Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La physiothérapie chez soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xenia la chamane
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: La physiothérapie chez soi   Mer 27 Jan - 11:11

Mot d’origine grecque, la “ physiothérapie ” consiste en une thérapeutique utilisant les agents naturels. De nos jours, elle occupe une partie de la médecine conventionnelle, dans la mesure où chaque hôpital ou polyclinique disposent d’une salle de physiothérapie équipée d’instruments modernes utilisant les émetteurs d’impulsions électriques, le champ magnétique, la lumière polarisante, l’ultrason et le laser.
Mais il existe également des procédés de physiothérapie moins modernes, traditionnels et parfaitement reconnus. Durant des milliers d’années, afin de préserver sa santé, l’homme a fait grand usage de la lumière du soleil, des bouillottes, des bains, des verres à ventouse, des frictions, des lavements, des masques de moutarde et de boue, du sable et des exercices physiques, lesquels correspondent tous à des procédés caractéristiques de la physiothérapie.
Alors pourquoi évoquer les méthodes que l’on pourrait appliquer chez soi, si les employés des services hospitaliers les utilisent de manière compétente et professionnelle ?
Premièrement, parmi tous les soins que la physiothérapie comprend, ces derniers n’ont recours qu’aux méthodes se rattachant à la médecine conventionnelle.
Deuxièmement, le savoir-faire ne provient pas toujours du plus qualifié. La médecine moderne ne reconnaît, et n’entend pas reconnaître une grande partie des méthodes de soins populaires. Par rapport aux méthodes conventionnelles, elles font figure de vieille chaussure démodée. Toutes les occasions sont propices à vous convaincre des méthodes les plus modernes, les plus brillantes et les plus chères.
Troisièmement, le recours aux méthodes de physiothérapie requiert par la suite au moins deux à trois heures de repos. Quelle institution médicale pourrait vous assurer ces conditions ? Il vous faut en plus vous rendre au cabinet de consultation, même si votre sciatique vous cause de telles douleurs au dos que vous pouvez à peine bouger.
Quatrièmement, faites des économies ! La physiothérapie chez soi coûte beaucoup moins chère.

Quand l’électricité remplace le médicament

Afin d’utiliser les bienfaits de l’électricité, un appareil est nécessaire. Il en existe deux sortes. Le premier est gros, cher, à usage professionnel et son fonctionnement requiert d’entamer une formation spéciale. Le second est petit, peu onéreux (il peut être monté à la maison) et son utilisation ne demande aucune formation, seulement de lire attentivement et jusqu’au bout le mode d’emploi.
J’ai moi-même dans la pratique fait l’usage des deux. Les gens pourraient penser que leur efficacité diffère au moins autant que leur prix. En fait la clé du mystère réside en ce que justement les bienfaits de la petite machine à installer chez soi sont pratiquement identiques à ceux de ses grands frères bien plus chers.
Pour quel genre de problèmes l’utilisation de l’électricité est-elle requise ? En premier lieu, en cas de douleurs à la colonne vertébrale ou musculaires, de lumbago, de sciatique et d’arthrite. Si vous avez des problèmes dorsaux ou articulaires, il vous serait d’une grande aide d’avoir à portée de main cette petite machine simple et facile d’emploi. Vous pouvez vous procurer cet appareil dans les magasins spécialisés (magasin d’équipement médical).


Guérison par magnétisme

Jusqu’à aujourd’hui, personne ne sait clairement comment le champ magnétique guérit-il. Mais nombre de spécialistes reconnaissent ses effets thérapeutiques.
On peut créer un champ magnétique au moyen d’appareils spéciaux, mais il est aussi possible de se procurer des produits magnétisés, des disques, des bracelets et des clips. Les effets thérapeutiques du champ magnétique se trouvent légèrement en deçà de l’efficacité de l’électricité et ne produisent véritablement pas de “ miracle spectaculaire ”, mais permettent tout de même de faire reculer nombre de maladies et de les oublier pendant une plus longue période. Étant donné que ses effets sont “ plus doux ”, l’éventail des recommandations pour son utilisation est plus large : hormis les douleurs dorsales, il est également conseillé en cas d’inflammations diverses, hypertension, varices, ulcère de l’estomac, ulcères des membres inférieurs et supérieurs, œdèmes. Les électrodes magnétisées – à l’inverse des électrodes fonctionnant à l’électricité – peuvent aussi être appliquées sur les parties du corps recouvertes d’un vêtement. Portés à la main droite, les bracelets magnétisés repoussent de manière notable les maux de tête, la fatigue et l’insomnie ; portés à la main gauche, ils apaisent les douleurs cardiaques. Quant aux clips magnétisés, ils doivent être positionnés sur des points précis du pavillon pendant 10 à 15 minutes.

L’air curatif

L’air a également des effets thérapeutiques. Les malades atteints d’une déficience immunitaire tout comme les enfants souffrant d’allergie se rendent l’été à la mer car l’air marin est pour eux le meilleur remède et ses effets peuvent parfois durer jusqu’au printemps suivant. Les personnes souffrant d’asthme savent aussi que leurs symptômes peuvent se voir apaisés grâce aux grottes de sel ou à l’air des forêts de sapins. De plus, un air dépourvu de toute pollution urbaine peut faire diminuer les maux de têtes fréquents.
Il existe partout dans le monde quantité d’endroits où l’air est curatif. Par conséquent, dans la mesure où votre porte-monnaie vous le permet, allez-y le plus souvent possible, mais si ce n’est pas le cas, ne vous chagrinez pas pour autant ! Il existe des appareils très peu onéreux capables de reproduire le parfum de la mer, de la forêt ou des grottes. Naturellement, ce n’est pas Monte-Carlo, mais “ un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ”.
Et si vous n’avez pas la possibilité ou le temps de vous procurer un tel appareil, vous pouvez toujours diffuser de l’air curatif dans votre intérieur. Achetez un paquet de plantes médicinales en pharmacie ou chez un herboriste et laissez-le ouvert à la maison ! L’été, placez-le n’importe où, et l’hiver disposez-le près d’une source de chaleur. Vous pourrez vous informer sur les bienfaits des parfums de chaque plante médicinale dans les herboristeries. En voici quelques-unes à titre d’exemple : pour surmonter la fatigue sont conseillés le clou de girofle, la feuille de laurier, l’armoise commune (herbe aux cent goûts), la sauge, le jasmin ou la lavande ; en cas de tension ou de nervosité, la valériane, la camomille ou encore l’écorce de mandarine, d’orange ou de citron sont recommandées ; la menthe poivrée et la menthe frisée peuvent être utilisées dans les deux cas.
Revenez quelques pages en arrière, là où vous avez lu les conseils quant à l’utilisation des plantes médicinales. Si vous n’aimez pas le thé, laissez le mélange de plantes dans un récipient ouvert et vous pourrez ainsi sentir leurs bienfaits.

La lumière chasse les ombres noires

Concernant l’utilisation chez soi de traitements utilisant la lumière, je préconise la lampe à ultraviolet et celle à infrarouge. Elles sont toutes deux très faciles à trouver, sans être inabordables, et sont en plus d’utilisation simple.
L’ultraviolet est la partie de la lumière qui fait bronzer notre peau. La couleur hâlée de la peau n’est qu’un signe extérieur de son effet, son action principale étant physiologique car elle renforce le système immunitaire. C’est pourquoi l’utilisation domestique de la lampe ou celle du solarium est conseillée aux adultes ou aux enfants fréquemment atteints des symptômes du rhume. Je recommande également le “ bain d’ultraviolet ” aux asthmatiques ainsi qu’aux personnes souffrant d’angine chronique, de tuberculose ou d’arthrite.
On utilise la lampe à infrarouge pour faire augmenter la température de la partie à traiter. Celle-ci accélère le métabolisme et améliore ainsi la circulation sanguine en facilitant le processus de reproduction cellulaire (en cas de tumeur cancéreuse, son utilisation est interdite !). Étant donné qu’elle favorise la régénération des cellules, elle peut largement être employée en cas d’inflammations chroniques, afin d’accélérer la cicatrisation d’une simple blessure ou d’une cicatrice récente consécutive à une intervention chirurgicale.


Froid, froid, froid… Chaud !

Qui ne connaît pas ce jeu ! C’est ce que crient les enfants pour aider leurs camarades à trouver un objet caché. Il semble que les spécialistes de la physiothérapie appliquent également cette règle afin de retrouver une santé cachée. Cette thérapie n’utilise pas seulement la lampe à ultraviolet, mais aussi l’eau, la boue, le sable, la paraffine ou encore la glace.
En stimulant les capteurs thermiques de la peau, la boue réchauffée (eau, sable) dilate les veines de la peau et par réflexe rétrécit les veines conduisant aux organes de la cavité abdominale. À ce moment-là, le sang se concentre dans le foie, la rate et le système digestif. De manière particulière, les veines rénales ne se rétrécissent pas mais se dilatent, favorisant ainsi l’irrigation des reins.
L’utilisation locale de la glace fait diminuer la sensation douloureuse car elle freine la transmission des points de douleur.


Guérison par l’eau

En physiothérapie, l’unité de mesure n’est pas le verre, mais la cuvette et la baignoire. L’hydrothérapie utilise les affusions, les frictions, les ablutions, les bains, les compresses, les douches. L’eau a des bienfaits sur le système nerveux : froide elle revigore, chaude elle rassérène. Ce pourquoi le matin, préférez vous rafraîchir sous une douche à l’eau tiède, et le soir prenez un bain d’eau chaude qui favorisera votre repos nocturne.

Pratiquer la physiothérapie chez soi

Les quelques procédés thérapeutiques de physiothérapie que je recommande ci-dessous peuvent être effectués à la maison. J’ai choisi les plus simples, qui nécessitent seulement de suivre les explications ci-après. Naturellement, ils ne remplaceront pas les moyens thérapeutiques de votre médecin traitant, mais peuvent être un excellent complément.

Stress : pour enrayer le stress, je recommande un bain calmant, pour la préparation duquel vous avez besoin de menthe poivrée, de sauge et de feuilles de tremble (peuplier). Mettez 2 cuillers à soupe de chaque plante à infuser dans deux litres d’eau. Laissez reposer 1-2 heures, puis filtrez. Versez la solution ainsi obtenue dans la baignoire remplie d’eau chaude. Je vous recommande de prendre ce bain 2 fois par semaine, avant de vous coucher.

Nervosité, tension : la diffusion d’un mélange de plantes médicinales ayant des propriétés calmantes vous aidera à faire passer votre nervosité et votre tension intérieures.
Mélangez 50 g de menthe poivrée, 50 g de houblon et 50 g de thym, et mettez le tout dans une petite boîte. L’hiver, posez la boîte ouverte près d’une source de chaleur durant 1-2 heures, l’été laissez-la dans votre chambre à coucher toute la nuit. Cette cure doit durer 10 à 14 jours ; elle peut être répétée chaque mois, mais n’oubliez pas de changer le contenu de la boîte !

Insomnie : si vous avez du mal à vous endormir, avant de vous coucher, commencez par faire une petite promenade à l’air frais, puis prenez un bain de pieds chaud, et au moment de vous coucher mettez une bouillotte d’eau chaude sur vos pieds. Ce procédé endort car il soustrait du sang au cerveau et congestionne les membres inférieurs.
Afin de pouvoir dormir d’un sommeil profond et plus prolongé, placez sous votre oreiller un petit sac en tissu rempli de houblon.

Maux de tête : pour apaiser les maux de tête, je vous recommande les compresses d’eau froide ou chaude. Enrouler quatre fois une pièce de tissu d’environ 30x30 cm (p.e. un mouchoir), imbibez-la d’eau, essorez légèrement et appliquez-la sur votre nuque. Toutes les 3-4 minutes, remouillez le tissu et replacez-le au même endroit. Si vos maux de tête persistent, répétez l’opération avec de l’eau chaude.
Ce procédé favorise la circulation sanguine dans le cerveau. Seule l’expérience révèle la température adéquate de l’eau : une compresse n’étant pas à température idéale – les veines se resserrant puis se dilatant soudain – peut même engendrer un mal de tête. Il vous faut donc essayer avec de l’eau froide comme avec de l’eau chaude.

Hypertension : je vous présente ci-dessous trois différentes méthodes de physiothérapie contre l’hypertension. Avec l’aide des bains comme des ventouses, il est possible de diminuer la dose de médicaments, et pour de simples cas le traitement peut même être arrêté. La diminution de la dose de médicaments ne peut toutefois s’effectuer qu’avec un contrôle permanent de la tension.

Bain médicinal des mains : remplissez une cuvette d’eau à 35-37 degrés. Plongez vos mains dedans, puis rajoutez graduellement toutes les 10 minutes de l’eau brûlante afin que la température atteigne 42-46 degrés. À partir de là, laissez vos mains dedans encore 5-10 minutes. Renouvelez ce bain tous les deux jours. La cure comprend 7-10 séances.
L’eau brûlante dilatant les veines de la main, le sang afflue des autres parties du corps, ce qui provoque une baisse de la tension artérielle. Il est possible d’obtenir un résultat similaire en procédant à un bain médicinal des membres inférieurs.
Dans ce cas, les effets peuvent être renforcés en ajoutant à l’eau de la farine de moutarde.

Bain de pieds à l’eau brûlante avec de la farine de moutarde : remplissez un seau d’eau chaude (38-40 degrés), mélangez-y 2-3 cuillers à soupe de farine de moutarde.
Laissez vos pieds dedans pendant 5-10 minutes.
Rincez-les ensuite à l’eau claire et essuyez-les.
Répétez ce bain tous les deux jours, 7 à 10 fois en tout.

Ventouses curatives : si vous disposez de ventouses en verre et que vous êtes sujet à de l’hypertension, placez-les le long du col et de la colonne, tel que l’indique le dessin. Le résultat est fascinant.

Refroidissement : accrochez un sachet d’ail en morceaux à côté du lit. Ce procédé est particulièrement efficace chez les enfants.

Rhinite : brisez 2 gousses d’ail, faites-les infuser dans l’équivalent de deux verres d’eau en ajoutant une cuiller à thé de sel. Injecter cette solution dans vos narines à plusieurs reprises. Si respirer cette solution vous pose un problème, trempez deux bouts de coton dedans et placez-les dans vos narines pendant 10-15 minutes. Répétez cette opération 3-4 fois tout au long de la journée. Si votre rhinite est accompagnée d’une allergie, cette méthode ne la fera pas passer ; s’il s’agit en revanche d’une simple rhinite, elle disparaîtra en 1 ou 2 jours.

Sinusite : la méthode traditionnelle pour traiter la sinusite est la suivante. Faites cuire un œuf dur, laissez-le refroidir un peu, puis placez-le avec la coquille sur la partie enflammée du visage (sous les orbites) pendant 5-7 minutes. Ensuite, écalez l’œuf et replacez-le au même endroit que précédemment pendant 5-7 minutes. Répétez cette opération durant quelques jours, le matin et le soir.

Angine : ajoutez une cuiller à soupe de vinaigre dans un verre de jus de betterave rouge. Gargarisez-vous avec cette solution 5 à 6 fois par jour. Après chaque gargarisme, mâchez une tranche de citron.
Naturellement, la prise d’antibiotiques ne peut être écartée, mais sous l’effet du gargarisme le mal de gorge disparaît plus rapidement.

Amygdalite chronique : si dehors il fait soleil, asseyez-vous les yeux fermés et la bouche ouverte face au soleil durant 8-10 minutes, de telle façon que les rayons chauffent jusqu’au pharynx. Vous pouvez procéder à ce traitement plusieurs fois par jour.
Il est également possible d’“ entraîner ” les amygdales avec un gargarisme. Pour commencer la température de l’eau doit être la même que celle du corps (36-37 degrés), puis doit baisser les jours suivants de 0,5-1 degré. La cure se termine lorsque l’eau devient presque glacée.

Trachéite : inhalations. Faites infuser une cuiller à soupe de camomille dans l’équivalent d’un verre d’eau. Penchez-vous au-dessus de la vapeur qui se dégage en recouvrant votre tête d’une serviette de bain, et inhalez.
La camomille ayant un effet anti-inflammatoire, la prise de médicaments est parfois superflue.

Système immunitaire affaibli
: entraînez votre système immunitaire avec un bain d’eau froide comme suit.
1-3 jours : remplissez la baignoire d’une eau à 34-36 degrés et mettez-vous dedans pendant 3 minutes.
4-7 jours : la température de l’eau doit être de 30-33 degrés ; restez dans la baignoire seulement 2 à 2,5 minutes.
8-11 jours : baissez la température de l’eau à 28-30 degrés et ne restez que 1,5 à 2 minutes.
12-15 jours : l’eau doit être de 25-27 degrés et la durée du bain de 1,5 minutes.
16-25 jours : la température de l’eau doit être diminuée à 21-24 degrés et la durée du bain de 1 minute.
Par la suite, en diminuant la température de l’eau, vous devez obtenir à la fin du deuxième mois une eau de 12 degrés et une durée de bain de 15-20 secondes. Bien qu’il y ait peu de personnes qui suivent les recommandations ci-dessus, si vous vous y employez et le faites jusqu’à la fin, vous pourrez oublier pour longtemps ce que signifie prendre froid. La douche peut aussi bien remplacer le bain.

Coliques hépatique et néphrétique : les spasmes sont dus à l’obstruction par un calcul respectivement pour chaque cas des canaux biliaires et des urètres. Prenez un antispasmodique et posez sur la zone douloureuse une bouillotte en caoutchouc remplie d’eau chaude ou prenez un bain brûlant.

Énurésie (incontinence d’urine) : nombre de patients sont venus me demander de l’aide afin de résoudre leurs problèmes d’incontinence légère, le sphincter de la vessie présentant chez eux un dysfonctionnement.
Comme beaucoup d’autres, ce problème peut être traité de manière naturelle. À la fin d’une douche à l’eau chaude, fermez le robinet d’eau chaude et rincez à l’eau tiède vos pieds et votre bas-ventre pendant 1-2 minutes. Ce procédé renforce et entraîne le sphincter de la vessie.

Hémorroïdes : pour les problèmes d’hémorroïdes, la tâche principale consiste en premier lieu à normaliser les selles, afin de ne pas blesser davantage les points hémorroïdaux existant déjà.
Après avoir régulé vos selles, procédez à la méthode suivante : versez dans une casserole 2 litres de lait auxquels vous ajoutez 4 oignons. Faites bouillir, laissez tiédir, puis versez le tout dans un pot de chambre et asseyez-vous dessus. Répétez cette cure tous les deux jours, au total 5 à 7 fois. En cas de saignements, l’utilisation du procédé ci-dessus est interdite.
À la première lecture, cette méthode thérapeutique populaire peut paraître étrange, mais dans la mesure où elle a aidé beaucoup de mes patients, vous ne serez sans doute pas une exception.

Mal aux lombaires : l’inflammation des racines d’un nerf rachidien (radiculite) est souvent la cause principale du mal de dos.

Compresses chauffantes à l’eau alcoolisée : pliez en quelques couches un tissu que vous mouillez d’eau chaude, puis versez dessus un peu de gnôle ou d’alcool à 40 degrés. Essorez le liquide superflu et positionnez la compresse sur la zone endolorie. (Étant donné qu’il vous sera difficile d’appliquer cette compresse tout seul, vous aurez besoin d’une aide extérieure.) Placez dessus un morceau de plastique, de coton ou un châle en laine. Fixez la compresse avec une serviette de bain ou une bande de gaze, et allongez-vous pendant 2-4 heures. Répétez cette cure tous les deux jours, au total 5 à 7 fois.

Pansement au piment rouge : placez sur la zone douloureuse un pansement au piment rouge ou, si vous n’en avez pas, collez à l’aide d’un ruban adhésif des morceaux de piment fort sur la zone touchée. Ce procédé calme la douleur et apaise l’inflammation. Ne prenez pas peur si vous sentez que le pansement ou les bouts de piment vous brûlent légèrement la peau.

Magnétisation : placez un bout d’aimant sur la zone douloureuse pendant 30-40 minutes. Les effets que j’ai pu observer sur moi-même sont fantastiques.
“ Repassage ” : afin d’apaiser, voire faire disparaître la douleur, je vous propose le remède populaire suivant. La mise en pratique de ce procédé requiert de l’aide.
Le malade se couche sur le ventre, tandis que la personne qui l’aide lui recouvre le dos d’une couverture épaisse. Ensuite, celle-ci commence à lui “ repasser ” la zone douloureuse à l’aide d’un fer à repasser chaud, tout en faisant attention aux signes que manifeste le malade. À l’endroit “ repassé ”, le malade doit ressentir une sensation de chaleur, mais nullement celle d’une brûlure. Le fer à repasser peut être remplacé par un sèche-cheveux. Dans ce cas, le dos du malade n’a pas besoin d’être protégé.
Le plus souvent, les douleurs lancinantes dans le bas du dos ne proviennent pas de la colonne vertébrale, mais sont plutôt causées par la contracture de muscles dorsaux localisés en profondeur dans la région des lombaires. La chaleur détend les muscles et ainsi apaise la douleur.
Parfois, lorsque rien d’autre ne peut aider, j’ai pour habitude de poser des ventouses sur les zones douloureuses des patients. Si cette méthode est très efficace, elle n’est pas dépourvue de danger, ce pourquoi elle nécessite de prendre de grandes précautions.

Arthrite : pour traiter les inflammations articulaires, je vous propose les procédés thérapeutiques suivants.

Bains de mains et de pieds : mélangez 50 g d’ortie, de mille-pertuis, de feuilles de plantain et de souci. Faites infuser 2 cuillers à soupe de ce mélange dans un litre d’eau. Laissez reposer 2 heures, filtrez, puis versez le tout dans une cuvette remplie d’eau chaude.
Plongez vos pieds et vos mains dans ce bain pendant 15-20 minutes. Répétez l’opération tous les deux jours, au total 7 à 10 reprises.

Cataplasme au piment rouge : placez sur l’articulation douloureuse un piment rouge coupé en deux. Cela stimule la circulation sanguine et apaise l’inflammation.

Rhumatisme déformant (polyarthrite) : si les petites articulations, les doigts, les orteils sont touchés par un rhumatisme déformant, il est possible de se soigner à l’aide de petits sacs remplis de feuilles de bouleau.
La taille des sachets doit être telle que vous puissiez y mettre complètement votre main ou votre pied. Remplissez-les de feuilles de bouleau fraîches (ou à défaut séchées) et placez-y vos mains, vos pieds toute la nuit. Répétez la procédure tous les deux jours, au total 5 à 7 fois. Si les feuilles deviennent humides à cause d’une forte transpiration des pieds ou des mains, laissez-les alors dans le sachet moins longtemps. Vous pouvez remplacer ces sacs par des chaussettes ou des sacs de toile.

Varices sur les membres inférieurs : si vous avez des varices sur les jambes, prenez un bain de pieds à température variable. Préparez deux seaux. Versez dans l’un de l’eau à 38-39 degrés et dans l’autre de l’eau moins chaude, à 20-25 degrés. (Au début de la procédure, l’eau des seaux doit avoir 7 à 10 degrés de différence.) Plongez vos jambes 2-3 minutes dans l’eau plus chaude, puis 1-2 minutes dans celle plus froide. À la première séance, répétez 5 à 6 fois cette alternance. À chaque séance suivante, augmentez la différence de température des deux eaux. À la 10 ou 12ème reprise, la différence doit être de 20-30 degrés. Cette méthode ne peut être employée par des personnes ayant été atteintes de thrombose ou en train de développer cette maladie.
Afin de compléter le procédé ci-dessus, le matin au réveil dans votre lit, surélevez vos jambes et emmaillotez-les dans un simple tissu de toile fine.

Kilos superflus : tous les troisièmes jours, baignez-vous au moins 15-20 minutes. Au début, la température de l’eau doit s’élever à 37-38 degrés, puis augmentez-la jusqu’à atteindre progressivement 41-42 degrés. L’eau chaude accélère le métabolisme et aide à perdre les kilos superflus.

Maladies de la peau (champignons)
: ce genre de maladies apparaît le plus souvent sur les mains et la voûte plantaire. Préparez un café très fort et après l’avoir laissé refroidir un peu, trempez vos pieds et vos mains dedans tous les jours.
Les rayons du soleil ou ultraviolets (solarium) ont des effets bénéfiques sur toutes les affections cutanées, en particulier si elles s’accompagnent de démangeaisons.

Comédons : ils apparaissent généralement à la puberté. Pour les faire disparaître, le visage doit être nettoyé matin et soir avec de l’eau salée. Le sel “ fait sortir ” la matière sébacée contenue dans les comédons enflammés. Si les comédons se présentent sur toute la surface de la peau, prenez un bain d’eau salée (voir la partie concernant la purification de la peau).

Anémie : l’organisme en manque de sang a besoin de fer. Plantez dans une pomme quelques clous propres et laissez-les ainsi jusqu’au lendemain matin. En résultat de la réaction chimique du fer et de l’acide malique, la chair de la pomme devient concentrée en ions de fer. Après en avoir retiré les clous, consommez cette pomme le matin même.

Fatigue des yeux : au travail et à la maison, évitez les couleurs criardes rouges et jaunes. Remplacez-les par du vert ou du bleu et mettez des compresses sur vos yeux en suivant les indications ci-après. Faites infuser une cuiller à soupe de mélisse dans l’équivalent d’un verre d’eau et laissez reposer 10-15 minutes. Trempez un bout de coton dans cette solution et appliquez-le sur vos yeux fatigués. Vous pouvez remplacer la mélisse par des tranches de concombre frais.
Je recommande cette méthode à tous ceux dont les muscles des yeux sont mis sous tension pendant une période prolongée, tels ceux qui travaillent à l’ordinateur, les chauffeurs de voiture, les horlogers et les étudiants (surtout en période d’examens).

Baisse de la virilité : la cure ayant pour but d’augmenter les aptitudes sexuelles est constituée de trois parties.
1. Consommez tous les matins uns tisane préparée avec une cuiller à thé de ginseng en petits morceaux.
2. Préparez un sac de glace. Posez-le 1 minute sur la nuque, 1 minute entre les omoplates, 1 minute sur le sacrum, puis 1 minute (si vous y arrivez) sur les bourses. Ces indications doivent être suivies tous les soirs. Naturellement, pendant la cure (5-7 jours) toute activité sexuelle est déconseillée.
3. Faites bouillir pendant 10 minutes 1 litre d’eau additionné de 100 g de menthe poivrée. Filtrez, puis versez le liquide dans l’eau de la baignoire. Je préconise de prendre ces bains deux fois par semaine pendant un mois.
Massage du ventre
Le massage du ventre a pour fonction principale de mettre fin à la constipation. Celle-ci est très dangereuse car elle peut provoquer une auto-intoxication de l’organisme. Le processus d’auto-intoxication peut engendrer apathie, maux de tête, irritabilité, insomnie, inflammation de la vésicule biliaire et du pancréas, affections cutanées. Il existe peu de femmes souffrant de constipation qui soient belles et heureuses. Ce constat vaut également pour les hommes.
Le docteur Youri Petrov, directeur de la Bioclinique de Szeged, préconise ce qui suit : si vous n’êtes pas allé à la selle depuis deux jours ou par malheur une semaine, buvez un verre d’eau à jeun et allongez-vous sur le dos, les genoux repliés. Découvrez votre paroi abdominale et badigeonnez-la d’une quelconque crème. En utilisant toute la surface de votre paume, décrivez de lents mouvements circulaires autour du nombril dans le sens des aiguilles d’une montre (et en aucun cas dans l’autre sens).
Après chaque cercle, enfoncez un peu plus votre paume dans la paroi abdominale. La règle importante réside en ce que le rythme du massage du ventre doit s’accorder avec celui de votre respiration. Effectuez la bouche ouverte une respiration par le ventre. L’expiration doit être longue, comptez jusqu’à 8 ou 10 dans votre tête. Vous ne devez appuyer sur la paroi abdominale que lorsque vous expirez, comme si vous vouliez compresser l’air et ainsi faire sortir le contenu de vos intestins. Une expiration – un cercle, pendant lequel vous devez faire glisser votre paume de manière circulaire en effectuant une légère pression. Ensuite vient l’inspiration durant laquelle vous n’effectuez aucun mouvement, la paume devant reposer sur le ventre. Au moment de recommencer une nouvelle expiration, préparez votre paume à entamer un mouvement circulaire sur le ventre. Une fois l’expiration terminée, vous devez vous retrouver au point de départ. Le massage du ventre doit durer 3 à 5 minutes. Allez ensuite aux toilettes, même si vous n’en ressentez pas le besoin, des fois que cela réussisse.
Il peut arriver qu’après deux ou trois séances rien ne se passe ; c’est généralement à la cinquième séance que le besoin d’aller à la selle après le massage deviendra un réflexe.
Ceux qui vivent seuls seront forcés d’effectuer eux-même leur massage ; en revanche, ceux qui vivent en ménage peuvent se faire aider, car il est ainsi plus facile de se relaxer et se concentrer sur la respiration. Il est recommandé d’entreprendre ce massage du ventre tous les jours, plutôt le matin au réveil et à jeun. Essayez vous-même et tentez d’enseigner cette méthode à l’un de vos proches. Étant donné qu’il n’est absolument pas certain que le massage seul aboutisse à une réussite, le combiner avec une diète et des tisanes sera une solution idéale afin de parer à ce problème. Pour des cas plus complexes, il est aussi possible de procéder en outre à un nettoyage du foie et du système digestif.
Ne vous habituez surtout pas aux laxatifs. Si l’on essaie de “ soulager ” le travail du système digestif, celui-ci s’y habitue et ne prendra même plus la peine de travailler comme avant. Quant à vous, vous deviendrez dépendant des laxatifs.

Un dernier conseil : chaque jour, à 3 ou 5 reprises, durant 5 minutes (que ce soit dans un magasin, à la poste, à votre travail ou chez vous), lorsque personne n’y prête attention, faites rentrer et sortir votre ventre. Cet exercice aide les intestins à se mouvoir. Pensez alors à ce que le système digestif est têtu comme une mule qu’il faut talonner pour faire démarrer. Si vous lui demandez gentiment et assidûment, vous avez toutes les chances de réussir. Par contre, si vous êtes paresseux, pourquoi ne ferait-il pas comme vous ? Faites le premier pas, et vous réussirez certainement !



source: http://www.astra-lit.com/medecinenatur/physiotherapie.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://creationsylvieerwan.centerblog.net/
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: La physiothérapie chez soi   Mer 27 Jan - 13:17

Merci Xenia, c'est tres complet et instructif


------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La physiothérapie chez soi   Sam 30 Jan - 0:13

encore très intéressant ! merciii
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: xenia   Mar 2 Fév - 13:20

j'adoooore tes posts, dis donc on va bien s'entendre ! je suis tres interessee par la naturopathie, le magnetisme.... On va pouvoir echanger dans ce domaine pleins de petits trucs si tu le veux bien
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: La physiothérapie chez soi   Mar 2 Fév - 13:29

Xenia trouve de vrais trésors mdr

bise bise bise

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La physiothérapie chez soi   

Revenir en haut Aller en bas
 
La physiothérapie chez soi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La physiothérapie chez soi
» Changement de physio
» Aide pour des enfants handicapés en Arménie et en Georgie
» physio-piscine
» cortisonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Santé & Protection :: la santé au naturel-
Sauter vers: