Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Mer 14 Avr - 14:41


Question: "Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?"


Réponse: L’Eglise Catholique romaine soutient que son origine remonte à la mort, la résurrection et l’ascension de Jésus-Christ autour de l’an 30 de notre ère. L’Eglise Catholique se proclame comme étant l’Eglise pour laquelle Jésus-Christ est mort, l’Eglise établie et bâtie par les Apôtres. Est-ce la vraie origine de l’Eglise Catholique? Bien au contraire. Même une lecture superficielle du Nouveau Testament montre que l’Eglise Catholique n’a pas ses origines dans les enseignements de Jésus ou de Ses apôtres. Le Nouveau Testament ne fait aucune mention de la papauté, de l’adoration de Marie (ou de l’immaculée conception de Marie, de la virginité perpétuelle de Marie, de l’assomption de Marie, ou de Marie en tant que co-rédemptrice et médiatrice), des requêtes aux saints dans les Cieux afin de bénéficier de leurs prières, de la succession apostolique, des ordonnances dans le fonctionnement de l’église, telles que le baptême des enfants, la confession des péchés à un prêtre, le purgatoire, les indulgences, ou l’égale autorité de la tradition de l’église et des Ecritures. Si donc l’origine de l’Eglise Catholique ne se trouve pas dans les enseignements de Jésus et de Ses apôtres, comme mentionné dans le Nouveau Testament, quelle est la vraie origine de l’Eglise Catholique?

Au cours des 280 premières années de l’histoire chrétienne, le christianisme était interdit par l’empire romain, et les chrétiens étaient terriblement persécutés. Cette situation a changé après la “conversion” de l’Empereur romain Constantin. Celui-ci a “légalisé” le christianisme à l’Edit de Milan en 313 de notre ère. Plus tard, en 325, Constantin a convoqué le Concile de Nicée, dans une tentative d’unification du christianisme. Constantin percevait le christianisme comme une religion capable d’unir l’Empire romain qui commençait, à cette période, à se fragmenter et à se diviser. Bien que cela aurait semblé être une situation favorable pour l’église chrétienne, les résultats ont été tout sauf positifs. Tout comme Constantin a refusé d’embrasser totalement la foi chrétienne, mais a conservé plusieurs de ses croyances et pratiques païennes, de même l’église qu’il a promue était un mélange de la vraie chrétienté et du paganisme romain.

Constantin a jugé que l’Empire romain étant si vaste, expansif et divers que personne n’accepterait d’abandonner ses croyances religieuses pour embrasser le christianisme. Il a donc autorisé et même encouragé la “Christianisation” des croyances païennes. Des croyances complètement païennes et non bibliques se sont vues attribuer de nouvelles identités “chrétiennes”. En voici quelques exemples clairs :

(1) Le culte d’Isis, une déesse mère égyptienne, a été absorbé dans le christianisme en remplaçant Isis par Marie. Plusieurs des titres utilisés pour Isis, tels que “la Reine du Ciel,” “la Mère de Dieu” et “theotokos” (celle qui a enfanté Dieu) ont été attribués à Marie. Celle-ci a reçu un rôle exalté dans la foi chrétienne, largement au-delà de celui que la Bible lui attribue, afin d’attirer les adorateurs d’Isis vers une religion qu’ils n’auraient autrement pas embrassée. Plusieurs temples d’Isis ont été, en effet, convertis en temples dédiés à Marie. Les premiers indices clairs de la Mariologie catholique figurent dans les écrits d’Origène, qui vécut à Alexandrie en Egypte, ville qui était le point focal de l’adoration d’Isis.

(2) Le mithraïsme était une religion pratiquée dans l’Empire romain entre le 1er et le 5ème siècle de notre ère. Elle était très populaire chez les Romains, en particulier parmi les soldats romains, et était possiblement la religion de plusieurs empereurs romains. Bien que le Mithraïsme n’ait jamais eu de statut “officiel” dans l’empire romain, il a été de facto la religion officielle jusqu’à son remplacement par le christianisme, pendant le règne de Constantin et des empereurs romains suivants. L’une des principales caractéristiques du Mithraïsme était un repas sacrificiel, au cours duquel l’on mangeait la chair et buvait le sang d’un taureau. Mithra, le dieu du Mithraïsme, était “présent” dans la chair et le sang du taureau qui, lorsque consommé, donnait le salut à ceux qui ont participé au repas sacrificiel (la théophagie, le fait de manger son dieu). Le Mithraïsme possédait également sept “sacrements,” ce qui rend les similarités entre cette religion et le Catholicisme romain trop nombreuses pour être ignorées. Constantin et ses successeurs ont trouvé un substitut facile au repas sacrificiel du Mithraïsme dans le concept de la Sainte Cène / la Communion chrétienne. Malheureusement, certains chrétiens primitifs avaient déjà commencé à associer du mysticisme à la Sainte Cène, rejetant le concept biblique de commémoration simple et respectueuse de la mort de Christ et de son sang versé. La Romanisation de la Sainte Cène est l’accomplissement de la transition vers la consommation sacrificielle de Jésus-Christ, appelée Messe catholique / Eucharistie.

(3) La plupart des empereurs (et citoyens) romains étaient hénothéistes. Un hénothéiste est une personne qui croit en l’existence de plusieurs dieux, mais en se focalisant sur un de ces dieux ou en lui donnant la suprématie sur les autres dieux. Par exemple, le dieu romain Jupiter avait la suprématie sur le panthéon des dieux romains. Les navigateurs romains étaient souvent des adorateurs de Neptune, le dieu des océans. Lorsque l’Eglise catholique a absorbé le paganisme romain, elle a simplement remplacé le panthéon des dieux par les saints. Tout comme le panthéon des dieux romains comprenait un dieu de l’amour, un dieu de la paix, un dieu de la guerre, un dieu de la force, un dieu de la sagesse, etc., l’Eglise catholique possède aussi un saint qui “contrôle” chacun de ces éléments, et plusieurs autres catégories. Tout comme beaucoup de villes romaines avaient leur dieu personnel, l’église catholique a aussi attribué des “saints patrons” aux villes.

(4) La suprématie de l’évêque romain (la papauté) a été créée avec le soutien des empereurs romains. La ville de Rome étant le centre du gouvernement de l’empire romain, et étant donné que les empereurs romains résidaient à Rome, cette ville s’est hissée au premier rang dans toutes les facettes de la vie. Constantin et ses successeurs soutenaient l’évêque de Rome en tant que dirigeant suprême de l’église. Bien évidemment, il était mieux, pour l’unité de l’empire romain, que le gouvernement et la religion d’Etat soient basés dans le même endroit. Bien que la plupart des autres évêques (et chrétiens) aient résisté à l’idée de suprématie de l’évêque de Rome, celui-ci a fini par atteindre la suprématie, grâce au pouvoir et à l’influence des empereurs romains. Après la chute de l’empire romain, les papes on récupéré le titre qui appartenait auparavant aux empereurs romains – Pontificus Maximus.

Il existe beaucoup d’autres exemples, mais ces quatre cas sont suffisants pour démontrer la vraie origine de l’Eglise Catholique. Bien sûr, l’Eglise Catholique romaine nie l’origine païenne de ses croyances et pratiques. Elle déguise ses croyances païennes par des conceptions théologiques compliquées. L’Eglise Catholique excuse et nie son origine païenne sous le masque de la “tradition de l’église.” Reconnaissant que plusieurs de ses croyances et pratiques sont totalement étrangères aux Ecritures, l’Eglise Catholique est obligée de nier l’autorité et la suffisance des Ecritures.

L’Eglise Catholique tire son origine du compromis tragique entre le christianisme et les religions païennes qui l’entouraient. Au lieu de proclamer l’Evangile et de convertir les païens, l’Eglise Catholique a “christianisé” les religions païennes et “paganisé” le christianisme. En brouillant les différences et effaçant les distinctions, oui, l’Eglise Catholique s’est rendue attirante pour le peuple de l’empire romain. L’un des résultats de cette situation est que l’Eglise Catholique est devenue la religion suprême dans le “monde romain” pendant des siècles. Toutefois, un autre résultat est la plus grande forme d’apostasie dans le christianisme vis-à-vis du vrai Evangile de Jésus-Christ et de la proclamation vraie de la Parole de Dieu.

2 Timothée 4:3-4 déclare, “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.”

gotquestions.org


Sans parler des plagiats de légendes sumériennes

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
argileblanche
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 1:40

j'adhère totalement à cette démonstration .

merci Astya de proposer des textes instructifs qui remettent les pendules à l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 10:45

De rien Argile
Tu comprends pourquoi je dis que tout n'est pas a jeter dans la bible ? mais il faut aussi se méfier de tout ce qui est deformé, volontairement ou non Donc pour moi, le mieux et de voir ce qu'il y a dans les civilisations anterieures

Ce que je comprends avec tout ça :

Nammu ( la mere des dieux summeriens ) = Isis ( le mere de dieu ) = Marie
Enki ( dieu sumerien et fils et amant de nammu = histoire complexe ) = osiris /horus = Jesus
Enlil (dieu sumerien = fils de Enki ) = seth = satan

La desse mere d'abord amante de Enki, decouvre que ce dernier est son fils ..
= la résurrection d’Osiris par Isis en Horus chez les egyptiens.

Après Le Secret des Étoiles Sombres et Adam Genisis, voici le dernier opus d’Anton Parks, auteur hors norme qui poursuit ici son exploration de nos origines à travers les mythes et les textes fondateurs de l’humanité. Une approche unique qui mêle linguistique, archéologie, ufologie et spiritualité.

Avec Le Testament de la Vierge, Parks examine en détail et met en évidence une filiation directe entre mythes chrétiens, égyptien et sumérien. L’histoire de l’humanité semble bégayer les enjeux qui présidèrent à sa genèse. [...]

L’originalité de la recherche de Parks est de laisser entrevoir une histoire articulant parfaitement les mythes fondateurs de Sumer et de l’Égypte en décryptant les manipulations successives opérées sur les textes par les différents clergés, conférant à ces dieux égotiques un caractère surnaturel, impénétrable et punisseur. Sur cette base est née la monarchie de droit divin, dont toutes les structures de pouvoir centralisé ne furent, au final, que des réplications.

D’une certaine façon, l’homme s’est employé jusqu’ici à reproduire des systèmes fidèles à l’image qu’il se fait de son rapport au divin. [...]

La mise à mort d’Osiris contraindra Isis à édifier sur le site de Gizeh la Grande Pyramide, machine à réincarner doublée d’une porte des étoiles aux proportions gigantesques qui demeurent une énigme aux yeux des égyptologues. La construction de la Grande Pyramide remonterait, selon Anton Parks, à plus de 10 000 ans avant notre ère. Le plus étonnant est cette alliance de technologie avancée et de science alchimique, mêlant un ingénieux dispositif de production d’énergie électrique, des bobines Tesla en guise d’amplificateurs d’énergie, des éléments architecturaux très précis et des rituels quasi chamaniques.

Contrairement aux datations officielles, la Grande Pyramide ne serait pas l’édifice le plus récent mais bien le plus ancien de Gizeh. Les autres pyramides édifiées plus tardivement et technologiquement moins sophistiquées auraient servi de moyen de communication avec le cosmos. Au cours des siècles, le savoir s’est perdu et elles sont devenues de « simples » monuments funéraires, symboles du « passage vers d’au-delà » du pharaon.

De nombreux auteurs ont établi une relation entre les premières représentations de la Vierge et l’enfant et celles du culte d’Isis et d’Osiris. Parks va beaucoup plus loin et décèle dans les évangiles de nombreux traits qui font un troublant écho au mythe osirien. Par exemple, l’intérêt chrétien pour l’aspect douloureux et sanglant du destin du Christ comme la résurgence du mythe de la résurrection d’Osiris par Isis en Horus, dont les macabres détails recouvrent le recours au corps, au sang et aux gènes. Le rituel osirien de résurrection porte le troublant nom de « KRST » qui signifie en égyptien « enterrement » ou « mise en terre » ou encore Keresit qui peut se traduire par « funérailles du père » ou « funérailles du Roi ».

Ce pourrait également bien être en lien avec le premier souverain du peuple égyptien que fut Osiris que les évangiles ont qualifié le Christ de « Roi des Juifs », titre étrangement politique dans un contexte éminemment religieux. Toujours dans la tradition égyptienne, à l’issue des funérailles d‘Osiris, Isis acquiert le pouvoir de procréer le « Mesi », terme qui signifie « fait à la ressemblance de … » grâce à un matériau premier qui n’est ni plus ni moins que le corps d’Osiris appelé « Yuef » ; le corps jouant ici le rôle du « père » du « Mesi » qui n’est autre que le « Josef » de la tradition chrétienne, père de convention du « Messie » Jésus. Il ne s’agit que d’une petite partie des correspondances linguistiques et symboliques entre les deux événements et les deux traditions. Le Messie Roi des Juifs, fils de Marie correspond bien au Mesi (Horus, dont la royauté sera contestée par le clergé !), fils de Meri (Isis) et du « Yuef » d’Osiris, le « mis à mort » bientôt ressuscité, soit le KRST.

Karmaone et David Dennery – Nexus France, n°63 – juillet-août 2009

Encore un livre que j'ai prevu de lire j'aurais jamais assez d'une vie avec tout ce que je veux lire



------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
ecra
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 11:40

Moi je l'ai lu celui là.
C'est intéressant mais j'ai eu parfois du mal à le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 11:51

Oui, c'est pas toujours facile, Anton Parks, il faut suivre ... c'est une vraie saga, en plus si tu n'as pas lu ses livres dans le bon ordre pour déjà découvrir les différentes race reptilienne, leur univers etc .. c'est peut-être normal.
Lis déjà les deux tomes du secrets des étoiles sombres et adam genesis .. car c'est tout un univers qui se met en place ... a ne pas lire quand on se sent fatigué je n'ai lu que le premier tome et le tout début du second, mais trop de fatigue, j'ai arrête pour le moment.Mias c'est digne d'une "guerre des etoiles", d'un "Dune", ou d'un "seignueur des anneaux"


------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
ecra
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 11:53

Plus tard parce que j'ai 777, le secret de fatima et l'enquête sur les anges à lire avant.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 11:59

Ha ba oui, tu peux pas tout lire en meme temps wink si tu savais le nombre de livres que j'ai en attente blup

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
ecra
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 12:07

^^Oué depuis que je suis ici, j'en lis encore plus qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 13:38

Certains sujet donne envie d'en connaitre plus en fait


------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 14:07

l'eglise est bel et bien l'arnaque du milleniare (de deux que dis-je!) ca c'est sur!!! et dire que des millions et millions de gens ont suivi cette aberration des centaines d'années, tuant par les croisades, s'empechant de penser par eux meme, de chercher le veritable amour... sans compter, que Dieu est pu instaurer une hierarchie religieuse (pape mes fesses, bien que j'eu beaucoup de respect pour jean paul II) rien que ca est une aberration!
le deuxieme ou troisieme point me fait cogiter, en ce qui concerne la chair. N'y a t-il pas ecrit dans le nouveau testament que Jesus aurait dit "mangez, ceci est ma chair (le pain) et buvez, ceci est mon sang (le vin?)" bon, ca change rien au fait que de toute facon le nouveau testament n'est absolument pas les ecritures originelles, mais de ce que je comprends, on dirait que c'est pas marqué dans la bible, alors qu'en fait si... ?
et plus ou moins dans le sujet, ce pretre au chili qui fait scandale en argumantant "le lien evident entre l' homosexualité et la pedophilie!" j'lui mettrait un bon coup de pied dans le derriere et lui ferai remarqué le lien etroit entre l'eglise et la pedophilie, a ce bouffon...
merci astya de nous denicher tout ca!!!
Revenir en haut Aller en bas
ecra
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 14:35

En effet l'homosexualité est juste du sexe entre 2 personnes du même sexe. C'est tout.
C'est pas qui tu baises qui change qui tu es. L'Eglise ne l'a jamais compris mais Dieu si. L'Amour c'est l'amour et rien de plus.
Pour la pédophilie, l'Eglise la couvre pourquoi? Parce que c'est leur célibat forcé et leur manque de clairvoyance qui l'ont créé et ont permis ça.
Et les prêtres pensaient que c'est deux choses se ressemblent ne sont plus Dieu d'être appelé humain.


Pour moi qu'est ce que l'Amour:
ce n'est pas l'amour d'une mère pour son enfant
ce n'est pas l'amour de Dieu pour sa création
ce n'est pas l'amour de deux adultes les uns pour les autres
ce n'est pas l'amour de frère et sœur
ce n'est pas l'amour des hommes pour les autres hommes (et femme)

L'Amour c'est pas chacun de cela c'est tous ensemble. Voila pour moi, ce qu'est l'Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 14:53

lounaaa a écrit:
l'eglise est bel et bien l'arnaque du milleniare (de deux que dis-je!) ca c'est sur!!! et dire que des millions et millions de gens ont suivi cette aberration des centaines d'années, tuant par les croisades, s'empechant de penser par eux meme, de chercher le veritable amour... sans compter, que Dieu est pu instaurer une hierarchie religieuse (pape mes fesses, bien que j'eu beaucoup de respect pour jean paul II) rien que ca est une aberration!
le deuxieme ou troisieme point me fait cogiter, en ce qui concerne la chair. N'y a t-il pas ecrit dans le nouveau testament que Jesus aurait dit "mangez, ceci est ma chair (le pain) et buvez, ceci est mon sang (le vin?)" bon, ca change rien au fait que de toute facon le nouveau testament n'est absolument pas les ecritures originelles, mais de ce que je comprends, on dirait que c'est pas marqué dans la bible, alors qu'en fait si... ?
et plus ou moins dans le sujet, ce pretre au chili qui fait scandale en argumantant "le lien evident entre l' homosexualité et la pedophilie!" j'lui mettrait un bon coup de pied dans le derriere et lui ferai remarqué le lien etroit entre l'eglise et la pedophilie, a ce bouffon...
merci astya de nous denicher tout ca!!!

Pour ce qui est du sexe et de la religion. Les dieux sumériens pratiquaient l'acte sexuel. Il permettait la guérison. Dans la légende sumérienne de la genèse, la grande déesse "s'assoit sur le sexe" du dieu malade pour le guérir .. l'acte sexuel est considéré chez les dieux sumériens comme bénéfique, voir un style de rituel comme le tantra, le sexe ferait circuler les énergies .. attention, on ne parle pas de baises bestiales mais de faire l'amour
D'ailleurs ont voit ou sa conduit le manque de sexe chez certains pretres.

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
argileblanche
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 15:12

loulou , bonjour

pour ta question sur la cène , jésus a béni et partagé du pain et du vin avec ses disciples , ses paroles étaient des images symboliques , il a ensuite demandé à ses disciples de refaire cela en mémoire de lui .
C'est ce que font les protestants , ils mangent du pain sans levain , boivent du vin , cela en mémoire de lui , mais ils savent que ce n'est que du pain et du vin .

tandis que l'église catholique prétend que c'est réellement le corps et le sang de jésus qui se retrouve miraculeusement dans l'hostie ( bien qu'on ne le voit pas ) , ce "miracle" ils l'appellent le miracle de" la transsubstantiation " de l'hostie en corps et sang de jésus , donc les pratiquants catholiques mangeraient réellement jésus , et là ça rejoint la religion paienne dont les adeptes mangeaient leur dieu par l'intermédiare du taureau .
je ne sais pas si je t'ai bien expliqué
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 15:18

c'etait deja pratiqué chez les egyptien
http://pagesperso-orange.fr/eglise.animiste/eca.htm

L'Eucharistie dans le Rituel OSIRIEN..

IL EXISTE BON NOMBRE DE "MYSTÈRES" DANS LA RELIGION CHRÉTIENNE QUE NOUS DÉVOILE LA RELIGION D'OSIRIS DE L'ÉGYPTE ANTIQUE. L’EUCHARISTIE EST L’UN D’EUX...

Comme le savent de nombreux frères et sœurs de religion catholique à travers le monde, l’eucharistie est le moment fort de la messe.
C’est le moment où, par l’intermédiaire du prêtre, Jésus est sensé s’incarner dans le pain et dans le vin, qui vont respectivement correspondre à son corps et à son sang. Pourquoi, comment ? C’est un Mystère divin nous disent les prêtres ! Par la suite, lors de la communion, les fidèles vont alors recevoir, le corps du Christ.

Pour beaucoup, c’est le mystère central de la religion chrétienne qui marque son originalité par rapport à toutes les autres religions. Ce moment spécial, a été pour certain, révélé par Dieu lui-même à Jésus qui l’a lui-même révélé qu’aux Juifs. Du moins c’est ce que vous croyiez avant de surfer sur le site web de l'église animiste.
Quelle est donc l’origine de l’eucharistie ?

Si nous admettons le fait que Moïse fut le guide spirituel du peuple hébreu et qu’il reçu son enseignement religieux dans le temple égyptien d’Héliopolis, nous avons déjà fait un pas vers la résolution de ce mystère.

Si nous admettons encore que les Grecs ont attesté que les Ethiopiens, ancêtres des Egyptiens anciens, ont les premiers rendus dans l’antiquité, un culte à Dieu, nous avons déjà fait ensemble un deuxième pas significatif...

Entrons maintenant dans le mystère...


A l’origine, les hommes considéraient que Dieu (Neter) et les siens (Neterou) prenaient un repas rituel qui se différenciait des offrandes que leurs déposaient régulièrement les fidèles dans les temples par dévotion. Pharaon, qui était censé être le "Sa Ra", c’est à dire le "fils de Dieu" sur terre, devait, après tout un rituel de purification, prendre part à ce repas spécial avec le divin, à travers une cérémonie religieuse. Le repas de nature variée (fruits, viandes, boissons) était d’abord purifié (eau, encens...) par des prêtres initiés. Par la suite, le roi prenait part au festin divin dans un lieu sacré du temple, c’est à dire qu’il se laissait pénétrer par l’essence divine de Dieu et de ses Neterou et devenait à son tour un immortel, c’est à dire un OSIRIS.

Par la suite vers le Moyen Empire, ce repas initiateur fut remplacé par un simple pain/gâteau, nommé "Tehnen" à un certain niveau d’initiation et "Mesi" pour les fidèles. Celui-ci représentait symboliquement le corps d’Osiris. Rompre le pain/gâteau correspondait au fait de libérer la puissance d’OSIRIS qui permettait à l’initié d’effectuer le passage de la vie, vers la vie éternelle. D’où le fait que ce rituel était particulièrement accompli pour les défunts ou futurs défunts.

Qui est Osiris ? De son vrai nom "Wosiré", "Celui qui veille sur le trône divin", Osiris était pour les Africains anciens, un envoyé de Dieu dont la mission fut de révéler aux hommes les us et coutumes de la vie sédentaire (agriculture) et l’existence du divin. Dans les textes sacrés des pyramides, il est à juste titre appelé "Wn Nefer" à savoir "l’être divin perpétuellement bon". Il est celui qui détient les "secrets de la germination éternelle du corps de Geb" (Geb symbolisant la terre) et qui a introduit parmi les hommes la loi divine de Râ (Dieu) qui régit l’univers entier : Maat (la vérité-justice). Il est donc aussi appelé "Neb Maat", à savoir, le "Seigneur de la vérité et de la justice".

Osiris symbolise donc la justice et l’amour du divin. Répondant à l’appel divin de parcourir la terre habitée avec divers spécialistes (agriculteurs, architectes, musiciens, prêtres, etc...) pour enseigner à l’humanité les us et attitudes humaines ainsi que les rituels religieux, il eut une renommée internationale selon les dires même des Grecs anciens (ex. Diodore de Sicile).

Par essence, le corps d’Osiris était associé à ce gâteau/pain pour les raisons suivantes. Tué par le mal (Seth), il ressuscita d’entre les morts grâce à l’action de Dieu invoquée pieusement par sa femme ISIS (Oui, cette expérience divine, Osiris l’avait déjà vécu 3000 ans avant Jésus). Il descendit par la suite dans la "Douat" (monde souterrain) pour y juger les âmes des défunts désireux de rejoindre Dieu dans son paradis divin (Sekhet Arou). Mais son image resta fortement associé aux fruits de la terre (blé, céréales, orges...) et à leur transformation en nourriture (pain, gâteau). L’esprit d’Osiris résidait ainsi pour les anciens dans le blé. Le "pain/gâteau" dit "Mesi" symbolise donc Osiris et le rompre en plusieurs morceaux représente symboliquement sa passion, son dépècement par Seth (après avoir tué Osiris, Seth l’avait aussi dépecé en plusieurs morceaux).

On libère ainsi l’esprit d’Osiris qui par cet acte qui devient une lumière céleste, solaire, spirituelle et divine. Vous l’avez compris, les morceaux sont donc donnés aux fidèles.

Cette action est un symbole pour eux car en mangeant la divinité ils se fortifient et s’assurent la vie éternelle tout comme Osiris. Ainsi, dans un hymne des Textes sacrés des pyramides (formule 273-274, n° 397), il est dit à propos d’Osiris : "Tu es le père et la mère des hommes, ils vivent de ton souffle, ils mangent la chair de ton corps".

A l’origine, dans le rite sacré associé à la rupture du corps d’Osiris symbolisé par le "gain/pain", il n’est pas fait directement mention du vin mais plutôt de l’eau (noun) comme symbole de la renaissance spirituelle des fidèles (baptême). Cependant, le vin (autre savoir légué aux hommes par Osiris) existait bel et bien en Égypte et on va le retrouver.

Le vin utilisé lors de la communion chrétienne est rouge et doux. Il symbolise le sang du Christ. Mais dans un rite lié à la protection divine de l’Égypte contre les assauts de Seth, pharaon boit du vin coupé d’eau. Cet acte symbolisait celui accompli par le fils d’Osiris, à savoir Horus qui avait prit la succession royale de son père sur terre.

Vainqueur des ennemis de l’Égypte, Horus avait bu un peu de leur sang et par là même, maîtrisé leur force et leur puissance mystique (Cf. Mythe d’Horus, Naville). Souhaitant parfaire leur rite sacré, les prêtres égyptiens vont donc compléter le rite du pain, symbole du corps d’Osiris, par celui du vin/eau, symbole du sang d’Osiris. Les fidèles s’approprient ainsi la divinité et s’assure la vie éternelle :

"Le pain et la boisson de communion symbolisent ainsi, dès le IIIème millénaire avant J. C. l’essence divine nécessaire pour les Dieux et les hommes. Celui qui reçoit les deux espèces vivra les deux vies ; il s’identifiera à Dieu dans la vie éternelle", dit Assiouty.


Mes frères et sœurs, bien que le rite originel soit beaucoup plus complet en Afrique ancienne (pain/gâteau, eau/vin, miel), l’esprit spirituel de l’eucharistie chrétienne se retrouve parfaitement dans ses origines africaines. Mais les sources africaines permettent de mieux saisir son sens. Osiris ayant révélé aux hommes les bienfaits de l’agriculture et de la fabrication du pain, symbolise aussi ce grain (céréale, blé) qui jeté en terre meurt et renaît sous la forme d’une autre tige de céréale. Cette vision représente la mort et la résurrection d’Osiris (il existe d’ailleurs des fresques où l’on voit le blé pousser directement sur le corps d’Osiris). Le pain renferme son esprit et en le rompant on libère son énergie. Son sang ne vient que compléter ce rituel religieux.

Donc soit les Hébreux ont vécu en Égypte où ils ont découvert ce mystère ? Soit Moïse, le connaissait déjà ? Soit Jésus qui a vécu ses 15 premières années en Égypte, l’a découvert à ce moment ?

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
ecra
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   Jeu 15 Avr - 16:16

Sérieux heureusement que c'est pas le vrai corps de Jésus et le vrai sang. Sinon les gens seraient en réalité cannibale. Alors que l'Eglise dit et affirme que c'est le sang du Christ et son corps......
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est l’origine de l’Eglise Catholique ?
» Toute critique sur l'Eglise Catholique Romaine sera retirée.
» Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif
» Docteurs de l'Eglise Catholique Romaine - Pères de l'Eglise
» L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Spiritualité, ésotérisme :: Spiritualité - Religions - Croyances - Légendes-
Sauter vers: