix de Hanna, mais je suis absolument sûre que ce n'est pas elle qui parle : celui qui parle se sert de sa voix comme d'une espèce d'instrument conscient. J'ai le sentiment de connaître celui qui m'adresse ces mots sévères, et je ne suis donc pas vraiment surprise; j'ai plutôt l'impression que quelque chose de tout à fait naturel, qui devait avoir lieu, arrive enfin. Une lumière éclatante me remplit; mais il n'y a là rien de joyeux. Au contraire, elle me montre avec une clarté impitoyable la différence entre ce que je m'imagine être et ce que je suis.
En même temps, je vois ce que j'aurais pu écrire sur moi-même si j'avais été vraiment honnête et exigeante; j'en suis profondément bouleversée - et j'ai honte. Devant la sincérité de cette honte, Hanna sent l'indignation refluer chez celui qui parle à travers elle.

- Maintenant, c'est bien.
Le repentir est en même temps le pardon.
Silence. Il faut que tu changes radicalement. Sois indépendante ! Tu es trop et trop peu. G. Je ne comprends pas.
- Peu d'indépendance, trop de matière.
Je sens que c'est une allusion à ma façon de penser, si peu indépendante. Dans un sol dur on ne sème pas la graine. Tu seras labourée par une recherche sans répit. Ce qui était bon jusqu'à présent sera mauvais. Ce qui était mauvais sera bon.

Dialogues avec l'ange... (autres extraits)


"Ne corrige pas le mauvais, mais augmente le bon.
Il absorbera le mauvais autour de lui.
Il y a du bon en chacun.
Loue! Loue en chacun ce qui est louable.
La vraie louange construit.

Mais n'embellis jamais et ne mens pas,
même avec de bonnes intentions."

"Augmente ce qui est bon" Plutôt que de s'épuiser dans les conflits,
il faut tenter de faire reculer les douleurs,
les difficultés, en agissant individuellement,
en tentant de se transformer soi-même.

Il faut que tu changes radicalement.
Sois indépendante!
Tu es trop et trop peu.
Peu d'indépendance, trop de matière.

Dans un sol dur, on ne sème pas la graine.
Tu seras labourée par une recherche sans répit.»

Ce qui était bon jusqu'à présent sera mauvais.
Ce qui était mauvais sera bon.
Tu es appelé " celui qui aide ". " Celui qui aide " ne peux avoir peur.
Je t'annonce une bonne nouvelle ; tu es mon bien aimé.

Quel est mon chemin ?

Fais bien attention.
D'un côté – l'Amour.
De l'autre – la Lumière.
Tu es tendu entre les deux.
C'est ton chemin.
Il y a cent morts entre les deux.
L'Amour est porteur de la Lumière.
L'Amour n'est rien sans la Lumière.
La Lumière n'est rien sans l'Amour.
Le comprends-tu ?

Regarde moi.

a un bout – c'est moi.
{geste de haut en bas}
a l'autre bout – c'est lui.
Entre les deux – c'est toi.

Qui est " lui " ?

Ton " petit moi ".

Je connais bien mon " petit moi ", mais toi je ne te connais pas assez.

Enfant stupide !

Moi et lui, nous sommes unis dans la tâche.

Ne sépare pas ce qui est un.

Devant Ö, rien n'est petit. Ne juge pas !

je viens de commencer ce livre après avoir lu jovanovic, il y fait référence et j'ai eu envie de le lire.
Cet ange qui parle à travares la bouche d'Hanna, me fait penser à Abraham qui parle à travers la bouche d'Esther hicks.
ce n'est pas facile à lire, mais cela répond à une soif de mieux connaître les anges, savoir quelle est notre mission ou but dans notre vie. nous devons bâtir notre vie en fonction de cette mission ou de ce but, il faut avant tout le connaître pour se faire, c'est pourquoi nous devons le demander à notre guide chaque soir comme dans la théorie du dédoublement de Garnier Malet. C'est affolant, tout se rejoint.
Comment peut on ignorer l'existance des anges après autant de coincidences dans les lectures ou témoignages, autant de synchronicités dans nos vies ????
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple



MessageSujet: Re: dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz   Mer 24 Fév - 12:09

Merci, je ne le connaissait pas celui ci ça va devenir une vraie bibliothèque ici yahouuu ! comme dirait quelqu'un qu'on connais

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
 
dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
» "Dialogues avec l’ange" (G. Mallasz)
» Dialogues avec l'ange
» Extrait de "Dialogue avec l'ange".
» "Dialogue avec l'ange" Gitta Mallasz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Le temple de la connaissance :: Livres-
Sauter vers: