Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 LE JARDIN DE CURE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


LE JARDIN DE CURE Empty
MessageSujet: LE JARDIN DE CURE   LE JARDIN DE CURE Horlog10Dim 18 Avr - 13:15

Jardin de curé

Un jardin de curé est à l'origine un jardin clos près de l'église et du presbytère, à vocation avant tout utilitaire.

Ce jardin qui pouvait être celui d'un curé, d'un évêque, d'une congrégation religieuse avait pour but de pourvoir à la subsistance de quelques personnes en fournissant des légumes et des fruits, c'est donc à la base un jardin potager, mais aussi des fleurs, pour fleurir l'autel, et dit-on une vigne pour le vin de messe, ainsi que quelques plantes médicinales.

C'est devenu un style de jardin dont la première caractéristique est de mélanger les fleurs et les légumes, et une grande variété de plantes simples, traditionnelles, non sophistiquées, dont des plantes condimentaires. Le plan en carrés, plus ou moins rigoureux, est adouci par le mélange des plantes vivaces et annuelles. On n'y trouve pas de pelouses, sauf parfois en guise d'allées, délimitées par des bordures végétales. Il s'oppose à une évolution qui a conduit généralement à la séparation totale du potager du jardin d'agrément, le reléguant dans un coin éloigné, caché souvent derrière une haie.

Sa variété en fait un lieu agréable de repos et de méditation. Il se compose souvent de quatre parterres carrés au milieu duquel se trouve un puits, ou d'un bassin qui attire les oiseaux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_de_cur%C3%A9

11 recettes pour un beau "jardin de curé"
02/02/2010

Le charme suranné de ces jardins évoquant immanquablement celui de nos grands-mères nous transpose dans notre enfance bénie. Flâner au jardin permettait alors de grappiller des fruits mûrs à point ou de jouer à cache-cache dans la végétation. Recréer une telle atmosphère nous reconnecte donc avec notre âme d'enfant, toujours prête à s'étonner des beautés et ressources de la nature.

Une tout autre échelle
Afin de renforcer nos souvenirs d'enfance (ou bien d'en concocter pour nos bambins), songez à installer des plantes géantes telles que topinambours, soleils annuels, miscanthus… Cette végétation surplombante transporte l'esprit dans une autre dimension sensorielle.


Chemins et passages
Soignez le dessin et le type de circulations de manière à privilégier les surprises. Ne faites pas des allées trop larges et droites, mais bien plutôt des petits chemins tortueux, des "couleuvres" où l'on chemine en frôlant la végétation. Dans un grand jardin, inspirez-vous d'un sentier muletier.


Charmant fouillis
En installant des plantes diverses et variées côte à côte, vous obtiendrez un tableau sans prétention et non-conformiste apte à troubler l'esprit le plus cartésien. Là encore, vous multiplierez les surprises tout en privilégiant une atmosphère onirique. En mélangeant fleurs, fruits et légumes, vous privilégierez en outre une belle biodiversité. De fait, vous freinerez la propagation des maladies et encouragerez la microfaune et la vie animale, conditions propices à un équilibre rendant quasi inutiles les traitements chimiques. Encouragez le tohu-bohu en employant de nombreuses plantes annuelles ou vivaces qui se ressèment volontiers : soucis, pavots de Californie, capucines, linaires…


Bien choisir ses variétés
Recherchez les fleurs surannées comme les œillets mignardises parfumés, les dahlias pépères aux tons passés, les gros bégonias plantureux. Essaimez des pieds de roses anciennes et de lis de la Madone, de Bâton de Jacob ou de laurier de Saint-Antoine. Osez aussi les contrastes entre simples fleurettes vagabondes et fleurs kitsch telles que les nouveaux échinacéas à fleurs doubles ou encore les pivoines en arbre.


Accumulez les éléments hétéroclites
Sans pour autant transformer votre jardin en brocante de plein air, dénichez des structures typées : vieux puits en pierre, arches en fer forgé, antique pompe à bras… de vieux ustensiles , des éléments de pierre sculptée… qui camperont parfaitement votre décor.


Bordures de charme et haies champêtres
Soignez vos bordures en employant les buis, mais aussi le fusain nain, voire les véroniques arbustives naines. De même, optez pour un look campagnard grâce à des plantations périphériques formées de haies libres en essences locales: prunellier, charme, troène…


Des plantes pour se soigner
Les plantes officinales ou aromatiques offrent de nombreux avantages. La plupart sont en effet fort décoratives et montrent d'ailleurs des variétés à feuillage panaché. Profitez de leurs feuilles odoriférantes en les froissant à chaque occasion, de leurs vertus médicinales ou encore de leurs saveurs étonnantes, capables de revisiter votre cuisine.


Des plantes pour les bouquets
Avec quelques paquets de graines, à semer directement en place, il vous sera facile, ceci à peu de frais, d'obtenir des brassées de fleurs pour vos bouquets. Cultivez ainsi les immortelles, les reines-marguerites, les queues de renard, de gros zinnias ou encore les plantes à capsules décoratives pour bouquets secs : pavot somnifère, nigelle de Damas… Plantez des cormes de glaïeuls, des tubercules de dahlias, tous si faciles à cultiver. Vous retrouverez bien vite le plaisir des cueillettes profuses.


Des fruits à grappiller à l'envi
Le plaisir de tous nos sens ne serait pas complet sans la saveur incomparable des fruits et petits fruits cueillis à point et encore gorgés de soleil. Pensez à palisser une vigne en forme de treille. Dans un petit jardin, les fruitiers palissés en palmette ou en cordon ne prendront que peu de place. Un fuseau de poirier pourra aussi trôner au beau milieu de votre jardin à moins que, la place ne manquant pas, vous optiez pour un cerisier, un petit abricotier ou encore pour des essences rustiques et campagnardes telles que néflier ou cognassier. Les petits fruits, cassissiers, groseilliers, framboisiers ou fraisiers quant à eux, se plairont en périphérie du jardin ou bien au beau milieu des massifs pour des glanes gourmandes.


Des plantes oubliées
Côté potager, c'est le grand retour des légumes anciens, aux saveurs perdues. La plantureuse rhubarbe, le chou Daubenton, l'ail ou l'oignon rocambole, le panais et moult fraisiers comme la grosse fraise 'Mme Moutot' feront assurément vos délices.


Des végétaux bien typés
Réservez une place de choix à certaines plantes qui, par leur aspect seulement, suffisent à instiller une atmosphère désuète. Il en est ainsi du buis sous toutes ses formes, en bordure, topiaire ou bosquet et dont l'odeur est si prégnante. La charmille est aussi fort accommodante et malléable. L'if, robuste, docile et au feuillage sombre signe aussi les jardins d'antan tout comme le laurier d'Alexandrie (Danae racemosa). Le lierre au feuillage vernissé et persistant connotera le moindre recoin. Quant aux arbustes classiques, ils embaumeront tout le jardin de leur charme et de leurs parfums surannés: seringats, lilas ou glycines.

http://www.plantes-et-jardins.com/magazine/dossier/index.asp?dos_id=305



Le jardin de curé
Posté dans JardiConseils, JardiWeb le 25 février 2010 —

Le jardin de curé, appelé également jardin des simples, était à l’origine un jardin situé près de l’église ou du presbytère. On y cultivait plusieurs familles de plantes : jardin potager et fruitier pour se nourrir, plantes médicinales pour se soigner, fleurs pour décorer l’église, vignes pour le vin de messe… Bref, de la culture utile !


Des plantations utiles !

Le jardin de curé est un mini-jardin à la française : des rectangles de taille moyenne (2 à 3m2 maximum) emplis de plantes simples, traditionnelles vivaces ou annuelles et souvent mélangées entre elles, sont bordés de lavandes, de thyms ou de buis et séparés par des allées gravillonnées ou plantées d’herbe. Un jardin de curé réussi propose non seulement des plantations variées mais doit également être esthétique : la symétrie des couleurs ou des feuillages en fait un lieu agréable de repos et de méditation.


Connaissez-vous les 7 éléments que l’on doit trouver dans un jardin de curé ?

Des légumes et des fruits pour nourrir Monsieur le curé
Des fleurs pour orner l’église
Des plantes officinales car les curés soignaient aussi les corps autrefois
De la vigne, pour du vin de messe
De l’eau pour arroser et pour les petits oiseaux (le puits central)
Du buis, symbole de l’éternité, aspergeant d’eau bénite les fidèles, le jour des Rameaux
Une statue de la Sainte Vierge pour la prière de Monsieur le curé

http://www.jardishopping.com/blog/sites-jardin/le-jardin-de-cure.html


Faire son jardin de curé

très peu employé de nos jours dans l’univers des jardins, pourtant « le jardin de curé » fait référence à un style très ancien que l’on trouvait près des églises et presbytères. De petits espaces clos composés de nombreuses plantes et divers aromates qui servaient à la consommation personnelle.

Zoom sur les étapes pour fabriquer soi-même son petit jardin atypique !


Le jardin de curé, qu’est ce que c’est ?

Comme cité plus haut, ce jardin avait une vocation utilitaire. Entretenu par un curé, évêque ou une congrégation religieuse, il servait à l’alimentation avec la cultivation de légumes et fruits, de fleurs ou de plantes médicinales. Un potager en somme.

Aujourd’hui, c’est devenu un vrai style à part entière où les utilisateurs mélangent fleurs, légumes et plantes simples. Le plan en carrés est adouci par le mélange des plantes vivaces et annuelles. Il s’oppose à une évolution qui a conduit généralement à la séparation totale du potager du jardin d’agrément, le reléguant dans un coin éloigné, caché souvent derrière une haie. Plutôt zen, c’est un vrai lieu de méditation composé généralement de quatre parterres carrés au milieu duquel se trouve un puits, ou un bassin qui attire les oiseaux.

La réalisation d’un jardin de curé

- Choisir l’espace dans lequel sera installé le jardin. Il faut qu’il soit clos entouré de murs ou de haies. Pour bien faire, il faut délimiter des massifs géométriques au sol, séparés par des allées. Pas trop grands ni trop petits pour l’accessibilité. Pour les outils, choisir une bêche ou des piquets et de la ficelle. Ces derniers seront plus faciles au début.


- Tout au long de la haie, il faut choisir des espèces hautes afin d’équilibrer le tout (groseilliers, cassissiers, framboisiers) ils auront pour vocation de protéger le reste. Mélanger aussi avec des roses colorées à longues tiges. Pour garnir de légumes, les artichauts sont parfaits sinon des tournesols.

- Se faire plaisir sur les massifs, planter au choix : Pour les légumes : oignons, pommes de terre, radis, carottes et salades ; pour les semis des rangs de myosotis, lin, impatiens, immortelles, cosmos. Border enfin chaque carré de plantes aromatiques : santoline, thym, persil, menthe… Pour ceux et celles qui aiment les plantes grimpantes, fixer aux piquets des capucines ou volubilis !

Le tour est joué, le principe tient dans l’harmonie et le bon sens de la plantation. Si vous souhaitez en savoir plus, il y a également les derniers livres de jardin et bricolage ou les DVD documentaires sur les espèces de plantes. Attention toutefois à choisir celles de la région qui supporteront bien le climat. Pour l’entretien, couper, arroser (certaines plantes plus fragiles) régulièrement. Vivement le printemps !!

La coutume :

Des légumes et des fruits pour nourrir Monsieur le curé
Des fleurs pour orner l’église
Des plantes officinales car les curés soignaient aussi les corps autrefois
De la vigne, pour du vin de messe (dans la serre)
De l’eau pour arroser et pour les petits oiseaux (le puits central)
Du buis, symbole de l’éternité, aspergeant d’eau bénite les fidèles, le jour des Rameaux
Une statue de la Sainte Vierge pour la prière de Monsieur le curé


LE JARDIN DE CURE 56-jardins-de-cure-233x300
Revenir en haut Aller en bas
argileblanche
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
argileblanche


LE JARDIN DE CURE Empty
MessageSujet: Re: LE JARDIN DE CURE   LE JARDIN DE CURE Horlog10Lun 19 Avr - 17:09

bonjour oueceklair ,
je trouve que tu te fais rare en ce moment sur le forum , je suis donc heureuse de te retrouver à l'occasion de ce charmant sujet que j'ai lu et admiré avec plaisir .

LE JARDIN DE CURE 197640 LE JARDIN DE CURE 197640 LE JARDIN DE CURE 197640
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


LE JARDIN DE CURE Empty
MessageSujet: Re: LE JARDIN DE CURE   LE JARDIN DE CURE Horlog10Mar 27 Avr - 8:34

LE JARDIN DE CURE 133372 sujet trés sympathique !
je jardine chaque année un peu plus et mon Dieu que la nature est généreuse !
c'est un vrai moment magique que de voir pousser son jardin comme un tableau aux milles couleurs....et alors quand en plus tu passes à la dégustation LE JARDIN DE CURE 733870 LE JARDIN DE CURE 896588 LE JARDIN DE CURE 213653 !!!

merci pour cette visite !
trés bonne journée LE JARDIN DE CURE 817111
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LE JARDIN DE CURE Empty
MessageSujet: Re: LE JARDIN DE CURE   LE JARDIN DE CURE Horlog10

Revenir en haut Aller en bas
 
LE JARDIN DE CURE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE JARDIN DE CURE
» Le mythe du jardin d'Eden
» Petit insecte mignon dans mon jardin .. quelle espece ?
» Jardin exotique de Monaco
» Partage de ma joie et mon jardin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Un meilleur respect des Hommes, de la Terre et de la vie :: La simplicité volontaire-
Sauter vers: