Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xenia la chamane
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA   Jeu 29 Avr - 11:45


L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA

Le niveau moyen d'exposition des consommateurs au bisphénol A est faible, affirme l'Afssa mardi 27 avril. La protection et l'information des consommateurs doivent tout de même être améliorées, et les industriels trouver des substituts.


Il n'y a pas de raison de modifier les habitudes alimentaires, mais la protection des consommateurs doit être renforcée, et le niveau d'exposition de la population réduite. C'est ce qu'indique Marc Mortureux, directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), dans un point sur l'évaluation en cours de l'exposition des consommateurs au Bisphénol A (BPA), publié mardi 27 avril.

Sous les feux de l'actualité, cette substance entre dans la fabrication du polycarbonate, un plastique rigide et transparent utilisé dans de nombreux récipients alimentaires, notamment les biberons. Une évaluation de l'exposition des consommateurs avait été lancée par l'Afssa après publication d'un avis en février 2010 dans lequel l'agence reconnaissait pour la première fois l'existence de ''signaux d'alerte'' sur d'éventuels effets sanitaires du BPA.

Niveau moyen d'exposition 50 fois inférieur à la dose journalière tolérable

L'agence a donc recueilli 769 données sur les teneurs en BPA dans les aliments. Dans les sodas, les valeurs les plus basses retrouvées sont inférieures au seuil de détection, et les plus hautes vont jusqu'à 17 microgrammes par kilogramme (µg/kg) d'aliment. Pour les conserves de légumes, de poissons et de plats cuisinés, les valeurs les plus basses sont elles aussi inférieures au seuil de détection, et les plus hautes vont jusqu'à 128 µg/kg d'aliment.

Quant à la migration à partir d'ustensiles ménagers en polycarbonate, seuls les biberons ont été pris en compte. ''On trouve pour les biberons et les premiers dosages sur les produits infantiles des valeurs basses ou inférieures au seuil de détection'', affirme l'Afssa. Ces récipients alimentaires cristallisent les inquiétudes sur le BPA : le Sénat français a adopté à l'unanimité en mars dernier une proposition de loi pour suspendre la commercialisation des biberons fabriqués à base de Bisphénol A. Ils sont déjà interdits au Canada et dans plusieurs Etats des Etats-Unis depuis 2008.

Le niveau moyen d'exposition des consommateurs français au bisphénol A est de 1 µg/kg de poids corporel par jour, soit 50 fois inférieur à la dose journalière tolérable (DJT) fixée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), affirme l'Afssa.

Chauffer moins fort les récipients contenant du BPA

Toutefois, l'agence recommande ''un étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA pour éviter que les consommateurs ne les chauffent pendant trop longtemps. ''La présence de BPA dans les aliments est principalement due à sa migration à partir des matériaux au contact, ce phénomène étant accentué par le chauffage'', rappelle l'Afssa.

Elle recommande aussi ''une mobilisation de l'industrie (…) pour mettre au point des substituts du BPA pour les usages alimentaires'' ainsi que la réévaluation des ''limites de migration spécifique du BPA''.

Des recommandations qualifiées ''d'hypocrites'' par le Réseau Environnement Santé (RES) : ''la dose de 1µg/kg/jour représente un risque de santé publique considérable'', estime André Cicolella, porte-parole du RES. ''Cette dose induit chez le rat des effets sur la reproduction sur plusieurs générations'', ajoute-t-il. Le RES demande par conséquent que l'Afssa intervienne clairement auprès de l'agence européenne pour que l'avis de celle-ci attendu en Mai soit conforme aux bonnes pratiques en matière de fixation des normes et qu'une norme soit fixée à 1 nanogramme par kilo et par jour.

Victor Roux-Goeken




Source : http://www.actu-environnement.com
Revenir en haut Aller en bas
http://creationsylvieerwan.centerblog.net/
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA   Jeu 29 Avr - 13:00

Voir aussi :
LES BOUTEILLES EN PLASTIQUE, UN VRAI DANGER POUR LA SANTE

Le PES est la seule matière plastique neutre et alimentaire, elle ne contient ni phtalates, ni Bisphénol A (BPA), ni peroxydes ou autre dérégulateur endocrinien (elle a longtemps été utilisée à des fins chirurgicales, du fait de sa complète neutralité elle est implantable dans le corps humain).
Cette matière ne contient pas d’eau : c’est pourquoi son passage au micro onde n’influence pas sa structure moléculaire : elle garanti un non-échange entre le contenant et le contenu.
Le PES résiste donc :
- aux micro-ondes
- aux passages au lave vaisselle, chauffe biberon, bain marie, vapeur
- aux agents chimique (détergents, acides, bases…)
- à tous les modes de stérilisation (unique matière plastique pouvant être stérilisée en milieu hospitalier).

Il est donc préférable pour ne pas contaminer le PES (avec d'autres matières) de stériliser les biberons soit dans le stérilisateur en PES BIO BABBY, soit dans une casserole en inox.

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA   Jeu 29 Avr - 13:06

EMBALLAGE PLASTIQUE DANGER !

Pourquoi utiliser moins d'emballages alimentaires? Pour réduire les déchets? Oui, mais pas seulement. Pour minimiser également les risques d'intoxication insidieuse. C'est ce que déclare un organisme américain indépendant, The Institute for Agriculture and Trade Policy, dans son Smart Plastics Guide.

Pour commencer, une petite présentation des plastiques d'emballage:

P1: Polyéthylène téréphthalate éthylène ou PET
Utilisé pour les boissons comme l'eau, les jus de fruits, les détergents...

P2: Polyéthylène de haute densité ou HDPE
Utilisé pour les bouteilles de lait opaques, les emballages de produits cosmétiques (shampoings…).

P3: Polychlorure de vinyle ou PVC
Utilisé pour les boîtes alimentaires, certaines bouteilles d'eau minérale, les films alimentaires, les bouteilles d'huile...

P4: Polyéthylène basse densité ou LDPE
Utilisé pour les barquettes, les films alimentaires, les flacons, les sacs congélation et les sacs poubelles.

P5: Polypropylène ou PP
Les barquettes de beurre et margarine, certains pots de yaourts, les biberons.

P6: Polystyrène ou PS
Les couverts et verres en plastique, certains pots de yaourts, les emballages pour les oeufs qui ne sont pas en carton…

P7: Autres plastiques
Certains récipients alimentaires (ketchup…), les bouteilles en plastique de grosse quantité, les gourdes, les gobelets en plastique rigide, les biberons… Attention au bisphénol A dans cette catégorie (en particulier dans les bouteilles habituellement rigides, translucides et colorées).

Les produits suspects

Les produits suspects ne font pas l'unanimité des études menées sur le sujet. Les désaccords portent surtout sur les doses acceptables pour déclarer officiellement la dangerosité du produit. On ne peut pas prendre en compte l'effet de récurrence de l'utilisation des produits à doses minimes sur la durée d'une vie humaine. Il s'agit toujours de statistiques basées sur la vie des animaux soumis à l'utilisation des substances suspectes. Il arrive aussi que ce soit l'association d'une substance avec une autre qui crèe la toxicicité, ce qui complique les choses bien entendu. Pas d'alarme mais prudence de rigueur! La santé publique n'est pas une valeur assez forte face à l'argent généré par le marché de l'emballage plastique et celui du recyclage de ces matériaux.

Premier suspect: le Bisphénol A Principal
Il entre dans la composition de nombreux plastiques de type polycarbonate et PVC (P7 et P3). On le trouve aussi dans les prothèses dentaires et dans les revêtements des boîtes de conserves (résine époxy). D'autres informations sur le sujet et une liste plus complète sur le blog "La Grande invasion" géré par un journaliste indépendant.
Il serait un perturbateur du système endocrinien et un agent cancérigène (cancer de la prostate et du sein). Il serait l'un des facteurs des problèmes de fécondité masculine.

Deuxième suspect: le Di[2-ethyhexyl] adipate (DEHA)
Il est présent dans le PVC (P3) et pourrait avoir une incidence sur le foie, les reins, la rate et la formation osseuse. Dans l'usage alimentaire, la toxicité se libère principalement au contact des films alimentaires avec des matières graisseuses comme la viande ou le fromage. La dangerosité est avérée dans les études sur les animaux.

Troisième suspect: le styrène
Il est principalement utilisé pour la fabrication de polystyrène. A haute dose, le styrène, présent dans les plastiques P6, est une matière considérée comme toxique pour le système nerveux, le foie, les reins et l'estomac. C'est avéré dans les études sur les animaux. C'est avéré pour les salariés fortement exposés au styrène par inhalation (leucémies).

Quelles recommandations?

- N'utilisez pas les plastiques de type P7.
- Evitez d'utiliser des emballages plastiques au micro-ondes. Préférez le verre ou la céramique (sans peinture métallique).
- Evitez de stocker des produits gras dans du plastique. Cela accentue la libération de bisphénol A et du styrène.
- Evitez d'utiliser des détergents trop puissants pour nettoyer les plastiques.
- Evitez d'utiliser des films plastiques au contact direct des aliments.
- Ne passez pas les films plastiques au micro-ondes.
- Les plastiques de catégorie P1 et P2 sont à usage unique. Ne les réutilisez pas.
- Pour les biberons, évitez le plastique, préférez le verre.
- Evitez de chauffer des aliments dans du plastique et éviter le contact du plastique avec des aliments chauds.
- Evitez d'acheter des produits en PVC (P3) même pour un usage non alimentaire (matériaux de construction, jouets, etc.)
- Préférez les emballages sans plastique.
- Privilégiez les emballages "verts".

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Afssa réclame un ''étiquetage systématique'' des produits contenant du BPA
» calcul erreur systématique
» Mise à jour Vista et bug systématique...!
» crinoïdes
» La fin du 100 % systématique pour les transports ALD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Un meilleur respect des Hommes, de la Terre et de la vie :: Ecologie-
Sauter vers: