Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le problème: le système éducatif

Aller en bas 
AuteurMessage
Servan
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Le problème: le système éducatif   Lun 28 Nov - 23:06

spread the lightUne psychiatre affirme que l’école est à la racine de la plupart des problèmes mentaux dans le monde


Une psychiatre affirme que l’école est à la racine de la plupart des problèmes mentaux dans le monde.
par Shaun Kerry, M.D.



En tant que psychiatre sociale, j’examine la société un peu comme un médecin examine un patient. L’un des maux les plus troublants que je rencontre est notre système scolaire, qui - sans jamais s’en rendre compte - nuit à la majorité de nos élèves.
C’est ma conviction que notre système scolaire est la cause la plus fondamentale des problèmes sociaux auxquels notre société est aujourd’hui confrontée. Loin d’être chère, la solution à ce problème ne coûterait rien.
D’un point de vue psychiatrique, nos caractéristiques mentales primordiales comprennent les émotions, le jugement, le sens des priorités, l’empathie, la conscience, les relations interpersonnelles, l’estime de soi, l’identité, l’indépendance, la capacité de se concentrer, et un certain nombre de fonctions du cerveau dans son ensemble qui défient toute description. Je vais placer toutes ces caractéristiques sous l’expression ’pleine conscience’ [NdT : ’mindfulness’]. Le niveau de compréhension en lecture, les facultés en mathématiques, les scores aux tests standardisés ont une place bien moins haute dans la liste des priorités.
Il y a une forte hausse de l’incidence des maladies mentales immédiatement après que les enfants commencent l’école. Cela suggère que quelque chose dans notre système scolaire est en conflit direct avec la psyché humaine. Le film oscarisé American Beauty capture l’essence même du dysfonctionnement social dans le monde d’aujourd’hui, et a le pouvoir de représenter de nombreuses choses qui ne peuvent pas être exprimée de la même façon à l’écrit. Je vous invite à voir ce film. Notez que la plupart des personnages de ce film souffrent d’un trouble majeur de la personnalité. En restructurant nos écoles, de nombreux troubles pourraient être évités. Je vais vous montrer comment.
Premièrement, nous devons vaincre notre obsession de relier la réussite scolaire à un emploi du temps. Chacun a une personnalité tout à fait unique, et par conséquent, apprend à un rythme différent. Certaines personnes sont prêtes à apprendre à lire à 3 ans, tandis que d’autres sont plus aptes à apprendre à lire à 10 ans. Dans les écoles, nous gavons les élèves de matières directement dans leur gosier. Nous négligeons de prendre conscience, cependant, que les enfants apprennent bien plus vite et plus efficacement s’ils sont réceptifs et désireux d’apprendre la matière. Les enfants peuvent maîtriser les bases de la lecture, l’écriture et l’arithmétique bien plus rapidement si nous leur autorisions à apprendre ce qu’ils veulent apprendre quand ils veulent l’apprendre.
Avant 1850 environ, l’école comme nous l’entendons aujourd’hui - n’était pas considérée comme cruciale pour le développement des jeunes esprits. Certes, certains enfants allaient à l’école, mais seulement à chaque fois qu’ils le voulaient.
L’enseignement en classe était loin d’être obligatoire, et pourtant les enfants apprenaient à lire, écrire, et exécuter des opérations arithmétiques. En effet, le bureau du sénateur Kennedy avait une fois publié un document indiquant qu’avant la mise en œuvre de la scolarité obligatoire, le taux d’alphabétisation était de 98%. Ensuite, le chiffre n’a jamais dépassé 91%.

Forcer les gens à apprendre n’a aucune valeur, et est extrêmement dangereux. Les devoirs, les notes, le travail inutile, et la compétition sont au cœur des problèmes qui affligent nos écoles. La motivation à apprendre doit venir de l’intérieur de l’élève. Nous devenons souvent si préoccupé par répondre aux demandes des autres que nous perdons le lien avec ce que nous ressentons et ce que nous sommes. J’ai rencontré et travaillé avec de très nombreuses personnes qui sont intellectuellement bien développées, mais qui ont perdu tout contact avec leur moi intérieur.

Comme les enfants, tout le monde est curieux et avide d’apprendre. Avant de fréquenter l’école et d’être soumis à ce processus de coercition, les enfants parviennent à apprendre une langue complexe (dans les familles bilingues, deux langues) et une quantité abondante de choses sur leur environnement. Il n’y a pas de raison à ce qu’un tel apprentissage ne continue pas sans les effets négatifs de l’institutionnalisation rigide et des notes normalisées des devoirs, qui semblent constituer la base de l’éducation moderne. Plutôt que d’entraver la croissance de nos enfants, nous devons fournir un environnement qui les nourrira, et facilitera l’apprentissage continu,l'école véritable machine de soumission par la note ,avec devoir et récompense maître et élève ,il faut donner l'amour de la connaissance et non plus la peur de ne pas savoir ,la peur deviendra la première nature de nos têtes blondes en grandissant formathé (laicité) à obéir au système dominant ,il accepteront plus facilement l'esclavage moderne trop fière d'exhiber leur diplôme comme un trophée si durement gagné mais au pris de la perte de leur innocence et de ce don fabuleux l'inée et l'intuition. Rusty james.

Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 0:52

Merci Sevran, je trouve ça très juste ne effet

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 9:58

je trouve trés juste dans son intégralité ce que dit cette psychiatre. Mes enfants ont été scolarisés dans une école très ouverte, où l'on apprend à développer ses propres capacités, où l'on respecte les différences, dispensée de notes, où les bons aident les moins bons, où il n'y a pas de devoirs, où le jeu est l'element presque essentiel au bon apprentissage.... et je peux vous dire que les enfants sont très épanouis, curieux, vont à l'ecole avec joie... Le problème vient aussi des parents et surtout des parents qui ne veulent pas de ces ecoles...
Revenir en haut Aller en bas
elo
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 10:22

Merci à toi Servan de partager ce texte avec nous

Je le trouve pertinent. Il me parle vraiment car le système scolaire "classique" ne me convenait pas du tout. j'avais des difficultés en classe et la plupart du temps j'allais à l'école avec une boule au ventre . Parfois j'engoissais tellement qu'il m'arrivait de me rendre malade physiquement.

CEC, comment s'appelle l'école où tes enfants ont été scolarisés?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: et encore nous on a du recul   Mar 29 Nov - 13:19

Mais il faut voir le B A ba des zones d'éducation prioritaire pour comprendre ce qui peut se passer dans la tête d'un enfant. Il va copier des modèles, et accesSoirement il va APPRENDRE des connaissances en langues étrangères. Puis il va se mettre à vénérer la science splendide miroir pour alouettes... mOI Je suis passionnée de science de la pédagogie et de neuro sciences. Et je suis définitivement pour inviter des ateliers de développement personnel à l'attention des personnels de ZEP. Et je suis aussi pour la libération de lieux neutres intra muros où l'adolescent peut déposer à un consultant externe ce qu'il vit à l'école ou au collège. Un consultant qui n'ait pas de LIEN DE SUBORDINATION avec l’appareil dans lequel il intervient et dont on mesurerait le travail par des expositions et des actions de communication de l'école vers le quartier, l'amap ou les métiers NON OBSOLETTES. Sinon je trouve qu'il y a eu des progrès de faits au niveau de l'acceptation du handicap; Par contre ces jeunes handicapés (et aussi profs handicapés moteurs) poussent à la réflexion. Et avec tout mon respect je mesure le degré de foi qu'il leur faut pour être les déclencheurs d'une réflexion qui malheureusement devrait nécessiter des salles d'activité aussi utiles que des CDI ou des infirmerie où se passerait le travail de ce fameux consultant externe, non soumis à la subordination mais à qui il reviendrait de faire passer l'essence de son travail au travers d'un ouvrage sensible et exposé comme un pont vers l'établissement, à l'attention du public. Après ça on pourrait envisager la communication des valeurs comme un axe d'enseignement sans avoir l'air d'un excentrique ou d'un "étranger". Alors que pour l'instant dès qu'on innove c'est tendu, non?
Revenir en haut Aller en bas
hokmah
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 14:27

Un article intéressant, comme une piqure de rappel qui cependant ne propose pas de solution claire...

Notre système scolaire est autant cause que conséquence du système social global.

Ne pas forcer les enfants à la scolarité soit, faut-il pour autant oublier les centaines de milliers d' enfant esclaves analphabètes d'autres systèmes ?

Notre système, qui nous permet aujourd'hui de le critiquer, en devenant "obligatoire" a permis, par une lutte contre l'analphabétisme à faire en sorte qu'aujourd'hui il puisse s'autodétruire. C'est un résultat assez positif. Pouvoir enfin abandonner "sa" béquille, nous avoir permis d'acquérir plus d'autonomie... à nous d'en faire quelque chose.

Les "Mozart" assassinés, c'est clair... depuis la nuit des temps. Remettre un système en cause, bien... mais quoi ? L'école n'est qu'une superstructure sociale dont il faudrait analyser l'infrastructure qui la sous-tend...

Les sources de savoirs aujourd'hui sont diversifiées et de tout temps des autodidactes sont apparus, heureusement. Idéalement je serai assez pour une pépinière d'autodidactes, loin des moules à veaux.

Si, ici même, il m'est parfois reproché d'utiliser des mots inhabituels avec moquerie... dois-je en conclure que les personnes qui agissent ainsi font preuve d'inaptitude à l'effort autodidacte et n'ont que les systèmes scolaires qu'elles méritent ; je n'ai bénéficié que du même ? Et pourtant, est-ce demander un effort énorme que d'ouvrir un dictionnaire, consulter le net...? Pourquoi exiger de la société ce que l'on n'est pas soi-même apte à s'appliquer ?

Les moyens actuels permettraient aujourd'hui que chaque parents soient les précepteurs de leurs enfants... encore faudrait-il que la société les rémunère pour cela... que l'on perçoive les individus autrement qu'à travers le paradigme social homme/travail. D'autre part un salarié, par la nature éclatée de son boulot n'en a plus le sens, simple maillon effectuant un fragment de la tâche finale est lui même éclaté. Nous sommes des appendices de la machine productive.

Cette psychiatre est un sous-produit du "système" qu'elle ne perçoit qu'a son niveau. La société idéale de demain, qu'elle semble souhaiter, aura-t-elle encore besoin d'elle ? Je constate qu'elle parle du haut de sa chaire, sans spécialement se remettre en cause.

Quelle est sa vision politique du monde dans lequel elle sévit ?

Une fois de plus la tribu des Faucons et des Yakas fait sa danse du ventre... et je me dit à chacun sa merde... au nom du respect de la liberté... liberticide !
Revenir en haut Aller en bas
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 16:34

Merci Servan,c est la définition même de l enseignement STEINER
Revenir en haut Aller en bas
Servan
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 17:20

melahel a écrit:
Merci Servan,c est la définition même de l enseignement STEINER
Revenir en haut Aller en bas
melahel
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 18:48

super video ,je retrouve exactement la methode steiner que mon fils a suivi jusqu a l age de 14 ans,un enseignement qui est basé sur les sensations de l etre et du corps ,et chacun a sa progression et son projet individuel;il n y a pas de niveau et de competition ,c est un enseignement de la vie ,de la terre et du spirituel...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: oui c'est bien mais Steiner montessori freinet etc...c'est encore un nom   Mar 29 Nov - 20:41

Alors que comme disait Spinoza et comme l'a dit un peu à sa façon hokmah, toute solution contient une énergie pour s'auto détruire, c'est un peu ça qui arrive à chaque fois. ALORS CELA DEVIENT POLITIQUE? ??Comme dans" les bourgeois" de Jacques Brel. Moi je ne supporte pas la politique parce qu'elle est partisane, si c'était un spectacle il serait comique, avec un auguste et un clown blanc mais malheureusement c'est le drame de la dualité. On croit qu'on rêve mais c'est un spectacle que nous ne savons pas arrêter, il est partout. C' est l'expression têtue d'une dualité à éviter parce qu'elle prétend " aboutir" et donner des solution voire "la solution" alors que tout n'est qu'évolution dans une vie qui s'harmonise et se respecte. Et si j'avais quelque chose à léguer à des enfants qui me suivent ce serait l'Art de sortir de la dualité, quitte à ressortir le symbles de trinités vieillots mais de grâce pas la dualité parce qu'elle n'engendre pas dénergie créatrice. Elle engendre un système de consommation qui n'est pas créateur. Alors c'est pour ça qu'après mûre réflexion j'aimerais mieux proposer à l'école et aux lieux d'enseignement des ateliers de développement personnel sans étiquette donc sans méthode à suivre mais avec des outils à utiliser pour se connaître et des consultants capables de soutenir ces activités. En général on utilise la voix, l'art dramatique ou le dessin. Donc ça rejoint toutes les façons de communiquer actuelles mais en proposant des outils pour se connaître sans chercher à corrompre, rien ni personne. Je trouve que ça aurait sa place dans tout cursus, et quelques chefs d'établissement me l'ont fait remarquer. le théâtre, ou l'expression avec un artiste de talent . Par contre c'est dur à mettre en place parce que les mentalités sont à la dualité et ont peur.En fait c'est en essayant des stages qu'on se forge la meilleure opinion, on peut profiter de vacances pour ça / moi j'ai offert un stage de clown à quelqu'un pour son anniversaire par exemple et ça l'a transformé. alors je dis bravo à Mr Steiner quand même pour son boost pédagogique et si on peut creuser mais sans s'enfoncer dans des appareils et donner aux enfants le goût d'apprendre ce sera le top.
Revenir en haut Aller en bas
hokmah
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé



MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 29 Nov - 23:27

A quoi bon s'insurger contre la dualité ou la politique qui ne sont de des façons de s'exprimer. Même sans dualité force est de constater que pour qu'un évènement se produise il faut qu'un certain nombre de conditions existent et que l'idéal consiste à régler les curseurs. Mais dans notre univers... combien y a-t-il de curseurs identifiés et encore plus de non identifiés...? A l'échelle humaine... cela semble surhumain... Je crois qu'il faut accepter, sans fatalisme, notre rôle de perpétuel apprenti qui s'inscrit dans une logique darwinienne d'évolution qui fait l'hypothèse d'adaptation optimale des espèces, selon les situations données à un moment donné. Même si cette approche comporte, aux marges des erreurs, je la pense fondamentalement réaliste. Si perfection il y a, nul n'en a la révélation quant à la forme et au fond qu'elle adoptera.

Certains ici prétendent qu'on a "perdu" des facultés s'exerçant dans un lointain passé aux civilisations fantastiques... mais même si cela était vrai... nous avons tout à reconstruire sans aucun éléments concrets exploitables en dehors d'hypothèse nostalgiques et les partisans du "on nous cache tout" s'illusionnent sur l'humain. Si nous avons survécu à l'efffondrement de ces civilisations... c'est que la machine humaine n'est pas trop mal foutue et possède sans doutes des potentialités d'adaptation que tout les "holistes" du moment sont loin de soupçonner... et feront peut être sourire ceux de demain ... qui feront s'esclaffer ceux d'après demain...Comme je le dis, c'est le sens du voyage... le but, après tout on s'en fout... Ni dieux, ni maîtres... et ne jamais s'installer dans une situation que l'on croirait parfaite, ça peut paraître inconfortable... mais j'aime les voyages... Un nomade sommeille peut être en chacun de nous... Et pourtant, dieu sait qu'on les combats, ces damnés de la terre, roms, manouches et autres gitans.... les gens du voyage comme on dit en France...
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mer 30 Nov - 9:16

hokmah a écrit:
A quoi bon s'insurger contre la dualité ou la politique qui ne sont de des façons de s'exprimer. Même sans dualité force est de constater que pour qu'un évènement se produise il faut qu'un certain nombre de conditions existent et que l'idéal consiste à régler les curseurs. Mais dans notre univers... combien y a-t-il de curseurs identifiés et encore plus de non identifiés...? A l'échelle humaine... cela semble surhumain... Je crois qu'il faut accepter, sans fatalisme, notre rôle de perpétuel apprenti qui s'inscrit dans une logique darwinienne d'évolution qui fait l'hypothèse d'adaptation optimale des espèces, selon les situations données à un moment donné. Même si cette approche comporte, aux marges des erreurs, je la pense fondamentalement réaliste. Si perfection il y a, nul n'en a la révélation quant à la forme et au fond qu'elle adoptera.

Certains ici prétendent qu'on a "perdu" des facultés s'exerçant dans un lointain passé aux civilisations fantastiques... mais même si cela était vrai... nous avons tout à reconstruire sans aucun éléments concrets exploitables en dehors d'hypothèse nostalgiques et les partisans du "on nous cache tout" s'illusionnent sur l'humain. Si nous avons survécu à l'efffondrement de ces civilisations... c'est que la machine humaine n'est pas trop mal foutue et possède sans doutes des potentialités d'adaptation que tout les "holistes" du moment sont loin de soupçonner... et feront peut être sourire ceux de demain ... qui feront s'esclaffer ceux d'après demain...Comme je le dis, c'est le sens du voyage... le but, après tout on s'en fout... Ni dieux, ni maîtres... et ne jamais s'installer dans une situation que l'on croirait parfaite, ça peut paraître inconfortable... mais j'aime les voyages... Un nomade sommeille peut être en chacun de nous... Et pourtant, dieu sait qu'on les combats, ces damnés de la terre, roms, manouches et autres gitans.... les gens du voyage comme on dit en France...

Le darwinisme te parait réaliste tout comme Dieu pour les croyant cher Hokmah. Tu te moque des croyants religieux mais tu n'est pas mieux au final ! Espèce de croyant va !
Ensuite tu pense que si l'homme est encore la parce qu'il s'adapte ? le problème c'est que tu te base sur une croyance et non une vérité, donc qu'en sait tu ? Et si l'homme avait été re-créé plusieurs fois ? En fait, t'en sais pas plus que nous et tu te base toi aussi sur des croyances, des foutaises

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: TIENS en parlant de curseur ou en est celui de la prophylaxie?   Mer 30 Nov - 17:24



Comme penser à se laver les mains parce que si dans les écoles ils ne le font pas assez (pas de savon, pas de pichet tiède??? ) Il faut savoir que la plus grande partie des maladies se passe pas les mains. Alors prudence.
SINON
Il y a aussi le sérum phy pour le nez le plus tôt possible avant l'école parce que l'autre partie des maladies se passe par voix orale alors la boite de mouchoirs y passe mais le microbe se propage quand même, dans une classe de 24 minots avec une seule instit ils peuvent alors trouver l'endroit très accueillant. Et pour les poux c'est un spray de quelques gouttes d'HE de lavande mélangé à un litre d'eau (je mets en agrégé parce que je ne veux pas avoir le chef des poux sur le dos...) les poux deviennent résistants avec certains produits et ça coûte cher en temps et en argent quand tout ça devient chronique. C'est pour ça que la prophylaxie c'est le geste"'atout" des mamans.
Une petite fiole de vinaigre dans le sac à main peut servir de nettoyant de voyage si pas de savon liquide.
confettis

Revenir en haut Aller en bas
Hyper_Namasté
Aucun Rang



MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   Mar 8 Mai - 23:23

Hello! Big-up... Quel merde d'expliquer à ma grande fille qu'elle doit avoir deux comportement différents...

Namasté!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le problème: le système éducatif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le problème: le système éducatif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le problème: le système éducatif
» La FCPE va exiger de Peillon et Pau-Langevin une loi d'orientation pour "remettre l'élève au centre du système éducatif".
» Système éducatif nouvelle session 2014
» Fiche histoire du système éducatif
» Indonésie : l'état calamiteux du système éducatif du 4eme pays le plus peuplé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Un meilleur respect des Hommes, de la Terre et de la vie :: La simplicité volontaire-
Sauter vers: