Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Découverte d'un sanctuaire bouddhique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xenia la chamane
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Découverte d'un sanctuaire bouddhique   Jeu 4 Nov - 12:04

Découverte d'un sanctuaire bouddhique

Par Laurent Ribadeau Dumas

Un important sanctuaire bouddhique du IVe ou Ve siècle ap. J.-C. a été découvert à Mes Aynak, à 40 km au sud de Kaboul

Il y a un temple, des stupas, des salles magnifiques, des statues de toutes tailles, dont deux qui mesurent 7 et 9 mètres, des fresques colorées décorées à l'or et des pièces de monnaie", détaille le directeur de l'Institut afghan d'archéologie.

Selon Le Monde, 250 statues ont déjà été déterrées sur le site de Mes Aynak.

La découverte remonte au printemps mais n'a été rendue publique qu'au mois d'août. Elle a été réalisée par une équipe d'archéologues afghans, soutenue par la Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA).

Le site, qui s'étendrait sur plus de 12 km, n'avait jamais été fouillé. "Des tronçons de murailles (...) suggèrent une ville solidement fortifiée", a constaté l'envoyé spécial du Monde, Frédéric Bobin. Une preuve supplémentaire de l'importante présence bouddhique dans la région avant l'arrivée de l'Islam. C'est par cette région que la doctrine religieuse, venant d'Inde, a fait étape avant de poursuivre sa route vers la Chine et l'Extrême Orient. L'existence de ces vestiges préislamiques hérissaient les talibans, au pouvoir en Afghanistan jusqu'en 2001. Ce qui les avaient incités à détruire les deux fameux bouddhas géants de Bamiyan.

Pillages
Les centaines de statues déjà mises au jour sont des représentations de Bouddha, dont l'un allongé en position du nirvana, et des bodhisattvas (1). Des statues "en argile crue chromée d'orange ou de bleu", rapporte Le Monde. Elles "sont ébréchées, amputées, parfois décapitées, mais le mystère de leur beauté antique n'en finit pas d'irradier le chantier" de fouille, décrit joliment le quotidien.

Ces oeuvres ont été vraisemblablement réalisées à l'époque de l'empire des Koushans, le "tombeur" des royaumes hellénisés remontant à Alexandre de Macédoine. C'est cet empire qui a donné naissance au somptueux art du Gandhara (à qui le musée Guimet vient de consacrer une très belle exposition).

Problème: des pillards avaient précédé les archéologues et ont apparemment "pris les plus jolis objets", constate le directeur de l'Institut d'archéologie d'Afghanistan, Nader Rassouli. Ils ont aussi saccagé certaines pièces, notamment en décapitant des statues de Bouddha.

Ces opérations se seraient produites dans les années 2003-2004. "Le chef d'une milice locale pro-américaine, qui finit gouverneur de la province du Logar [province où a été faite la découverte, NDLR] s'est généreusement servi", affirme Le Monde. "La rumeur - jamais étayée de preuves - a même rapporté que des hélicoptères américains auraient fait d'étranges va-et-vient", précise le quotidien...

Mine de cuivre
Autre problème, et non des moindres: les ruines du sanctuaire bouddhique sont situées sur un gigantesque gisement de cuivre, peut-être le second au monde par son importance. Un gisement sans doute connu depuis l'Antiquité: des ateliers monétaires y ont peut-être vu le jour, finançant ainsi l'édification du sanctuaire bouddhique.

Aujourd'hui, la Chine est prête à y investir 6 milliards d'euros. Ce qui représenterait le plus gros investissement jamais réalisé en Afghanistan...

Au départ, les Chinois pensaient dynamiter le site après avoir récupéré les objets archéologiques. Les scientifiques ont fait valoir que "l'opération de démantèlement, techniquement très délicate, causerait d'immenses dégâts archéologiques", rapporte Le Monde. Ils ont également mobilisé leurs réseaux...

Aujourd'hui, les menaces sont un peu moins pesantes. Les Américains commencent à s'intéresser aux fouilles, qu'ils contribuent à financer. Le moyen sans doute, l'air de rien, de "glisser un pied" dans la mine de cuivre... Le financement est également assuré par la France et la Chine. Tout n'est peut-être donc pas perdu pour les bouddhas de Mes Aynak...

(1) Le bodhisattva est un sage bouddhique, souvent représenté paré et coiffé d'un haut chignon, qui a franchi tous les degrés de la perfection, sauf le dernier qui fera de lui un bouddha.

Source : http://culture.france2.fr/patrimoine/actu/decouverte-d-un-sanctuaire-bouddhique-64441802.html


Revenir en haut Aller en bas
http://creationsylvieerwan.centerblog.net/
 
Découverte d'un sanctuaire bouddhique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etrange découverte à Paimpont
» Kaguya : découverte de la première "caverne" lunaire
» Parcours de Découverte des Formations et des Métiers
» Jérusalem : Découverte d'une inscription mystérieuse...
» découverte d'une grotte sépulcrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Le temple de la connaissance :: Histoire - Anciennes Civilisations & Archéologie-
Sauter vers: