Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1984, de George Orwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
feuaile
padawan
padawan



MessageSujet: 1984, de George Orwell   Dim 16 Déc - 20:36

Salut à tous,

avez-vous lu le livre 1984, de George Orwell ? Pour moi est un livre visionnaire qui nous parle d'une société tyrannisée sous le déguisement de la démocratie. C'est une histoire très dure, mais il se ressemble de plus en plus à notre société. Je vous le recommande bien.

À bientôt. study
Revenir en haut Aller en bas
http://planetexhercolubusnibiruprophetieovni.blogspot.com.es/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Lun 17 Déc - 14:23

Bonjour,

Oui je l'avais lu et je me souviens en avoir discuté avec une amie née en 1984, tout comme moi.

Nous avions bien ri à l'idée car effectivement ce livre semblait prophétique - on s'y croirait presque par certains aspects, mais nous avions aussi noté l'importance que la date était erronée ou alors qu'elle avait peut-être aussi une signification.

Comme nous sommes nombreux de notre génération à nous être sentis très différents, on se plaisait à croire que 1984 était la date qui annonçait la naissance de nouvelles générations à même de combattre ce mal. Quand je vois ce qui se passe aujourd'hui je me dis qu'il y a une part de vérité dans cette croyance. Qui sait, peut-être que le simple fait que nous l'ayons "voulu" l'ait rendu "vrai"?

Je vous salue tous et vous dit à bientôt, je m'en vais en voyages pendant une petite quinzaine, pas sur d'avoir le temps de me connecter.

Joyeux noel à tous et à l'année prochaine; confettis
Revenir en haut Aller en bas
feuaile
padawan
padawan



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Lun 17 Déc - 20:51

misscooper13 a écrit:
Bonjour,

Oui je l'avais lu et je me souviens en avoir discuté avec une amie née en 1984, tout comme moi.

Nous avions bien ri à l'idée car effectivement ce livre semblait prophétique - on s'y croirait presque par certains aspects, mais nous avions aussi noté l'importance que la date était erronée ou alors qu'elle avait peut-être aussi une signification.

Comme nous sommes nombreux de notre génération à nous être sentis très différents, on se plaisait à croire que 1984 était la date qui annonçait la naissance de nouvelles générations à même de combattre ce mal. Quand je vois ce qui se passe aujourd'hui je me dis qu'il y a une part de vérité dans cette croyance. Qui sait, peut-être que le simple fait que nous l'ayons "voulu" l'ait rendu "vrai"?

Je vous salue tous et vous dit à bientôt, je m'en vais en voyages pendant une petite quinzaine, pas sur d'avoir le temps de me connecter.

Joyeux noel à tous et à l'année prochaine; confettis

Salut à tous,

oui, on peut parler de 1984 comme d'un livre prophétique ou visionnaire. Sur le titre 1984, je pense que l'auteur avait une bonne raison...

À bientôt et bonnes vacances. great
Revenir en haut Aller en bas
http://planetexhercolubusnibiruprophetieovni.blogspot.com.es/
feuaile
padawan
padawan



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Dim 27 Oct - 17:08

Salut à tous,

dans le livre on parle qu'en manipulant le langage on peut manipuler la pensée. Par exemple, si on élimine le mot liberté de nos pensées, on élimine toute idée de liberté dans notre esprit. Nous exprimons nos pensées au moyen du langage, si on manipule le langage on manipule nos pensées...

Qu'est-ce que vous en pensez ?


À bientôt smile 
Revenir en haut Aller en bas
http://planetexhercolubusnibiruprophetieovni.blogspot.com.es/
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Dim 27 Oct - 18:23

Les pensées étant énergie créatrice, de l'information créatrice, il est logique que si on élimine le mot liberté, le concept même de la liberté disparaitrait parce qu'il deviendrait inconnu de nous ... enfin, je pense.

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
feuaile
padawan
padawan



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Lun 28 Oct - 20:46

Astya a écrit:
Les pensées étant énergie créatrice, de l'information créatrice, il est logique que si on élimine le mot liberté, le concept même de la liberté disparaitrait parce qu'il deviendrait inconnu de nous ... enfin, je pense.
Salut à tous,

Moi aussi je pense la même chose.

À bientôt great
Revenir en haut Aller en bas
http://planetexhercolubusnibiruprophetieovni.blogspot.com.es/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 29 Oct - 9:07

D'un point de vue matérialiste tout à fait ...

Mais ceux qui ont déjà pu jouer avec l'énergie, l'astral, "l'amour universel" sont aussi bien placé pour dire que ce qu'on ressent à ces moments là ne peut pas etre décrit ... on utilise 3 ou 4 mots pour essayer de décrire 1 concept car c'est un mix de tout cela mais aucun mot n'existe vraiment pour tout ce que l'on sent ; "amour universel" est très loin de l'amour mais comment le définir? On a rien comme mot pour le faire parfaitement ...

Mais on arrive quand même à le vivre.
Alors oui peut être que pour quelqu'un de terre à terre, il n'arriverait plus à penser à la Liberté (quoi que à voir si l'instinct ne reprendrait pas le dessus ...) mais dès qu'on est dans la spiritualité on continuerait de ressentir ces choses qu'on ne peut déjà pas définir en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 29 Oct - 9:13

En effet, ce n'est pas faut non plus wink  mais du coup, on le nommerait surement comme l'amour universel non, même avec plusieurs mots ? Donc, même si on le nomme avec plusieurs mot, le fais de le nommer le fait exister, non ?

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 29 Oct - 9:35

tu nommes l'amour universel ... est ce qu'il existe car on l'a nommé? Ou est ce qu'on a dut le nommer car il existait?
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 29 Oct - 10:18

ça c’est l'histoire de la poule et de l’œuf lol 

Hummm, qui a commencer ? on ne sait pas ... mais bon, je ne crois pas que a serve d'en parler longuement, de la poule et de l’œuf, et puis c'est pas trop important, dans un sens, tout le monde a raison, ou tout le monde a tord ... allez savoir wink 

Alors, au final, une chose existe parce qu'on la nomme, et si l'amour universel n'existait pas ? et s'il avait pris vie parce que quelqu'un a imaginé (pensé) que ça existait, et si par la suite plusieurs personnes y ont cru ? Pensée collective = creation. Finalement, une chose a un nom parce qu'elle existe mais une chose existe parce qu'elle a été nommée ... c'est pas un peu casse tête tout ça ? Pour le reste, tout existe en puissance ... mais une chose n'existe t-elle pas parce qu'on y pense ? et si on y pensait pas, est-ce qu'elle est quand même ? ou est-ce qu'elle n'est pas ? et si on ne pense plus a une chose, est-ce qu'elle disparait ? = oubli ... si on ne pense plus a quelque chose, on l'oubli, donc il n'existe plus .. jusqu’à ce qu'on y repense ?
c'est tres philo tout ça lol joke

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 29 Oct - 10:46

Ce n'est pas du tout la même problématique que celle de l'oeuf et de la poule.

Tu as l'air de voir bcp les choses selon la pensée créatrice ... bcp y crois alors ça se crée ...
Or là la question c'est juste est ce que la sensation, le ressenti d'amour universelle ou de liberté peut être ressenti même si on a pas de mot pour cela ...
Et à cette question je pense qu'on ne peut pas répondre négativement : certains arrivent à ressentir cet amour universel, et pourtant on est bien d'accord toi et moi pour dire que le mot est terriblement mal choisit ; mais pourtant la sensation et le ressenti arrive quand même à être trouvé et vécut.

Je pense qu'on mette un nom mauvais ou pas de nom du tout ne changera rien ... on le sentira et on le vivra ... on essaye de mettre un nom dessus afin d'essayer de le partager car c'est très beau et on aimerait que tous le vive c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 29 Oct - 10:58

ha mais je n'ai jamais dis que tu avais tord, moi je vois ça comme je le vois parce que c'est mon truc, la pensée créatrice, je sais qu'elle existe par expérience, je l'ai même découverte, du moins compris, toute seule, par mon expérience,  avant de savoir que d'autres en parlait  (bien avant de lire garnier malet et tout le toutim, si tu veux savoir) et ce que j'en ai lu , n’était que confirmation pour moi, qu'elle soit en positive ou négative, elle existe .. maintenant, d'autres n'en ont pas fait l’expérience, ou plutôt ne l'ont pas "vu" ... donc forcement, deja toi, tu n'y crois pas, il me semble, donc forcement, on ne peut pas parler de la même façon, de la même chose, sur les même bases Smile

Bon, de toute manière, ce n'est pas important Smile

Je dis juste qu'une chose existe quand on y pense, une sensation peut être identifiée par une pensée ... et peut-etre que le fait de penser a une chose est une façon de la nommée ?

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
esther
Initié
Initié



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 12 Nov - 9:49

1984, terrible livre. Le cauchemar à l'état pur.

Ce livre a beaucoup marqué les esprits - et continue de le faire - car il dénonce une menace omniprésente dans nos société modernes. Notamment ce que Orwell nomme la novlange, ce néologisme qui est devenu un nom commun pour désigner un langage qui n'a pas d'esprit, si ce n'est celui d'affirmer son appartenance à un groupe ou à un système de pensée.

Toujours actuel 1984, car les mots ont leur importance - et il ne faut cesser de les surveiller afin de déjouer leur emprise. J'en veux pour preuve le langage néo-libéral d'aujourd'hui qui envahit la planète.  

Il n'y a pas que la pensée qui est créatrice, hélas ! la langue aussi, mais elle crée parfois un vide.
Revenir en haut Aller en bas
Avidae Lupus
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 4 Fév - 14:06

Je pense qu'il y a du vrai dans les deux. La liberté existe, c'est un fait, puisque l'emprisonnement et l'absence de liberté existent. Alors même si ce mot n'existait pas, la liberté existerait malgré tout, car tout existe également en fonction de son contraire. S'il y a des moches, c'est qu'il y a des beaux. De plus, les animaux n'ont pas le mot "liberté", ils ne le connaissent pas. Mais il n'y a qu'à voir un animal enfermé, et le même libre, pour comprendre qu'ils savent très bien ce qu'est la liberté, même sans pouvoir la nommer. 


Chez l'Homme cela marche également. En revanche, il y a un autre paramètre chez nous, l'importance de la parole, et donc du vocabulaire. On peut ressentir une envie de liberté, mais sans pouvoir la nommer, on peut ne pas la comprendre, ou bien avoir du mal à identifier son mal-être, sur lequel on n'arrivera pas à mettre de mot. 

On le constate dans notre société, plus les gens sont incultes et illettrés, moins ils ont de vocabulaires, plus leur raisonnement sera hâtif, plus ils auront du mal à se démarquer de leur entourage, plus leur réponse à des situations de crise sera binaire. Ce qui se produit de plus en plus dans notre société d'aujourd'hui. Les gens sont de plus en plus incultes, illettrés (et non analphabètes), leur vocabulaire est de moins en moins riche, et leur raisonnement de plus en plus pauvre. La faute notamment au nivellement par le bas de tous les médias, du cinéma, de la télévision, mais aussi de l'enseignement. Maintenant, à voir si cela est voulu...

Les gens les plus incultes, incapables de parler correctement, sont mis en avant, deviennent des célébrités, ils deviennent des exemples à suivre pour certains. Même les journalistes ne font plus attention aux coquilles, et aux fautes de français quand ils écrivent, quand ils parlent. C'est devenu banal de mal s'exprimer. Sauf que plus les gens s'expriment mal, plus leur expression est pauvre, plus leur raisonnement s'en trouve affecté. Maîtriser les mots et la connaissance, c'est maîtriser son raisonnement au maximum de son potentiel. Je ne dis pas qu'il suffit d'être doué pour la langue et cultivé pour avoir un bon raisonnement. Je dis que chacun à son niveau, voit son raisonnement affiné et élaboré, plus il a de connaissances et plus il sait s'exprimer clairement, avec à disposition un vocabulaire plus complet. Un mauvais bâtisseur, restera médiocre, mais avec le matériel le plus à la pointe à sa disposition, il ira au maximum de son potentiel, même si celui-ci sera moyen, il sera malgré tout bien au-delà de ce qu'il aurait fait sans ce matériel. Un autre, grand bâtisseur lui, avec des outils limités, il sera toujours en-dessous de ce qu'il peut atteindre, tout grand bâtisseur qu'il soit. 

Le langage et la culture sont nos outils. Si nous en avons peu, ou de médiocres, ce que nous construisons sera médiocre.
Revenir en haut Aller en bas
loupblanc
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mar 4 Fév - 19:17

C'est gentil, je l'ai lu en 1992 lorsque j'étais au cycle de prélavage... (cycle d'orientation scolaire).

George Orwell l'a écrit en 1948 après la guerre donc c'était pas très rose. Mais nous allons actuellement si vous le voulez bien aller visiter un autre monde.

Le monde du rire de la joie, de la positivité, de la franchise, de la transparence. La porte est là mais il faut vous ouvrir et accueillir les frères et soeur intergalactique qui sont là et qui attendent simplement que vous les accueillez avec votre coeur...

Je peux voir dans l'avenir et l'avenir est de la couleur que vous souhaitez le créer mais je le vois d'une couleur vive et gaie...

REVEILLEZ-VOUS ET RAPPELEZ-VOUS QUI VOUS ÊTES VRAIMENT !
ACCUEILLEZ VOS FRERES ET SOEURS INTERGALACTIQUES QUI SONT LA ET QUI NOUS TENDENT LA MAIN...
Revenir en haut Aller en bas
Avidae Lupus
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mer 5 Fév - 15:03

Oui enfin c'est aussi gentil de dire ce genre de phrase. Que ce soit vrai ou non, il n'empêche que l'immense majorité des gens à travers le Monde, ne sont pas prêts à accueillir les frères galactiques les bras ouverts, pour cela il faudrait déjà qu'ils apprennent à accueillir leurs autres frères... humains ! 
C'est bien beau de tout balayer d'un revers de main, tous les problèmes actuels de notre société en disant " Mais non vous n'avez rien compris, moi je sais, l'amour universel est à nos portes !", pendant que des gens à travers le Monde, se font en ce moment même, massacrer, humilier, pour leur religion, leur ethnie, ou parce-que ce sont simplement des femmes. Peut-être que c'est vrai ce que vous dites, en attendant ce n'est pas avec votre discours qu'on va sauver ces gens.
Alors si déjà, on commençait par laisser un peu la tête dans les étoiles là où elle est, et redescendre sur Terre s'occuper de nos voisins immédiats, ce serait pas mal. Et dans ce domaine, l'éducation, la culture, la liberté individuelle, sont importants et même primordiaux. Et ce n'est pas parce-que tout n'est qu'énergie et amour, que l'on doit se détourner de tout le reste et qu'on ne doit plus s'attarder sur les choses de notre Monde.


Dernière édition par Avidae Lupus le Mer 5 Fév - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mer 5 Fév - 15:21

Possible que la manipulation soit la aussi, attendre les frères des étoiles, pendant ce temps la, pendant qu'on attends, ils peuvent faire ce qu'il veulent ... Je ne pense pas que la libération viendra d'en haut, elle viendra de nous même ... sinon, tant qu'a attendre, autant faire comme les autruches. Alors oui, il ne faut pas dramatiser, mais au contraire positiver, mais ce sera plus efficace la tete hors du sable  wink

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
loupblanc
Petit Scarabé
Petit Scarabé



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Mer 5 Fév - 21:58

Avidae Lupus a écrit:
Oui enfin c'est aussi gentil de dire ce genre de phrase. Que ce soit vrai ou non, il n'empêche que l'immense majorité des gens à travers le Monde, ne sont pas prêts à accueillir les frères galactiques les bras ouverts, pour cela il faudrait déjà qu'ils apprennent à accueillir leurs autres frères... humains ! 
C'est bien beau de tout balayer d'un revers de main, tous les problèmes actuels de notre société en disant " Mais non vous n'avez rien compris, moi je sais, l'amour universel est à nos portes !", pendant que des gens à travers le Monde, se font en ce moment même, massacrer, humilier, pour leur religion, leur ethnie, ou parce-que ce sont simplement des femmes. Peut-être que c'est vrai ce que vous dites, en attendant ce n'est pas avec votre discours qu'on va sauver ces gens.
Alors si déjà, on commençait par laisser un peu la tête dans les étoiles là où elle est, et redescendre sur Terre s'occuper de nos voisins immédiats, ce serait pas mal. Et dans ce domaine, l'éducation, la culture, la liberté individuelle, sont importants et même primordiaux. Et ce n'est pas parce-que tout n'est qu'énergie et amour, que l'on doit se détourner de tout le reste et qu'on ne doit plus s'attarder sur les choses de notre Monde.
Tu as raison, mais si tu ne le fais pas et que tu ne fais pas passer le message. Rien ne va se passer : Voir : http://www.transition2017.com/html/ascension3.php
Revenir en haut Aller en bas
siguan
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Jeu 6 Fév - 11:31

Bonjour!

J'ai lu ton lien...
Ca me fait un peu sourire car tu dis à avidae lupus qu'il a raison, qu'il faut bouger, et en même temps ce lien nous dit ce qu'avidae lupus critique.
L'art de faire passer ses idées malgré tout  lol 

Enfin, chacun ses idées, c'est certain!

Je pense moi aussi qu'il ne faut pas attendre d'hypothétiques frères galactiques. L'homme peut changer, prenons déjà le temps d'apprendre à nos enfants la paix, le partage et le respect.

Belle journée à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Jeu 30 Avr - 19:58

feuaile a écrit:
Salut à tous,
dans le livre on parle qu'en manipulant le langage on peut manipuler la pensée. Par exemple, si on élimine le mot liberté de nos pensées, on élimine toute idée de liberté dans notre esprit. Nous exprimons nos pensées au moyen du langage, si on manipule le langage on manipule nos pensées...
Qu'est-ce que vous en pensez ?
À bientôt smile 
je me trompe peut être mais c'est l'idée maitre ( la clef centrale ) de cette oeuvre (géniale) ... 

la pensée est soumise au langage (et non l'inverse) c'est par le langage qu'on "visualise" (entre guillemets au sens large du terme) les objets et les idées 

il s'agit d'une manipulation qui (si elle est correctement réalisée) devrait s'effectuer en trois phases :

Tout d'abord on élimine ( ou redonne une autre définition ) un mot du vocabulaire (ici le mot liberté) d'un langage 

puis on construit toute une axiomatique (qui en aucun cas ne devra parler du mot qu'on se propose d'éliminer ) mais que ses théorêmes conduisent à l'impossibilité que ce mot  puisse avoir un sens 

enfin on élimine ou redonne une autre définition à tous les mots qui induisent à la négation de ces axiomes là 

... et on entre alors dans la manipulation qu'il faut alimenter quand même de temps à autres car tôt ou tard la vérité fini par se frayer un chemin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1984, de George Orwell   Aujourd'hui à 16:23

Revenir en haut Aller en bas
 
1984, de George Orwell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1984, de George Orwell
» 1984, de George Orwell
» 1984 – George Orwell
» GEORGE ORWELL
» George Orwell et l`Institut Travistock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Le temple de la connaissance :: Livres-
Sauter vers: