Développer votre potentiel grâce à la visualisation créatrice et à la méditation. ressources spirituelles gratuites, coaching gratuit, des méditations guidées gratuites et légales. Discussions sur l'ésotérisme et le paranormal, partage.
 
EnvolAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Lun 12 Avr - 11:17

Ce qu'Einstein ne savait pas encore (2:09:56)






Mini-série documentaire britannique en trois volets (1 - le rêve d'Einstein | 2 - La Théorie Des Cordes | 3 - Bienvenue Dans La 11ème Dimension) réalisée en 2004 par Joseph Mac Master, présentée par Brian Greene et basée sur son livre "L'Univers élégant" traitant de la physique quantique, en particulier la théorie des cordes et diffusée notamment en France et en Allemagne sur la chaîne télévisée Arte en 2006. Si vous êtes interessé de loin par la relativité, la mécanique quantique et la théorie des cordes, mais que vous ne comprenez rien aux maths, cette émission est pour vous ! C'est super bien fait, avec des tas d'effets spéciaux pour expliquer les bizarerries de la science moderne aux novices.

La recherche de l’ultime théorie


« Cordes » ou « boucles » ? Fils en vibration ou canevas de lignes et de nœuds ? A l’institut Max-Planck de Potsdam, de jeunes physiciens tentent de trouver LA formule qui expliquerait la cohésion de l’univers.

« La question, c’est ce qu’il y avait au début », déclare Thomas Thiemann, un feutre noir à la main pour illustrer son propos. « Nous avons ici l’univers juste après le big-bang », dit-il en traçant une ligne horizontale sur un tableau dans son bureau. « Mais alors, qu’est-ce qu’il y avait ici ? », demande-t-il en pointant l’espace blanc en dessous du trait. La réponse fuse : « Peut-être n’y avait-il qu’une écume d’espace-temps ignorant les lois de la causalité. » Le physicien gribouille quelques ronds en dessous du trait noir. Voilà. La naissance de l’univers en trois coups de crayon.

Tandis que Thomas Thiemann raisonne sur l’origine de tout, un groupe de ses collègues se penche précisément sur le big-bang. « Nous recherchons inlassablement des phénomènes qui nous livrent de nouveaux éléments sur l’origine de la matière », déclare Jan Plefka entre deux gorgées de café dans un gobelet en plastique. « Peut-être que le seul qui nous avance vraiment, c’est le big-bang lui-même. »

Thiemann et Plefka font partie des rares personnes capables de bavarder, un café ou une bière à la main, de la courbure de l’espace et de l’écume quantique comme d’autres parlent de la météo de leurs vacances ou du dernier match de foot. Poussés par une curiosité digne de Faust, ils pénètrent de plus en plus profondément dans le sujet, accouchant en chemin de raisonnements de plus en plus abstraits. Le rêve de Plefka, Thiemann et de la centaine de collaborateurs qui les entourent à l’institut Max-Planck de physique gravitationnelle de Potsdam, c’est le plus vieux rêve de tous les physiciens : tous ensemble, ils sont mus par la quête de la loi originelle qui expliquerait tous les phénomènes naturels. Ce qu’ils veulent, c’est faire fusionner toutes les forces connues de la physique en une seule équation. Bref, ils recherchent LA formule ultime, celle qui régit l’univers.

Quoique très liés par cet objectif commun, la recherche de la théorie ultime, Plefka et Thiemann empruntent des voies très différentes. L’institut de Potsdam est le seul au monde où des chercheurs échafaudent côte à côte deux théories actuellement rivales : Plefka est un fervent adepte de la théorie des cordes, qui essaient d’expliquer le monde par la vibration de fils d’une taille infinitésimale. Thiemann, lui, est dans le camp des « boucles », qui croit que la réponse à l’énigme est à chercher dans les atomes qui ont donné naissance à l’espace-temps.

Ces deux pistes, l’une et l’autre insolites, ne sont pas très accessibles au commun des mortels. Pis, personne ne sait aujourd’hui si elles ne passent pas complètement à côté de la réalité. Depuis maintenant dix ans, tels des mécanos de la pensée, Thiemann et Plefka élaborent leur système mental. Pourtant, l’un et l’autre savent bien qu’au mieux, c’est une seule de ces deux théories qui pourrait s’avérer concluante. « De nous deux », dit Thiemann avec détachement, « il y en a un qui fait fausse route. » Mais qu’est-ce qui pousse de jeunes talents à consacrer ainsi toute leur carrière à une seule idée, dont personne n’est capable de dire si elle a un quelconque rapport avec la réalité ? D’où vient cette certitude apparemment immuable qu’une telle théorie unificatrice existe ? Thiemann a une réponse, qu’il trouve « très simple » : « parce que la théorie de la relativité et la mécanique quantique ne vont pas ensemble ».

Pour le béotien, on ne peut pas dire que tout soit soudain plus clair et plus limpide ! Pourtant, Thiemann aborde ici un problème de fond qui, dans le monde entier, incite les physiciens à s’aventurer sans cesse dans de nouvelles théories pour réconcilier les deux grandes familles de pensée sur lesquelles repose la physique d’aujourd’hui.

A ma droite : la théorie de la relativité générale inventée par Albert Einstein il y a un siècle. Elle décrit le phénomène de la gravitation selon laquelle espace, temps et matière sont indissociables. C’est la thèse du macro-cosmos, qui régit les planètes, les étoiles et les galaxies.

A ma gauche : la mécanique quantique, qui s’intéresse aux lois du microcosmos. Elle décrit comment les atomes, électrons et quarks se déplacent et comment ils interagissent.

L’une comme l’autre, la théorie de la relativité et la mécanique quantique sont deux grands triomphes de la physique. L’une comme l’autre, insistent les chercheurs, sont d’une beauté renversante. « Il n’y a qu’un seul problème », ajoute Plefka : « Elles ne s’emboîtent pas l’une dans l’autre. » Dès que les physiciens essaient de soumettre la gravitation aux lois de la mécanique quantique, leurs équations tombent en quenouille : soudain, l’espace-temps produisent de drôles de bulles, des formules absurdes, des échelles aberrantes. Des armées de physiciens se sont cassé la tête pour tenter de maîtriser les équations récalcitrantes. Celui qui y parviendra aura le premier prix que la physique puisse offrir : la formule des origines, qui décrit autant l’infiniment grand que l’infiniment petit.

Qui des deux équipes va gagner la course ? Les adeptes des cordes, ces chercheurs bouillonnants et parfois un peu délirants, ou leurs confrères très sérieux et très rigoureux, les défenseurs des boucles ? Plefka et ses collègues se grisent du potentiel presque inépuisable de leur théorie des cordes. Belle lurette qu’ils ne satisfont plus de la tridimensionnalité de l’espace. Plefka fait vibrer ses cordes dans neuf dimensions, tout en reconnaissant que six d’entre elles, minuscules au point d’être quasiment invisibles, sont emmêlées comme une pelote. Celui qui, un jour, a pactisé avec cette idée ne peut plus s’en défaire. Car dès que les cordes se mettent à vibrer, elles produisent des mondes regorgeant de qualités nouvelles et surprenantes. « Notre plus gros problème », avoue Plefka, « c’est qu’avec nos théories, nous parvenons à expliquer presque n’importe quel monde. »

Et c’est précisément à ce point de la réflexion que Thiemann commence sa construction mentale. Dans son propos, il est concis, concentré, il déteste les chemins de traverse, à la recherche de fondations solides sur lesquelles bâtir une formule originelle, n’admettant que les raisonnements mathématiquement démontrés. « La théorie des cordes », dit-il, « est un énorme château de cartes fait de suppositions et de supputations. »

Thiemann paie le prix fort pour son approche rigoriste : il s’est engoncé dans une structure austère faite de boucles, de nœuds et de traits. Il suppose que cette jungle du troisième type reflète assez exactement la structure microscopique de l’espace-temps. Est-il plus proche de la réalité que les fantastiques sonorités des cordes en vibration ?

Physicien, Johann Grolle dirige les pages scientifiques du magazine « Der Spiegel ». Il signe des chroniques dans le mensuel allemand ARTE Magazin.

LA THEORIE DES CORDES décrit les particules élémentaires comme des fils minuscules qui vibrent dans l’univers multidimensionnel. Ses adeptes sont notamment Michael Green, John Schwarz, Edward Witten

LA THEORIE DES BOUCLES décrit l’espace comme un super-réseau en boucle de mécanique quantique (découvert par Roger Penrose dans les années 70) fait de boucles, de lignes et de nœuds.

nous-les-dieux.org

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mar 6 Déc - 8:25


------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
Zia
Initié
Initié
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mar 6 Déc - 14:01

c est vraiment compliqué toutes ces equation comment pouvait il comprendre le sujet qu il ecrivait avec ca
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 9:43

théorie des cordes,boucles...que de jolis noms pour simplement dire "maillage Universel" ou grande toile cosmique cool
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 12:33

Ce ne sont que des noms effectivement, ceci dit, ça permet aux autres de comprendre de quoi on parle, et comprends vraiment ceux qui savent de quoi on parle joke  un peu tordu ce que je viens d’écrire non ?

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 14:36

c'est assez "strange" oui,bon en même temps on est en pleine quantique alors...:energie:
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 16:53

lol  on va dire ça smile

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
obin jb gabriel
Initié
Initié
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 21:29

Bonsoir tout le monde,

Astya ce midi j' ai posté une réponse sur ce sujet; et je ne vois plus; est-ce une censure ?
vraiment je ne comprend pas.
Revenir en haut Aller en bas
obin jb gabriel
Initié
Initié
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 22:08

En tous les cas voilà ce que je disais en gros au sujet de leur réflexion, leur théories: Ils perdent leur temps; ils ne trouverons jamais rien de la sorte avec leur façon de chercher.

Ils travaillent avec une partie de quelque chose qui est deux en lui; ils étudient la partie périphérique du phénomène Nature; alors qu' il  devrait partir de la source; et cette source est du domaine de l' abstrait, de l' invisible mais qui est bien réel.

Ils étudient la conséquence, plutôt que la cause, et la mécanique; cad le système qui transforme la cause et la rend phénomène; il est clair qu' ils pataugerons encore longtemps tant qu' ils maintiendrons leur façon de chercher la réponse.

La cause est d' une simplicité déconcertante; mais ils sont trop orgueilleux pour l' admettre;
Ils ne travail pas pour la VÉRITÉ; ils travaillent pour plaire aux nombreux Ignorants plein de superstition et irresponsables qui cherchent comme eux leur salut non en eux mais au dehors.

Chaque fois qu' ils croirons avoir trouvé quelque chose, des interrogations naitrons; ils tournerons toujours en rond; c' est de la source qu' il faut partir si on veut comprendre le phénomène nature y comprit celui de l' Home;

et c' est précisément l' HOMME qui en est la source; et c' est par révélation que nous recevons cette connaissance; et non par des calculs mathématique qui ne sont valables que pour la partie périphérique du phénomène qu' est l' univers visible.

Les lois mathématiques qu' ils élaborent suite à de longues observations des phénomènes nature, sont sou misent à une variabilité erratique, du fait des fluctuations de l' intensité calorifique et la durée des saisons qui meublent les cycles.
 
Exactement comme l' Homme ayant également des habitudes, comme manger, se reproduire, se loger, se distraire, etc... accordent plus ou moins de l' intensité et du temps à ces différentes habitudes.

C' est en l' Homme que se trouve la Clé de la compréhension de tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 22:28

obin jb gabriel a écrit:
Bonsoir tout le monde,

Astya ce midi j' ai posté une réponse sur ce sujet; et je ne vois plus; est-ce une censure ?
vraiment je ne comprend pas.
Oula, il faut arrêté de parler de censure a tout bout de champ hein ! (tout de suite les grand mots, faut rester ZEN et positif)
Tu n'es pas le premier a qui ça arrive, c'est arrivé a moi même de penser que mon sujet avait disparu. Certainement du a une erreur de manip, on croit avoir envoyé le sujet et en fait non, ou un problème technique du forum ou de ta connection (lags), ou il est dans tes brouillons ... deja, j'efface pas, je déplace (sauf si double post). Au mieux, je le change de rubrique, au pire je le mets dans la corbeille. il faut arrêté de croire que je supprime les sujets comme ça, surtout si tu n'insulte personne. Je dis ça car tu n'est pas le premier à me parler de censure ces jours-ci pour un post disparu que je n'ai même pas eu le temps de lire. Sachez, que sauf en cas de manque de respect envers autrui (et encore), je ne supprime pas les posts.

PS : la prochaine fois que tu as un truc comme ça a dire, que tu cherche un bouc émissaire envoie moi un MP, ça évitera de polluer les sujets, merci. Je suis contente de voir comment on me considère ici, soit dit en passant.


Bon revenons au sujet.

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
obin jb gabriel
Initié
Initié
avatar


MessageSujet: Re:sujet: la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 22:36

Re-bonsoir,

Ok! toute mes excuses; autant pour moi; c' était juste une interrogation sans passion t' inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Mer 20 Nov - 22:45

J'accepte tes excuses, oublions ça Smile

Je supprimerais (enfin, déplacerais) ces posts plus tard, histoire de ne pas polluer Wink

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Jeu 21 Nov - 14:49

je me suis fait virer d'un précédent forum pour avoir descendu la théorie d'Einstein et sa formule,justement en disant que les scientifiques tourneront toujours en ronds car ils ne trouveront jamais la matière noire et ne pourront jamais l'étudier,la lumière n'existe pas,le temps non plus,seule l'énergie est OMniprésente,ce sont juste les ondes diverses ondes vibratoires qui sont ou non visibles.

la vitesse luminique n'existe donc pas et le photon qui n'a pas de masse ne peut avoir de célérité,l'énergie n'est donc pas mesurable en quantité.
je me suis fais traiter de tout les noms et c'est moi qui ai été banni pourtant j'avais argumenté au mieux et n'ont jamais réussi à me prouver le contraire.
d'ailleurs E=mC2  est une formule qui se contredit elle mime car un trou noir n'a pas de lumière,pas de photons donc et si pas de lumière pas d'énergie (en fonction de leur théorie bidon bien sur) et pourtant sa masse est gigantesque en rapport avec sa faible taille alors pas de lumière pas d'énergie (visible) et pas de vitesse.

si une formule ne marche pas sur l'ensemble de la physique céleste et connue,elle ne peut être retenue comme étant officielle.

quand à la théorie des cordes,essayer de rendre le maillage universel reviendrait à prouver l'existence de celui de l'homme (nadis chakras et lignes énergétiques subtiles uniquements visibles dans l'éther et l'astral là ou l'énergie est constante et sans vide)
Revenir en haut Aller en bas
siguan
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Jeu 21 Nov - 21:03

Bonsoir!

La théorie des cordes est toujours à l'étude, et bien assez difficile pour les physiciens eux-mêmes shocked

Comme je dis toujours, il faut laisser ces théories où elles sont, sans les sortir de leur carcan mathématique. Pour l'instant en tout cas.

Par contre, Tull Forix, tu m'interpelles...


TULL FORIX a écrit:
je me suis fait virer d'un précédent forum pour avoir descendu la théorie d'Einstein et sa formule,justement en disant que les scientifiques tourneront toujours en ronds car ils ne trouveront jamais la matière noire et ne pourront jamais l'étudier,la lumière n'existe pas,le temps non plus,seule l'énergie est OMniprésente,ce sont juste les ondes diverses ondes vibratoires qui sont ou non visibles.
Tu m'étonnes que tu t'es fait viré... c'est de l'humour hein calin
Par contre, pourquoi dis-tu que la matière noire ne sera jamais découverte dis moi???

TULL FORIX a écrit:


d'ailleurs E=mC2 est une formule qui se contredit elle mime car un trou noir n'a pas de lumière,pas de photons donc et si pas de lumière pas d'énergie (en fonction de leur théorie bidon bien sur) et pourtant sa masse est gigantesque en rapport avec sa faible taille alors pas de lumière pas d'énergie (visible) et pas de vitesse.

En toute humilité, Je pense que tu te méprends sur la formule de tonton Albert et sur les trous noires.
"si pas de lumière, pas d'énergie"... Peux-tu m'expliquer cette phrase s'il te plait?
idem pour "un trou noire n'a pas de lumière"...

Je ne te suis absolument pas sur ces affirmations. Bien au contraire wink 

TULL FORIX a écrit:

si une formule ne marche pas sur l'ensemble de la physique céleste et connue,elle ne peut être retenue comme étant officielle.
Alors donc, toute la physique se plante. Bah oui, la relativité fonctionne a grande échelle et la physique quantique à petite. Note, c'est aussi pour ça qu'actuellement de nombreux théoriciens recherchent la théorie du tout...


Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Jeu 21 Nov - 22:00

la masse manquante ou énergie noire fait partie de l'énergie invisible et donc pas partie de notre domaine physique,cela reviendrai à dire que l'on pourrait entrer dans un trou noir pour voir et étudier ce qu'il y a dedans.
même si certaine particules comme le neutrino et autres quarks et antiquarks arrivent à traverser toute la matière (normal puisque tout est lié dans l'absolu) ce la ne résoudra jamais la réalité de quelque chose qui doit rester du domaine de l'invisible dans le monde du visible.
il est d'ailleurs amusant de voir qu'en 2013,il nous est toujours impossible de voyager dans l'espace à une vitesse supérieure à 50000 kmh et en ayant toujours besoin d'un carburant fossile,tout ça parce que la véritable énergie ne doit pas être matérielle mais autre.

à suivre mon texte sur le prétendu forum que j'ai copié sur word avant d’Être viré,je ne peux pas le poster car apparemment j'ai pas le droit,pourtant c'est pas un lien....
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Jeu 21 Nov - 22:30

Comment ça t'as pas le droit ? c'est un doc de ton pc ? sinon héberge le et met le sans le "http:/www." et si ça marche pas envoie moi le lien de ton post et le lien a mettre, je me ferais un plaisir de le mettre pour toi. La fonction des droits sur le liens, je l'ai mise ne place a cause d'abus.

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
siguan
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Jeu 21 Nov - 22:47

TULL FORIX a écrit:
la masse manquante ou énergie noire fait partie de l'énergie invisible et donc pas partie de notre domaine physique,cela reviendrai à dire que l'on pourrait entrer dans un trou noir pour voir et étudier ce qu'il y a dedans.
même si certaine particules comme le neutrino et autres quarks et antiquarks arrivent à traverser toute la matière (normal puisque tout est lié dans l'absolu) ce la ne résoudra jamais la réalité de quelque chose qui doit rester du domaine de l'invisible dans le monde du visible.
il est d'ailleurs amusant de voir qu'en 2013,il nous est toujours impossible de voyager dans l'espace à une vitesse supérieure à 50000 kmh et en ayant toujours besoin d'un carburant fossile,tout ça parce que la véritable énergie ne doit pas être matérielle mais autre.

à suivre mon texte sur le prétendu forum que j'ai copié sur word avant d’Être viré,je ne peux pas le poster car apparemment j'ai pas le droit,pourtant c'est pas un lien....
je ne comprends pas le rapport... alors n'y mele pas les trous noirS puisqu'ils appartiennent eux aussi au domaine de l'invisible... mais franchement je ne pige pas.

Excuse moi d'insister, mais peux tu repondre aux 2 questions que je t'ai posé plus haut?
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Jeu 21 Nov - 23:30

ça ne te dérangerai pas d'attendre la suite de mon texte?je viens de dire que je peux pas poster la suite car c'est un copié collé d'un document word de mon pc;merci.

@Astya: non il n'y a pas de lien,j'ai copié le texte et ça le refuse quand je clique sur "envoie" en me disant que j'ai pas le droit confus
Revenir en haut Aller en bas
siguan
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Ven 22 Nov - 6:30

TULL FORIX a écrit:
ça ne te dérangerai pas d'attendre la suite de mon texte?je viens de dire que je peux pas poster la suite car c'est un copié collé d'un document word de mon pc;merci.

chef oui chef. joke 
Revenir en haut Aller en bas
Astya
Grand Maitre du temple
Grand Maitre du temple
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Ven 22 Nov - 7:22

TULL FORIX a écrit:
ça ne te dérangerai pas d'attendre la suite de mon texte?je viens de dire que je peux pas poster la suite car c'est un copié collé d'un document word de mon pc;merci.

@Astya: non il n'y a pas de lien,j'ai copié le texte et ça le refuse quand je clique sur "envoie" en me disant que j'ai pas le droit confus
Ok parce que ton texte est trop long wink  donc tu le fais en plusieurs fois Smile

------------------------------------------------------------------------------------


Le mal (l'ignorance) est comme une ombre, dépourvue de réalité propre, une simple absence de lumière. Ce n'est pas en se battant contre une ombre ... que l'on peut la faire disparaître. Pour faire disparaître une ombre, il suffit d'amener la lumière. Citation de Shakti Gawain



La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. Citation de Albert Einstein


Revenir en haut Aller en bas
http://www.envol-spiritualite.com
obin jb gabriel
Initié
Initié
avatar


MessageSujet: RE:sujet: la téorie des cordes   Ven 22 Nov - 10:27

Bonjour tout le monde,

Le jour oû ces scientistes comprendrons, COMMENT la CONSCIENCE, qui est un Phénomène de l' Univers Intérieure à l' Humain, Devient un Phénomène Extérieure à l' Humain qu' il étudie et contemple, alors ils seront arrivés au bout du chemin; pour l' instant ils peuvent poursuivre leurs découvertes approximatives.

Ils leur vaudraient pour cela, comprendre l' Atome et ce que c' est que la Conscience; et ensuite cerner ce qui les lie; le Mécanisme, le Processus qui fait que les Atomes s' attirent, s' agglutinent et deviennent quelque chose que nos cinq sens peuvent appréhender.

Puis ensuite les Atomes agglomérés en une Unité fonctionnelle, sont dispersés et rendus en un état plasmatique pour recommencé le processus de création de nouveaux phénomènes.
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Ven 22 Nov - 14:30

ah bon trop long?
sur mon forum ça me dit "texte trop long" pour ça que je comprenais pas cool 

donc je recommence alors:



E = mc2 ,formule connue et reconnue par tous!
pourtant un dilemme profond émane ce cette formule un temps soi peu intrigante à mes yeux.

E étant l'énergie
m = la masse (d'un objet)
c2 = la vitesse de la lumière au carré

la lumière n'a pas de masse (le photon a une valeur nulle)
c'est l"énergie dégagé qui propulse la matière et qui crée la lumière (matière = particules atomiques de masse variable,le photon lui n'est que le rayon lumineux qui est visible dans le spectre et par nos yeux).

comment peut on multiplier une masse par une vitesse qui n'existe pas sachant que la seule source de cette vitesse est l'énergie?

la vitesse de la lumière n'est pas quantifiable du fait qu'elle est impossible physiquement,une masse nulle ne peut atteindre 360 000 kms et la distance dans le temps entre 2 étoiles par le principe de cette vitesse aussi.
(ne pas oublier que la théorie de la relativité n'est qu'une théorie et que la formule d'Einstein n'est pas une évidence prouvée,même si c'est ce que l'on veut nous faire croire)

en tant qu'exemple je citerai le "trou noir",l'objet le plus massif de l'univers et qui n'a aucune lumière,un objet de mille milliards de fois plus massif que le soleil avec pour 1cm cube de sa matière l'équivalent du poids de la Terre (imaginé l'énergie d'un tel astre si l'on s'en réfère à la formule d'Einstein alors que par sa supposé composition,un trou noir ne diffuse pas d'énergie,il l'aspire à lui!)

à mon gout cette formule a besoin d'une bonne "update" et du reste le trou noir aussi car dans la logique quelque chose qui ne l'ai pas ne peut être démontrer par la physique connue.

 
le principe de ce topic n'est pas de rappeler la définition de la formule d'Einstein puisque vous vous doutez bien que ce que vous venez de poster je le savais déjà (au moins depuis l'age de 16 ans,à l"époque je pensais encore par Newton et les autres)
mais voilà depuis bien des choses sont arrivés dans ma cervelle et j'ai appris à penser par moi même et non par des dormes vieux de centaines de siècles et non pour le moins obsolètes dans certains cas et celui là en est un.

quantité de matière = masse?
la masse est une quantité de matière?

la quantification de la matière en masse ne peut être considéré étant donné que la matière n'est pas autre chose que l'espace vide et donc ne peut être décrite que par les propriétés de l'espace comme toute quantité de l'univers,voilà la Base Véritable de la connaissance de l'espace.

pour résumé:La quantité n'est quantité que par l'application des propriétés de l'espace aux existences particulières dans l'univers.

le problème vient de la théorie du photon en tant que particule lumière,toute lumière et aussi tout phénomène electromagnétique, SONT LIMITÉS par un milieu matériel. Ce dernier se manifeste dans ses limites, comme celui de la matière condensée. Comme l'univers est un espace fini de matière élémentaire dans lequel une partie infime de matière condensée se localise, les phénomènes electromagnétiques n'apparaîssent que dans cette partie infime de l'état condensé. Le milieu de matière élémentaire, remplissant l'univers n'est pas le Néant mort comme on le croyait mais, justement, ce sont les activités dans la plénitude des éléments de matière, qui constituent et provoquent la continuité des lois universelles. Telle est par exemple, l'existence entre mille autres, de la matière condensée apparaissant par ses effets lumineux.

Il est possible de décrire la vitesse de l'effet lumineux. Jusqu'ici, la physique ne l'a jamais fait, parce que tout le monde est convaincu que le photon est sacré
Cependant, par les expériences, il peut être connu tout les indices de réfraction des matériaux transparents. L'étude de la structure du matériau permet certainement d'établir une loi en une équation descrptible de la vitesse de l'effet lumineux, dans une structure donné. La physique et la chimie des matériaux sont bien fournies en donnée sur les matériaux. Il ne reste qu'à définir comme objet d'étude de science, la relation structure matériaux/effet-electromagnétique-lumineux. L'objet est vrai, il s'agit pour la science de le mettre à jour, dans la réalité dès lors que tous les phénomènes électromagnétiques est accepté comme phénomène manifesté strictement par les milieux matériels physico-chimiques.

C'est une erreur de definir la "cause" de la lumière comme un photon. C'est réduire un Fait de Principe, une logique de Loi, au niveau de l'Effet manipulable et mesurable. Il ne s'agit donc pas de déterminer la lumière en tant que telle,on sait bien que la lumière visible sert à éclairer les objets pour les distinguer, que l'infra-rouge est utiliser aussi pour voir l'objet, que les rayons-X et les rayons de haute fréquence servent aussi à étudier et agir sur les matériaux. Il n'y a que la réalité de l'objet et non celle d'un photon. Les effets photo-électriques, ne sont jamais des effets de photons que l'on prétend compter mais ce ne sont que les électrons produit par un matériau spécifique.

De même pour les réalités d'émulsions photographiques, nul n'a jamais su de photon que par la seule et unique loi optique des lignes droites de rayons lumineux. Il ne suffit pas de coller la ligne droite sur le photon, pour prétendre inventer le photon. Dans les structures d'atome qui produisent de l'effet lumineux, ce ne sont que des relâchement d'énergie que l'on peut mesurer des couches électroniques bien localisées. La lumière qui en apparaît n'est pas déterminable comme des particules photons mais elle est plus sûrement due à l'énergie entrant dans un milieu matériel environnant qui fait lumineux. Inversement, un rayon lumineux peut exiter un atome.
Il est hasardeux de prétendre que ce sont les chocs des particules du photons eu égard à l'incompatibilité des échelles métriques en relations. L'exitation d'un atome par le lumière, a plus de probabilité d'être un transfert d'énergie à traver un média capable de relier les échelles de la matière, ce qui permet la modification de l'état atomique à partir d'un flux lumineux.

On peut constater que la lumière a une vitesse qui dépend des milieux matériels où ce phénomène-lumière se manifeste. Cette vitesse n'est que celle des manifestations de la matière du milieu et non pas celle d'une lumière existante en tant que lumière. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de photon. Il y a une énergie de ce phénomène du lumineux parce que toute transformation de matière se fait nécessairement par l'énergie. Mais, l'énergie attachée à un photon comme entité indépendante et matérielle, n'est qu'une confusion issue d'une association fausse d'idées. Et s'il existe une loi de la Réfraction des rayons de lumière, c'est que cette loi indique la dépendance du phénomène lumineux à un milieu matériel. Simplement parce que ce phénomène est la propriété de ce milieu et non d'un "esprit photonique".
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Ven 22 Nov - 14:31

On peut constater que le photon factice masque une autre idée importante. On dit bien qu'un train en cache un autre, et donc qu'une erreur en entraîne d'autres à la chaîne.
Car, la Réfraction indique que la lumière est attachée à chaque milieu matériel, le fait que la lumière-va-en-ligne-droite est un autre phénomène qui implique que cette propriété dépend d'autre raison. Il s'agit de trouver la JUSTE raison, ou la Loi qui régit cette propriété.

et c'est donc là que j'en viens à la formule d'Einstein. Il y existe une confusion dans les esprits de beaucoup, qui rend flou ce qui appartient du domaine des mathématiques ou de la physique. Ici, dans cet exemple, c'est le flou des mathématiques qui fait chuter les physiciens bien formatés par leur écoles selon des "bases" maths.
En effet en math, comme le Zéro est un nombre, on peut péremptoirement écrire:
E = Zéro . c2 = Zéro
en physique il est recommandé qu'à toute formule physique, il est nécessaire de vérifier sa validité par sa forme en equation des dimensions.
Ce qui signifie que toute transformation physique, se font toujours avec de la matière qui sont L (longueur), M (masse), T (temps), V (vitesse),... etc.
Aussi la formule ci-dessus, doit être valide si elle est vérifiée dans sa forme d'équation des dimensions.

En conséquence:
Pour une définition de l'énergie, E=mc2,
la validité physique, implique qu'elle doit TOUJOURS posséder les dimensions suivantes:
E (énergie E) = M (masse, m) . V2 (vitesse élevée au carré, c2)

Or un photon qui est une énergie (hµ) s'il n'a pas de masse s'écrirait en validité dimensionnelle, comme;
E (énergie E) = V2 (vitesse élevée au carré, c2)

Il y manque la dimension Masse. Les dimensions physiques de l'Energie n'y sont pas ainsi complètes. Ce soi-disant photon n'est pas une énergie. Il est tout au plus une vitesse. .Dans ce cas, il est faux de dire qu'une vitesse est une énergie.
ce photon sans masse, est devenue une chimère

pour en revenir au trou noir Il paraît que le Trou Noir est une gravité gravement condensée qui attire toute masse sans en laisser s'en échapper. Et même, les masses de photons, si petit pourtant! Donc, ce trou reste noir, parce que la masse des photons les empêche de s'en échapper. Et que représente la science avec ses belles images dessiné du Trou Noir? Un plan. Quoi un plan?
en plein espace de l'univers. Je ne sais pas pourquoi un tel plan flotte dans l'espace 3 dimensions, fautes de comprendre les les savants. Mais, je n'ai pas tout dit. Au beau milieu de ce plan flottant dans l'espace, PAF! Quoi paf? Et bien Paf, un boulet lourd, plus que lourd, vous tombe sur ce "plan"C'est beau les Trous Noirs qui attire même les masses des photons, il faut le faire, non?.
Selon Newton, une force qui s'oppose à une autre obéit à Newton, selon sa 3ème loi de l'action-réaction.
Il faut comprendre que:
action-réaction veut dire ici: Action Moins Réaction, le tout égale à Zéro.

Ce qui signifie que le Trou Noir a une vitesse égale au moins à celle de la lumière pour ainsi, contre-balancer celle d'un photon.
Résultat:
Le Trou Noir est disposé, a priori, d'une masse ayant au moins la vitesse de la lumière. Il a donc une masse infinie, selon Einstein.
Ok, c'est prévu par les savants, moi, je ne dis rien de nouveau par là. Quoique physiquement, le Trou Noir, défini a priori, comme une masse infinie, est un record de la science fiction, même s'il a ingurgité toute la matière d'un système stellaire. Soyez patient, je ne fais que vous donner d'abord la bonne nouvelle. La mauvaise vient ci-après. Il faut avoir le courage d'en tirer des conséquences:

appliquons la Force de Newton. Un objet qui a une masse infinie, ne peut avoir aucune vitesse ni aucune force définissable par [F=m.(accélération)].

1) - Mais comme le Trou Noir fait du surplace, le Trou Noir a nécessairement une vitesse Zéro.
2) - Parce que s'il a une vitesse, ce serait celle d'une masse avec la célérité de la lumière. Ce qui contredit Einstein.
3) - Mais si le Trou va à la vitesse de la lumière photon, sa trajectoire aura une direction donnée. Dans ce cas, le Trou Noir doit être décrit comme Trou Noir restant surplace. Il se présente avec un axe, par un Trou Noir de son côté "Couchant" et par la Luminère, de son côté "Levant", dans l'axe de sa trajectoire.
4) - En conséquence du cas (3) ci-dessus, alors, les astronomes ont une chance sur deux de voir un Trou Noir comme Trou noir ou comme une étoile lumineux, et rien de plus que lumineux.
5) - En conclusion absolue:
Il n'y a pas de Trou Noir. Parce que selon les lois de Newton plus celles d'Einstein, un Trou Noir est nécessairement un truc qui absorbe d'un côté des photons massiques, pour en cracher de l'autre opposé, des photons massiques. La cerise sur le gâteau est qu'une telle chose, renie la Gravitation Universelle de Newton ainsi que celle d'Einstein!

Conclusion sur le théorie des photons et la gravitation et le vitesse limites et plein d'autre encore de la science relativiste...:

"Tu dis oui ou tu dis non, mais ne profère et ne professe pas des contradictions.", un dicton probablement d'Aristote, diraient les historiens. Mais, la populace des très mal élevés, vous diront sans vergogne, de ne pas dicter des âneries.

Une vraie loi universelle, n'a pas de contradiction sous tout aspect que l'on peut la regarder. C'est pourquoi, l'univers est une véritable construction.
Cependant, si ce photon a une petite masse, une toute petite, il ne peut se balader à la vitesse (c) parce qu'en ce cas, sa masse deviendra infini, comme l'affirme la Relativité.
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
Petit Scarabé
Petit Scarabé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Ven 22 Nov - 14:34

Alors, masse ou pas masse, le photon aime la contradiction. Ici, ne citez pas les pensées philosophiques qui disent que la contradiction est une dynamique de la vie. Simplement parce que cette contradiction là, ne signifie rein de plus que la Différence dans le monde. Tandis que la contradiction logique est un manquement au lois universelles. Disons en bref, que le photon est un Vrai Pur Joyau, usurpateur de matière, pondu par la Vraie Physique Excentrique Contemporaine, qui a perdu le Nord parce que ses Mathématiques ont réussi à basculer les Pôles du globe de l'astre Terre.

merci de m'avoir permis d'exprimer ma "gratitude" envers une loi qui se contredit elle même .
j'espère à méditer, ce que je viens d'écrire m'a pris 10 ans de ma vie de cogitation (et facilement 1h pour l'écrire)


 dans mon cas je ne rejoins plus les théories d'Archimède,Newton,Pythagore et même Darwin (en matière d'évolution).
inutile donc de dire ce que je pense d'Einstein.
j'ajouterai même que je connais le secret du "trou noir" et de la "masse noire" comme vous les appelez (je ne suis pas le seul mais l'on aborde pas ce genre de découverte uniquement par la science,d'autres techniques viennent en jeux)

chaque univers contient ses propres lois physiques et cela est due justement à note amie "lumière" qui n'en ai pas,le principe "lumière" n'existe pas et la théorie du photon non plus (illusion de la vision physique de la matière par l'homme).

quantité de matière: défini par un cercle dans l'espace en 2D (centre omega et circonférence alpha)
la quantité de matière est ce qui est contenu dans ce cercle et pour démontrer la quantité dans l'espace il y aura transformation du cercle en carré (quadrature),de cette subtilité géométrique faire ressortir les constantes universelles (Pi et Phi).
l'humanité est réglé sur la valeur de Pi = 3,1416 (tout ce qui en découle est faussé) car cette valeur peut bien être fausse si l'on est capable de tracer cette quadrature de cercle C1.

j'attends que tu me démontres Pi par la quadrature d'un cercle et de là je verrai que tu connais la quantité de matière dans l'espace.

continuum sur la "lumière":
réfraction de la lumière;
un rayon lumineux va tout droit,pourquoi n'est il pas dévié à la sortie d'un liquide?
C'est donc que la réfraction des rayons de lumière, ne concerne que ce milieux transparent. Ces rayons restent donc immuable dans une seule direction de l'espace.

Supposons que cette expérience se passe dans l'espace inter-stellaire et que la lumière est traçable par le liquide.

Soit une étoile (St) lointaine des points d'observation (A) et (B). L'observateur (B) se trouve dans un milieu matériel (M) alors que celui en (A) est dans le vide interstellaire.
Les rayon lumineux de l'étoile (St) parviennent d'une seule direction aux points d'observation.

Il important de noter que les rayons d'une étoile lointaine, sont précisément définis par une seule direction et non comme "rayonnant d'un point central". C'est une donnée importante, même si l'on sait mais sans en avoir en la conscience pour raisonner juste.
A cette condition, le problème des rayons lumineux se posent par deux phénomènes superposés qu'il va falloir résoudre. Le Photon qui prétend décrire la lumière, ne définirait qu'un seul phénomène sur les deux. Le photon ne suppose qu'une énergie avec ou sans masse, dans un déplacement en ligne droite. Aussi étonnant qu'il soit, le photon ne décrit pas le phénomène de la réfraction, qui pourtant, est celui spécifique de la lumière.

LA REFRACTION EST UN PHENOMENE D'ENERGIE.

Or, un photon qui est défini comme une énergie (hµ), ne peut pas prétendre aller en ligne droite, sans en spécifier les conditions. En tant que définition de la lumière, le Photon se doit d'inclure dans ses propriétés, le phénomène de Réfraction et de Réflexion.

Dans ces conditions, le photon qui n'est qu'une supposition de propriétés hétéroclites, sans attachement à aucune loi physique, n'est que le résultat d'une incohérence de l'arbitraire d'une pensée en dérive sans aucune référence à des raisons.
C'est ainsi, que l'on faisait des interprétrations partisanes et arbitraires sur des phénomènes réels de Réfraction de la lumière autour du Soleil, que l'on adjuge à des phénomènes de courbure d'espace par les masses, parce que cela arrange bien ses affaires!

a) - Un rayon venant d'une étoile, passe dans le milieu matériel (M) dense. Nous ne pouvons donc mesurer la lumière que dans ce milieu. Car, hors de (M), il n'y a pas de lumière. Une photo de l'extérieur, n'enregistre qu'une ligne lumineuse dans (M) et rien en dehors.
b) - Si donc, on met l'appareil photo, en (A) à l'extérieur, alors l'image vue, donnerait l'emplacement réel de l'étoile lointaine (St), même si ses rayons avaient traversé auparavant, le milieu (M). Or, selon la loi de la Réfraction, si l'appareil est dans (M) au point (B), la photo enregistrera un emplacement différent d'étoile (St'), dâ à la réfraction à l'interface d'entrée du mililieu (M).

En supposant que l'on ignore la loi de la Réfraction, les présupposés propriétés du Photon, ne pourraient jamais donner les raisons de ces différences d'observation. On ne pourrait en proposer que des explications fantaisistes et subjectives, par des "courbures d'espace et de temps". Et formatté à la théorie des photons, aucun savant n'y trouverait à en redire.
Mais sachant l'existence des lois de la réfraction, ces mesures, permettent de dire qu'il existe deux phénomènes différents concernant les effets lumineux:
1) - La Réfraction particulier à un milieux matériel.
2) - L'immuabilité de la direction d'un rayon lumineux ou d'un rayon non-lumineux.

Sans discernement de ces deux phénomènes, totalement indépendants l'un de l'autre, nul, y compris le fameux Photon, ne peut prétendre connaître les raisons du phénomène lumineux et non lumineux. Plus simplement compréhensible le problème est:

En science, on ne sait pas pourquoi, le ciel-est-noir, pourquoi il y a la lumière-et-l'ombre.
Car dire que l'ombre est l'absence de lumière est faux! C'est ce qui est clamé en science. On dit que le ciel est noir parce que la lumière s'échappe à l'infini, donc, sans lumière, le ciel reste noir. Puis dire que la lumière est un photon est à la base faux. Parce qu'alors, sans photons il y aurait forcément l'ombre. Ces fausses pensées viennent donc des incertitudes de l'absence de conscience précise sur la matière.
Toute théorie de la lumière est jusqu'à maintenant, de la pure fantaisie, répandue en tant que dogme de croyance par des inconscients.
Revenir en haut Aller en bas
siguan
Grand spirituel Confirmé
Grand spirituel Confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   Ven 22 Nov - 14:54

Bonjour!

Je travaille et je viens de lire ce fameux "pavé" entre deux patients.
je relis ça ce soir mais je pense que tu te trompes un peu sur la formule de tonton Albert comme je le disais.
de même, le trou noir est un mauvais exemple car il est régit par la mecanique relativiste mais aussi quantique. De plus, comme je le disais plus haut, si tu n'acceptes pas la matière noire parce qu invisible, tu ne dois pas non plus accepter les trous noires.
je repondrai plu longuement ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce qu'Einstein ne savait pas encore : la théorie des cordes
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vidéos et films français
» Paradoxe EPR(Einstein Podolsky Rosen): des signaux plus rapide que la lumière?
» Challenge Einstein
» Einstein -- Théorie du temps et de la relativité
» Relativité, Einstein, ou... ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum spiritualité, loi de l'attraction, developpement personnel :: Le temple de la connaissance :: Sciences-
Sauter vers: