Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contamination radioactive dans le Val-de-Marne : une plainte déposée contre le CEA

Aller en bas 
AuteurMessage
xenia la chamane
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Contamination radioactive dans le Val-de-Marne : une plainte déposée contre le CEA   Ven 10 Déc - 11:17

Contamination radioactive dans le Val-de-Marne : une plainte déposée contre le CEA


C'est tout un quartier qui se pose désormais beaucoup de questions. Depuis que début novembre, un contrôle de routine a mis en évidence une importante pollution au tritium, un gaz radioactif et potentiellement cancérigène, au cœur d'une rue pavillonaire de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne).

Afin de faire toute la lumière sur cette affaire, la Criirad, association indépendante de mesure de la radioactivité, a annoncé avoir déposé une plainte mercredi auprès du parquet de Créteil contre le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), à l'origine de cette pollution. Elle pointe du doigt plusieurs violations de la réglementation. «Il reste encore trop de zones d'ombre dans ce dossier», avance Corinne Castanier, la directrice générale de l'association, qui compte maintenant sur la justice pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Un «tamis expérimental» gorgé de radioactivité

Les faits se sont déroulés au sein de l'entreprise 2M Process, rue Parmentier. L'entreprise est un prestataire du CEA, et notamment de son site de Valduc, en Côte d'Or, là où sont développées les armes nucléaires françaises. C'est un «tamis expérimental», chargé justement d'éviter les rejets de tritium, qui a été confié à 2M process. Selon le CEA, cet équipement aurait été par erreur classé comme neuf, alors qu'il était en fait gorgé de radioactivité.
A minima, il est resté plusieurs mois dans les locaux de 2M Process, aujourd'hui désaffectés et confinés. Selon l'IRSN, l'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, qui a réalisé des mesures sur place, six employés ont été contaminés, et cinq riverains «présentent de légères traces de tritium». En plus de la «forte contamination des locaux», «la présence significative de tritium» a été relevée «dans les feuilles de végétaux et les eaux superficielles dans un rayon d'une cinquantaine de mètres autour du bâtiment.»

La Criirad dénonce «une sous-évaluation de la réalité des risques»

Un état des lieux qui ne satisfait pas la Criirad. «Il y a clairement une sous-évaluation de la réalité des risques», développe ainsi Corinne Castanier. Selon cette spécialiste, les mesures récentes ne sont pas complètes. L'air dans le bâtiment possède un taux de tritium dix millions de fois supérieur à la norme, «mais il ne s'agit que d'une moyenne, déplore Corinne Castanier. Aucune cartographie précise n'a été réalisée.»
Surtout, les mesures de l'IRSN ont été faites récemment, après que le tamis du CEA a été évacué. «Il manque donc de nombreuses informations pour savoir quelle a été la réalité de la contamination ces derniers mois», souligne la Criirad. Rien n'a filtré par exemple sur le tamis, dont la date d'arrivée sur le site n'est pas précisément connue. Quant au «dépistage» des riverains, il reste parcellaire selon l'association, les cinq personnes «positives» au tritium ayant été examinées à leur propre demande.

Inquiétude au collège Camille Pissaro

Enfin, l'association déplore que la décontamination du site ait été confiée au CEA, qui se trouve ainsi «juge et partie.» Jeudi encore, plusieurs techniciens s'affairaient sur le site, équipés de combinaisons blanches. «J'ignorais tout de cette histoire, explique Jean-Claude, un riverain. Je suis allé les voir, et ils m'ont dit qu'il n'y avait pas de danger, que s'il y en avait, ils mettraient également leur masque à l'air libre. Mais tout ça est quand même très intrigant.»
Beaucoup s'interrogent également sur l'impact qu'aurait pu subir le collège Camille Pissaro, voisin de quelques centaines de mètres de 2M Process. Selon l'IRSN, seules les eaux prélevées dans un bassin du collège «dépassent à peine la limite de détection», et les végétaux sont exempts de tritium. «Cela nous rassure un peu», soupire Nathalie Smadja, la représentante FCPE des parents d'élèves, qui entend toutefois déposer plainte avec constitution de partie civile, ainsi que plusieurs autres habitants du secteur. «Ce n'est pas normal que le CEA puisse laisser se balader des matériels radioactifs de ce genre», dénonce Nathalie Smadja.

Source : http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/contamination-radioactive-dans-le-val-de-marne-une-plainte-deposee-contre-le-cea-09-12-2010-1184585.php




Tchernobyl 10 ans après : nuages sur l'Europe
envoyé par vodeo. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Ce film, tourné en 1996, établit un tableau passé, présent et même à venir, du nucléaire civil en Europe orientale, en Russie et dans les républiques issues de l'ancienne URSS. En voir plus sur : http://www.vodeo.tv/5-31-4326-tchernobyl-10-ans-apres-nuages-sur-l-europe.html?PARTID=9084
Revenir en haut Aller en bas
http://creationsylvieerwan.centerblog.net/
 
Contamination radioactive dans le Val-de-Marne : une plainte déposée contre le CEA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation dans le Val-de-Marne après l'agression d'une enseignante
» Natures et découvertes
» Anneau depuis 11 ans et envisage un by pass
» « Il y eut un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon » (Ap 12,7)
» CONSEIL convoc SECU entente préalable pour ABDOMINOPLASTIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Le temple de la connaissance :: BLOG Actualités - Articles - conferences-
Sauter vers: